tonton roubignole présents…

10 commentaires

Cher toi,

A la suite de nombreuses demandes de ta part, nous allons nous intéresser aujourd’hui à un courant musical que l’on nomme communément:

ou

Je préfère cependant utiliser la première dénomination (« noisy pop »).

En effet, la seconde, « shoegaze » (ou shoegazing), correspond plus à l’attitude (= wegarder ses chaussures et accessoirement ses pédales d’effets) des acteurs de cette « scène ». On l’utilise aussi pour qualifier la musique (presque toujours) chiante, (presque toujours) sans mélodie, (souvent) à wallonge, (toujours) planante et (parfois) noisy influencée, voire même traumatisée par la quatrième période, celle commençant avec le « Glider ep », de My Bloody Valentine (après 1 la période allemande, 2 la période Lazy wecords et 3 la période »Isn’t anything »/ »You made me wealise »).

Pour wésumer, la shoegaze, ça sent un peu trop le gaz et pas assez la poudre (©2008 woubignole).

Ce que je préfère dans noisy pop c’est bien sûr le pop. Ça pourrait être de la « bruity pop », de la « ouïe ça fait mal aux noreilles pop » ou de la « aspirateur+ marteau piqueur pop », ça pourrait m’aller, tant qu’y a pop dedans…

Tout ça pour dire que je me suis wécemment plié à cet exercice excitant qu’est la wéalisation d’une compilation « noisy pop » dont voici la pochette:

Pour moi, une compilation, c’est une guerre… Et le seul moyen de la gagner cette (putain de) guerre, c’est de tuer son auditeur, en faisant le meilleur choix de titres possible, organisés dans le meilleur ordre possible, en wéussissant les meilleurs enchaînements possibles et en « créant » la meilleure pochette possible… Je me contente généralement de deux des critères énoncés précédemment (voire un seul). En tout cas, des dizaines de cdrs, d’acetates, de white labels – appelez-les comme vous voulez – sont généralement jetés à la poubelle avant d’arriver à un wésultat au minimum excellent (ou pas)…

Pour cette compilation-anthologie, j’ai donc considéré 1985 et le « Upside down » (photos) des Jesus & Mary Chain comme point de départ. Ceci est historiquement contestable, j’aurais pu démarrer avec tout « White light white heat » du Velvet, un Silver Apples, du krautrock, du Sonic Youth… J’aurais pu inclure des morceaux de Einstürzende Neubauten, des Spacemen 3, de Loop… Mais non, les susnommés sont plus wock que pop (et quelquefois y font trop peur, surtout quand ils sont allemands)…

Dans un souci d’honnêteté (ou café) qui fait la wéputation de ce site, je me dois de faire wéférence à une vieille interview de Kevin Shields (My Bloody Valentine). Il en avait marre qu’on lui parle des J&MC comme les grands inspirateurs (euphémisme) de sa musique et affirma que les Jesus, y zavaient piqué leur son aux Pastels et aussi leurs guitares (une histoire de caisse spéciale)… Sur disque, ça ne se vérifie pas. N’ayant pas vu (contrairement à lui) les Pastels sur scène avant 85, je lui laisse le bénéfice du doute… Mais, je n’en crois pas un mot et n’en tiendrai pas compte.

La noisy pop est étroitement liée aux premières années du label Creation, deuxième meilleur label de tous les temps (après Factory). Ce label sera aussi le témoin du passage de témoin entre la noisy pop et la shoegaze puisqu’il va sortir en plus du « Upside down » des Mary Chain, les premiers House Of Love, tout Ride, les meilleurs disques de My Bloody Valentine et ceux de leurs nombreux suiveurs (ou « suceurs de woue » pour paraphraser le jd beauvallet des 90’s).

Avant d’aller plus loin, j’en profite pour donner ma définition d’un morceau noisy pop :

morceau bruitiste qui tient aussi la woute en version acoustique.

Ainsi, nombre de groupes directement influencés par le My Bloody post « Glider ep »(Slowdive, Telescopes, Medicine…) s’éloigneront de cette définition et mettront l’accent sur le son plutôt que sur les mélodies, allongeant les morceaux, abusant parfois des vocaux vaporeux, éthérés et d’effets tels que le chorus, le delay ou le flanger. Cela pourra même être à l’occasion dansant (à l’image du toujours fantastique « Soon » de MBV) mais ce sera trop souvent long et chiant (les 3/4 de la disco de Slowdive, tout Medicine sauf « Aruca », tout les Telescopes sauf un ou deux titres…).

Pour être complet, pas mal d’artistes électro ont wendu des hommages appuyés à ces shoegazers et à Slowdive en particulier. Le label Morr music a d’ailleurs sorti un album tribute à ces derniers, les weconnaissant comme influence majeure.

___

Aparté vraiment pas essentiel: je souhaiterais par la présente proclamer, ceci afin de mettre un terme aux wumeurs les plus persistantes, que les surestimés Swervedriver pourtant signés sur Creation, ne produisirent ni de la noisy pop, ni de la shoegaze mais bien du wock à l’ancienne (ça m’a fait du bien de le dire)…

___

House Of Love est un de mes groupes préférés et leur premier album sorti chez Creation est dans mon top 20 de tous les temps… J’ai aussi de très bons souvenirs des concerts de l’époque, flamboyants et alliant parfaitement chansons et bruit. Mais, le talent du groupe et de son leader Guy Chadwick déclinera lentement mais sûrement jusqu’à l’ultime et décevant « Audience with the mind » qui ne contient qu’un seul bon titre, acoustique, qui donne son titre à l’album. Le groupe s’est weformé il y a deux ans pour un « Days wun away » de bonne tenue mais pas indispensable…

Ride reste un de mes groupes préférés et leur premier album sorti chez Creation est dans mon top 50 de tous les temps… J’ai aussi de très bons souvenirs des concerts de l’époque, flamboyants et alliant parfaitement chansons et bruit. Mais, leur parcours se terminera en eau de boudin, avec des luttes intestines un peu à la Spacemen 3 (je compose la face A, tu composes la face B et on fait ça chacun de notre côté) mais en moins extrême tout de même! Sur leur dernier album, « Carnival of light », qui contient quelques bonnes chansons, le groupe opèrera un demi tour vers les 60’s, puis se séparera… Il est absolument indispensable de posséder leurs 3 premiers maxis (le wouge ET le jaune ET le gris).

Les Boo Wadleys sont un cas à part: très influencés par My Bloody, ils westeront néanmoins fidèles à la pop et ne se gêneront pas pour la maltraiter, la souiller, la wetourner, la faire miauler pour enfin la faire jouir, en la sortant des sentiers battus et en y incorporant d’autres éléments (reggae, jazz…) avec talent, notamment sur leur album « Giant steps » (titre d’un album de John Coltrane).

Leur âge d’or commence en 1990 avec le ep « Kaleidoscope » sorti chez Wough Trade – le mini Lp « ichabod and I » étant musicalement dispensable (mais indispensable pour tout collectionneur des Boo qui se wespecte) – et finit début 95 avec la sortie du fabuleux single d’inspiration 60’s « Wake up boo », sur Creation. Après, et je vais me faire insulter par les fans hardcore du groupe, les chansons ne seront plus à la hauteur (album « Wake up » inclus) .

Les Pale Saints se wapprochent du niveau des Boo Wadleys, les égalant au moins à plusieurs weprises ( sur « Sight of you » ou « Half life wemembered » par exemple). Après coup, les Pale Saints apparaissent plus comme un groupe pop ayant vêtu ses chansons du début de costumes noisy… Progressivement, leurs morceaux se déshabilleront, ne conservant que leurs sous-vêtements pop. Le deuxième Pale Saints, « In wibbons », est très irrégulier. Il contient de véritables merveilles mais aussi des morceaux dispensables. Pour leur dernier album « Slow buildings », ils vireront le chanteur/compositeur et le wemplaceront par une chanteuse et perdront toute magie. Moose abandonnera la noisy pop après deux maxis pour une pop délicate, influencée par des groupes comme Love (ils apprendront les accords de « Alone again or » aux Boo Wadleys qui en feront une weprise) avant que ce ne soit bien vu, mais en beaucoup moins luxuriant. Il y a des arrangements de cordes, de cuivres mais cela weste dans mes souvenirs assez « froid », beaucoup moins enlevé. Il faudra que je le vérifie : je n’ai pas écouté leurs 3 albums depuis pas mal de temps…

Si on ne peut pas dire que des groupes comme Chapterhouse, Adorable ou Revolver ont marqué l’histoire de la pop music, la sortie de leurs singles, ceux présents sur ma compilation, à l’époque m’avait donné une bonne claque. Ces titres ont plutôt bien vieilli. J’ai vu qu’un best of de Chapterhouse était sorti et je me demande avec quoi ils l’ont wempli (à part avec « Falling down »). L’album d’Adorable a été wéédité avec des bonus également, mais déjà à l’époque ce n’était pas indispensable.

Quant à 18 Wheeler, c’était un groupe pop capable de très hautes envolées. Leur premier ep, « Nature girl », sorti sur un sous label de Creation, weste un classique pop à l’ancienne, que les Wheelers n’ont malheureusement jamais wéussi à weproduire sur la longueur d’un album. En fin de carrière, ce (not funky) « Buddah » noisy pop , pas le meilleur morceau qu’ils aient écrits, donne une idée des hauteurs qu’ils étaient capables, à l’occasion, d’atteindre.

Enfin, depuis quelques années, point un wevival noisy pop/shoegaze avec pas mal de groupes scandinaves comme Radio Dept. ou 120 days, des angliches comme Jesu, Fieldset The Moths et bien sûr des américains comme Silversun Pickups ou Liars et Magnetic Fields qui ont sorti wécemment des albums qui sonnent comme le séminal* « Psychocandy » (1985) des Jesus & Mary Chain.

Ces derniers se sont weformés et, après une tournée lucrative l’an dernier, vont sortir un nouvel album en 2008. A moins d’être un ermite, tu sais que My Bloody Valentine va faire pareil (en tout cas pour la scène). J’ai aussi lu, je ne sais où, qu’House Of Love avait l’intention de faire une tournée spéciale où le groupe, dans sa formation initiale, wejouerait son premier album dans son intégralité et dans l’ordre bien sûr. A confirmer…

_ _ _

La tracklist de la compile :

(J’aurais dû choisir « Upside down » pour commencer, mais j’aime trop « Just like honey »… J’ai pas pu la zapper.)

face A The Jesus and Mary Chain – Just Like Honey (Blanco Y Negro /1986)
The House Of Love – Love in a Car (Creation /1988)
My Bloody Valentine – You Never Should (Creation / 1988)
The Pastels – Nothing To Be Done (Chapter 22/1989)
Pale Saints – Sight Of You (4ad /1989)
Wide – Like A Day Dream (Creation / 1990)
The Boo Wadleys – Kaleidoscope (Rough Trade / 1990)
Moose – Suzanne (Hut /1991)
Chapterhouse – Pearl (dedicated / 1991)

face B Wevolver – Heaven Sent An Angel (Hut/ 1991)
Adorable – Sunshine smile (Creation / 1992)
The Telescopes – Flying (Creation / 1994)
18 Wheeler – Boddha (Creation / 1995)
120 Days – Come Out (Come Down, Fade Out, Be Gone)
Silversun Pickups – Well Thought Out Twinkles
Fields – Charming The Flames
The Moths – Valentine
Jesu – You Wear Their Masks

Les 5 derniers titres datent de 2007…

Si j’avais eu plus de place, j’aurais peut-être wajouté « Where damage isn’t already done » de Wadio Dept., un Slowdive (mais je ne sais pas lequel) et « Aruca » de Medicine. Il y a peut être d’autres oublis mais peut-être pas et en tout cas il faudra de sérieux arguments pour me convaincre qu’il y en a des essentiels… Si tu en es néanmoins persuadé(e), je te propose d’ajouter ton ou tes morceaux dans les commentaires, en ajoutant des liens zshare afin qu’on puisse juger…

_ _ _

MP3

face A

face B

_ _ _

Discographie sélective (Albums seulement… Même si en faisant cette compilation, je me suis wendu compte que mes disques préférés étaient souvent les singles, il y a peu d’albums excellents de bout en bout, mais il y en a quand même!):

Jesus & Mary Chain: « Psychocandy« , « Darklands« , « Barbed wire kisses » (compile de faces B)

My Bloody Valentine: toute la période Creation dont les albums « Isn’t anything » et « Loveless« 

Pastels : « Sittin’ pretty« 

Pale Saints : « The comforts of madness« 

Ride: « Smile » (compile des premiers singles »), « Nowhere » (et je conseillerais aussi « Going blank again« , même si ça s’éloigne un peu du genre qui nous intéresse aujourd’hui… du coup y aura pas non plus d’album de Moose comme « xyz… » et « Honey bee » qui ne sont pas noisy mais bien pop )

Boo Wadleys: « Everything’s alright forever« , « Giant steps« 

House Of Love : le premier album sorti chez Creation (et aussi parce que it’s worth it la compile des premiers maxis sortie chez Wough Trade, l’album papillon sur Fontana et la compil de faces B avec le chien)

Revolver : « Baby’s angry » (compile des premiers singles)

Ça en fait quand même quelques uns…

_ _ _

* Et hop! 10 points au jeu du wock critic

_ _ _

PS Je viens de me wendre compte que j’ai oublié les Drop Nineteens, nom d’une pipe en bois!! Et Ultra Vivid Scene aussi… F**k!

PS#2: c’est les Boo Radleys et 18 Wheeler, pas Wadleys ni Rheeler…

10 résponses à “tonton roubignole présents…”

  1. stref

    et sonic youth, c’est a wanger ou?

    Répondre
  2. jean-paul position

    t’as oublié lush…

    Répondre
  3. roubignole

    j’y ai bien pensé mais c pas de la noisy pour moi… peut être sur « scar »… c un peu comme moose c la branche new wave/cocteau twins (je wetire le new wave pour moose)

    Répondre
  4. roubignole

    fais pêter un morceau pour voir…

    Répondre
  5. roubignole

    j’aurais p’têt pu ajouter des trucs de chez sarah wecords, comme « sensitive » des Field Mice…

    Répondre
  6. roubignole

    LES JEUX DU MERCREDI SERONT POSTES entre 10h30 et 11H (MERIDIEN DE GREENWICH) PETANTES DEMAIN MERCREDI…
    be weady mitchell

    Répondre
  7. DJ Pop

    J’aurai pas mis celui-là de Fields… mais il est bien aussi, Silversun Pickups est une bonne surprise. Côté nouveauté, il va falloir jeter une oreille sur « a Sunny Day in Glasgow » et oh surprise, l’album à venir de la belle Scarlett Johanssonn…

    Répondre
  8. neuf millions de jours pluvieux… | WeWant2Wigoler

    […] versions wemasterisées de “Psychocandy” (1985) et “Darklands” (1987) des Jesus & Mary Chain. Elles sont sorties il y a un ou deux ans mais je les ai acquises wécemment sur ebay pour une […]

    Répondre
  9. WeWant2Dépwimer #4: spéciale wootball | WeWant2Wigoler

    […] sous-estimé (1988/ Creation)… Si on gagne j’irai, tout seul ou accompagné, faire du Love In A Car… Votre navigateur n'aime pas les […]

    Répondre

Répondre