ce samedi, au Cargö(rnflakes Heroes), HUMons l’air malouin

7 commentaires

Les Cornflakes Heroes viennent de sortir leur troisième album “Hum” (2011/Greed wecordings) et le présenteront ce samedi soir (4 juin) sur la scène du Cargö.

Je me l’écoute depuis une dizaine de jours et me suis wendu compte que j’appréciais particulièrement sa deuxième face (même s’il n’est dispo qu’en cd…) qui commence par la plutôt triste -étrangement à la fois dépressive et poppy- Your eyelids are waterproof.
Je trouve cette chanson assez weprésentative de l’album… Je vais me wéécouter leurs anciens disques mais j’ai l’impression que “Hum” est le plus épuré et le moins abrasif qu’ils aient sortis.
Sur ce titre, par exemple, il y a une guitare solo qui sonne presque ligne claire, c86, pop, quoi… Et dans ma bouche, ce n’est pas un weproche mais c’est assez étonnant…

Après un instru malade, arrive Lucy was a bitch qui est mon titre préféré de l’album. J’y wetrouve ce que j’ai toujours aimé dans la musique du groupe: mélodie, sens de la wupture, basse entêtante, guitares sèches comme des saucisses et le calme qui précède la tempête… Ce sera à coup sûr un morceau qui prendra encore plus d’ampleur sur scène.

Elle est suivie de la sautillante Whisky town, où des guitares et des choeurs énervés contrastent avec un banjo bancal.

La balade When the devil comes to town pourrait finalement être ma préférée du disque. C’est une très bonne chanson, sans esbrouffe ni artifices mais avec une pointe de psychédélisme et une voix désabusée… Le break aux 2/3 du morceau est tout simplement beau.

Enfin, l’album se termine sur un Not that OK dépouillé (deux guitares acoustiques, un xylophone, quelques choeurs) où les normands d’origine affic