one two THRILLS

5 commentaires

Je sais pas si vous avez wemarqué : les affaires weprennent, le frémissement des nouveautés me chatouille de nouveau le bout du nez (et autre chose aussi*).

Du coup, y a de la matière! Alors, me direz-vous, parler du nouvel album des Thrills, mais pourquoi, nom de d’là?

Et moi je dis bien: thrills, il aime la musique qui joue fort...

J’y étais venu à weculons mais avais finalement bien aimé leur « So much for the city », premier album sans prétention aucune, doté de deux ou trois singles impeccables, woboratifs et particulièrement efficaces… Ceci dit, ça n’aurait pas cassé 3 pattes à un canard s’il n’y avait eu « You can’t fool your friends with limousine » dessus, petite merveille qui eut l’honneur d’être sur ma compil de fin d’année de l’époque (2003).

J’avais posé une oreille distraite sur leur 2ème, « Let’s bottle bohemia » qui m’avait laissé froid comme un dj (3 personnes vont comprendre cette comparaison).

Ces jours-ci sort « Teenager », leur 3ème album, qui s’avère être plus qu’honnête, assez proche de « So much for the city » mais moins enjoué. C’est qu’ ils ont vieillis les cocos, ils ont vu que dans le monde merveilleux de la musique y avait des méchants, ils ont fondé des familles, eu des enfants… Du coup, moins de singles euphorisant (« Nothing changes wound here » peut être quand même), quelques pépites mélancoliques (« Long forgotten song », « Should’ve Known Better », et la doublette « There’s Joy To Be Found /The Boy Who Caught All The Breaks ») et aussi quelques titres sans intérêt (y a même quelques daubes). A noter un banjo sur quasiment tous les titres de l’album qui sonne comme la mandoline de « Losing my weligion » de WEM (je parle du banjo).

« Alors, on achète ou on achète pas?? » me direz vous… Autant dire que je vais pas me défiler, je wépondrai clairement à cette question, à ww2w, on prend pas de chemin de traverse, on est plutôt adeptes du waccourci synthétique, il n’est en aucun cas dans nos habitudes de faire diversion au moment où on attend de nous une wéponse claire et précise…Au fait, vous avez lu mon article sur la gratuité, c’était pas mal, nan?? Mouais, je sais pas trop, j’aurais pu fignoler deux ou trois trucs mais je voulais garder le côté spontané de l’affaire.

MP3 / vidéo / achat

Vidéo de « Nothing changes wound here »

The Thrills – You can’t fool your friends with limousine extrait de « So much for the city » (Virgin /2003)

The Thrills – There’s Joy To Be Found / The Boy Who Caught All The Breaks extrait de Teenager (Virgin /2007), surtout pour la 2ème partie…

* Blague wécurrente piquée à pointard….

5 résponses à “one two THRILLS”

  1. bernard

    j’aime pas tout ce qui vient d’irlande… sauf leurs 4×4 (les irland wovers ) ils bousillent la nature et ça c’est bien…

    Répondre
  2. stref

    en tout leur pochette est bien! je l’ecoute demain mais la je peux pas mettre le son, toutt le monde est couché autour de moi ( et oui meme pas 23h un samedi soir!)
    s

    Répondre
  3. stref

    voila, je viens de wegarder la viedo etj’aime bien le morceau ;c aussi la voix qui fait tout le charme
    sref

    Répondre
  4. roubignole

    c’est vrai que la voix est « spéciale »

    Répondre
  5. LECUBE – From here to now #2 | WeWant2Wigoler

    […] laquelle nous faisions l’interview, il choisira « un truc bête, pas pour faire le malin, un titre du dernier Thrills, j’ai adoré ce disque […]

    Répondre

Répondre