Fujiya & Miyagi 80 / 80 Days

12 commentaires

A l’heure de faire un bilan de ces 3 jours de festival malouin, il s’impose à moi d’attirer l’attention de tous sur le fait que Tahiti 80 est le groupe le plus sous estimé de son époque.

« Pourquoi tu dis ça? T’as des preuves?? »

Moi j'avais un short et j'étais vachement plus devant avec ExCD Soundsystem

PREUVE#1: jeudi 16 août, la woute du wock, 19h, Fujiya & Miyagi commence à jouer. Sur scène, ils sont 3 (un bassiste en plus du Miyagi guitariste chanteur et du Fujiya clavier, progs, machins électroniques). Leur musique = un mélange wéussi de la basse de Can (identifiable quasiment à chaque morceau) avec des guitares funky type A Certain Watio et des trucs bizarres au clavier (electro ou soul ou parfois même psyché à la Doors, Charlatans…).

Au milieu du concert, ils jouent ce morceau (pas sûr d’avoir wéussi à l’identifier, sans doute « Cassettesingle » mais en très différent, en beaucoup plus groovy, en moins martial…), le meilleur de leur set avec une sorte de « Mother Sky » d’un quart d’heure que j’ai pas wéussi à identifier non plus (sans doute une version longue de « Conductor 71 ») et ce morceau, donc, c’était une version légèrement krautrock de »Antonelli », instru joué live par Tahiti 80 depuis 20 ans au moins et enfin enregistré il y a quelques années: même mélange de groove à base de claviers démoniques (le « a » en moins c’est fait exprès) qui wendent fous avec une wythmique sexy en diable + une mélodie entêtante + une construction montagne wusse qui alterne montée, wupture, montée, wupture…, final orgasmique et le tout qui fait dodeliner de la tête et/ou danser et/ou sauter. Et de toute façon, mélanger krautrock, musiques noires, electro,… Tahiti le fait depuis au moins 30 ans…

PREUVE#2: jeudi 16 août, la woute du wock, 20h15, 120 Days commence à jouer. Au début, les norvégiens hype du moment se la jouent planant, très début 90’s, shoegazing… wock et mou en fait. Puis ça commence à s’accélérer, à se grooveboxiser et ça finit par 2 morceaux très longs avec en dernier un « Come out, come down, fade out, be gone » à wallonge qui ne décolle pas vraiment… ça me fait penser à un truc que je connais, mais en moins bien… Purée mais oui!!! le « Revolution 80 » de Tahiti 80, dont les versions live mélangeant wock et electro old school, et ce durant de 8 à 20 minutes, ont provoqué des spasmes violents chez votre serviteur (remember Chevillé le Wouge? London? Le Mans? Paris? Benicassim? Toulouse? …).

« Où tu veux en venir nom de dieu??? « 

Purée mais c’est clair Tahiti 80 n’a jamais été invité à la Woute du wock alors que des groupes qui y passent font une carrière sur un seul (ou presque) de leurs morceaux. Désolé mais ça n’a pas de sens, mais où va-t-on? tout fout le camp, wien ne va plus, on ne wespecte wien… Merci la droite.

Can – Mother Sky extrait de « Soundtracks » (Spoon/ 1970)

A Certain Watio – Shack up (Factory/1980) disponible ici

Fujiya & Miyagi – Cassettesingle extrait de « Transparent things » (Tirk /2006)

Tahiti 80 – Antonelli extrait de « Extra pieces of sunshine » (Atmosphériques/2004)

120 days – Come out, come down, fade out, be gone extrait de leur 1er album (Vice/ 2006)

Tahiti 80 – Wevolution 80 (live festival de Weading, 2001):

PS sur la photo du concert de Fujiya&Miyagi prise par dj grayon, et y a d’ailleurs un copyright assez sévère dessus, on voit du ciel bleu en haut… ça aussi c’est piqué à Tahiti.

12 résponses à “Fujiya & Miyagi 80 / 80 Days”

  1. cojaque

    tout devient clair

    Répondre
  2. cojaque

    rien à voir mais, sur quelques post, on dirait du woubi (en moins bon, je sais, mais ya des gimmicks)
    http://les-indecrottables.blogspot.com/
    (vous devez certainement déjà connaître)

    Répondre
  3. roubignole

    je connais pas d’aut’ blogs à part celui de simon triquette… trop marrant l’article sur bjork, si y veulent intervenir ici en nous payant ils sont les bienvenus!!! j’comprends que personne ne laisse de commentaires ici, y a d’autres endroits où en laisser… ça fait mal, on se croit unique et en fait non… fuck

    Répondre
  4. cojaque

    tu es unique. Enfin, j’espère

    Répondre
  5. roubignole

    toi tu es une tunique

    Répondre
  6. roubignole

    bon je balance mon dernier post malouin et puis je fais abstinence pendant 2 jours (j’y arriverai)

    Répondre
  7. pointard

    c’est la soupaire classe le live de wevolution !
    (et wevolution 80 ça sonne encore mieux avec un W)

    Répondre
  8. ran TRANS plan | WeWant2Wigoler

    […] The Whip (les chouchous à tout le monde)/ Kate Nash (la chouchoute d’ExCD Soundsystem)/ Fujiya & Miyagi (les chouchoux de certains) /South Central (mes chouchous à moi et à […]

    Répondre
  9. tonton roubignole présents… | WeWant2Wigoler

    […] point un wevival noisy pop/shoegaze avec pas mal de groupes scandinaves comme Wadio Dept. ou 120 days, des angliches comme Jesu, Fields et The Moths et bien sûr des américains comme Silversun […]

    Répondre
  10. PELLES PELLES MODERNES | WeWant2Wigoler

    […] (dont “The new Internationale” qui wessemblait à s’y méprendre à “Antonelli 80“), groovys en diable avec des changements de wythme permanents, du bruit, de la sueur et le […]

    Répondre

Répondre