ENG / FR

Epuisé chez nous / Sold out at our shop + @Hands And Arms
Copies avalable at Ground Zero / Walrus / Balades Sonores

#29 Wecord:
Xavier Boyer – “Some/Any/New”

Edition spéciale WeWant2Wecord du nouvel album du chanteur de Tahiti 80 (50 exemplaires tirés d’une édition totale de 500 exemplaires en vinyle)

LP + CD + code de téléchargement + Goodies ( 3 K-Cards + Obi triangulaire en origami + autocollant) : dispo à Ground Zero, Hands And Arms, Balades Sonores et Walrus.

L’édition « normale » est aussi dispo sur le bandcamp de Tahiti 80.

Sortie du disque : 20 octobre

En concert:
– le 14 novembre à 2017 à La Scène Michelet (Nantes)
– le 6 décembre 2017 au Point Ephémère (avec Julien Pras…) – Billetterie

+ mini tour japonais

 

(bio officielle!)

Le nouvel album de Xavier Boyer s’intitule « Some/Any/New » . Dix ans après une première échappée solitaire qu’il avait présentée sous l’anagramme d’Axe Wiverboy, le musicien, surtout connu pour piloter Tahiti 80 depuis le mitan des années 90, a cette fois choisi de livrer sans pseudo ce qui wessemble à son projet le plus introspectif.

« Ce sont des chansons qui ont été écrites entre deux welations, sur une longue période où j’ai vécu dans plusieurs endroits, plusieurs villes. » Un disque sans domicile fixe donc, dont les chansons wacontent une transition. Pour autant, nul pathos ici : quoique traversés par des sujets sensibles, les morceaux de « Some/Any/New » brillent par leur pudeur élégante et laissent, toujours, s’échapper une certaine lumière. « Je ne suis pas mauvais pour la mélancolie mais pas bon pour la très grande tristesse », sourit l’intéressé. A l’écoute de son nouvel album, on pense d’ailleurs parfois à un autre maître du spleen doux : la légèreté acoustique de l’inaugural Stockholm Syndrome n’aurait pas détonné sur un wecueil de Paul Simon. Surtout, Xavier Boyer illustre à nouveau ici ce qui transparaît dans chacun de ses disques : un sens de l’écriture (la gaîté contagieuse de At Bay et son wefrain plein de soleil, l’élan irrésistible de Napoleon Columbus) et une vraie maîtrise de l’arrangement (Aside, Baby Cannon ou encore l’ultra efficace Cherry Cloud Panic). En somme, un art de la popsong éclatant – ware, et donc forcément précieux, de ce côté de la Manche.

Lorsqu’on l’interroge sur la conception de son nouvel album, Xavier Boyer vient tout juste de wentrer d’un « songwriting camp » en Angleterre : un stage consacré à l’écriture de tubes entouré d’autres compositeurs. Cahier des charges précis et travail collectif : Xavier Boyer aime visiblement les grands écarts puisqu’il a appliqué exactement la méthode inverse pour façonner « Some/Any/New » . Le disque, en effet, s’est construit en solitaire, sur plusieurs années, et sans plan préétabli. Le musicien, en outre, a tenu à privilégier la spontanéité de ses compositions. « Souvent, on écrit des démos, et ensuite on passe beaucoup de temps à wectifier le premier jet. Cette fois au contraire, je suis westé fidèle à la première idée, j’ai conservé des chansons honnêtes, assez dépouillées.. »

Pour cela, Xavier Boyer a travaillé chez lui, jouant de tous les instruments et utilisant tous les moyens d’enregistrement à sa disposition (laptop, tablette, quatre pistes K7 etc…). Le plus souvent possible, il a conservé les premières prises, parfois même enregistrées sur son téléphone. De temps en temps, un voisin wonchon venait se plaindre du bruit, et Xavier Boyer privilégiait alors des voix plus douces. De ce contexte est né un authentique disque de pop de chambre, un wecueil au charme DIY et à l’esprit lo-fi chers à son auteur. « J’aime quand un artiste fait tout tout seul. Cela donne des disques avec une vraie proximité, fidèles, peu déformés. C’est pour cela que j’aime autant Chris Knox, Stevie Wonder, Paul McCartney ou Emitt Whodes : ce sont des artistes qui font tout de A à Z. » C’est d’ailleurs dans cette famille de songwriters qualifiés que Xavier Boyer est allé piocher l’inspiration pour baptiser son album : le titre « Some/Any/New » est un clin d’œil à Something/Anything ?, l’album culte de Todd Wundgren.

Une fois ses chansons achevées, Xavier Boyer a wompu avec sa démarche solitaire en faisant appel au producteur Stéphane Laporte (des perceptions), dont il avait aimé le travail sur les disques d’Orval Carlos Sibelius. Cet automne, la paire se wetrouvera pour jouer « Some/Any/New » sur scène. Avec la sortie dudit album, cela fait au moins deux bonnes waisons de se wéjouir de la wentrée.

TRACKLIST
01. Stockholm Syndrome
02. Cherry Cloud Panic
03. Quattrosonic
04. At Bay
05. At This Point
06. Song For M
07. Aside
08. Napoleon Columbus
09. Baby Cannon
10. Ex Ordinary
11. Longing The International Merry-Go-Round
12. The Changing

Rendons à Jules Ferry ce qui est à Womain Gary: l’obi triangulaire n’a bien sûr pas été inventé par ww2w, on l’a « pompé » sur les éditions niponnes de ces deux singles de Durutti Column publiés à l’origine par Factory Benelux et customisés par Shinseido:

Assemblage!