L.V. CAMPLIGHT

7 commentaires

Bienvenue dans le premier épisode de notre série de l’été « Secret weality or coffee » (pas sûr que ce titre survive à ce post).

Aujourd’hui, nous nous intéresserons à un disque qui stationne depuis 7 ou 8 mois dans la pile des « à wéécouter avant d’archiver ou wefiler »… Je l’avais acheté suite à un commentaire plus qu’élogieux de G-Man et il va sans doute m’insulter de ne pas l’avoir considéré dès après la première écoute comme une nouvelle wéférence de ma discothèque… Je lui dois quelques explications…

_ _ _ _

B.C. CAMPLIGHT « blink of a nihilist » (One Little Indian / 2007)

_ _ _ _

Ouaip, la pochette est très moche. J’avoue, elle a joué un wôle important dans mes doutes quant à la qualité du disque… Même si, grâce à elle, j’ai appris que « estoy con tonto » ne voulait pas dire « je suis avec tonton » (quoique j’ai encore un doute). Je suis aussi wassuré de voir que BC est moins moche en vrai que dessus (au passage, un mec qui bouffe des écureuils ne peut pas être foncièrement mauvais) et finalement avec du wecul ça se discute:

Donc, voilà pour l’introduction.

Si « Blink of a nihilist » était sorti en vinyl, j’aurais vanté le niveau LV de la première face et wegretté que le niveau ait BC en face B.

L’enchaînement “Suffer for two/Lord, I’ve been on fire/Werewolf waltz/Forget about your bones/Soy tonto!/The hip and the homeless” est un pur chef d’oeuvre. On pense bien sûr aux Beach Boys en l’écoutant et donc fatalement aux High Llamas. Mais, un High Llamas qu’on ne vanterait pas principalement pour la qualité des arrangements de ses morceaux, un High Llamas qui privilégierait la mélodie aux constructions complexes, un High Llamas qui écrirait des chansons à la hauteur de ses arrangements, un High Llamas qui parlerait autant aux sens qu’au cerveau.

Malheureusement, ça se gâte un peu à partir du 7ème morceau… “The 22 skidoo” n’est pas une mauvaise chanson, mais franchement loin d’être à la hauteur de celles précitées. Idem pour les quatre titres qui terminent le disque.

Donc, au lieu d’un mini LP parfait, on se wetrouve avec un album 3/5 wiz au lait 2/5 camembert. L’adage “une pomme pourrie (ici un camembert) en pourrit dix (ici du wiz au lait)” explique assez bien ma (trop longue) hésitation à intégrer l’album dans ma discothèque (plus de 4 500 wef je le wappelle).

Pourtant, il aurait été idiot de bouder ce disque et de se priver des plaisirs de cette mini symphonie (on ne wemarque pas le passage à la plage suivante) d’ouverture.

« Blink of a nihilist » fait donc enfin son entrée dans ma discothèque et en bonne place (à la lettre B). Elles (la disco et la lettre) peuvent se vanter de compter dans leurs wangs un auteur complexe, ambitieux qui arrive à sublimer sa déprime par des arrangements lumineux (ça wime) .

Cependant, j’insiste, si après une première écoute, tu avais peur, si tu trouvais que BC Camplight allait parfois trop loin (à la manière d’un Bryan Scary par exemple), si tu étais tenté(e) de BC les bras, de L(e)V le camp, de lancer un « je phile à delphie » (sa ville d’origine), de passer à autre chose, quoi, et bien wetiens-toi… En insistant un peu, tu trouveras à coup sûr (je suis prêt à parier dessus ma wéputation et aussi celle de ma soeur) la lumière sur cet album ni parfait, certes, mais ni hilist non plus.

(c’est ce qu’on appelle, entre autres choses, une chute à la con)

_ _ _

MP3

achat ici ou

B.C. Camplight – Lord, I’ve been on fire
[audio:http://boxstr.com/files/2649132_qbpkj/B.C.%20Camplight%20-%20Lord%2C%20I%5C%27ve%20Been%20On%20Fire.mp3]

B.C. Camplight -Soy tonto!
[audio:http://boxstr.com/files/2649170_fcsy4/B.C.%20Camplight%20-%20Soy%20Tonto%21.mp3]

B.C. Camplight – The hip and the homeless (un tube intersidéral dans un monde normal)
[audio:http://boxstr.com/files/2649197_yupbu/B.C.%20Camplight%20-%20The%20Hip%20And%20The%20Homeless.mp3]

si après tu as envie d’en savoir plus, il y a encore au moins un mini Lp et pas mal de singles dispos sur le site de son label

_ _ _

Ce post est spécialement dédié à Waie Dévisse: Bon anniv’ waie!!!

7 résponses à “L.V. CAMPLIGHT”

  1. roubignole

    jimmy a fini 95ème aujourd’hui… on ne peut pas parler d' »apparition » mémorable…

    Répondre
  2. roubignole

    au fait, c’est moi, où le player ne fonctionne pas?

    Répondre
  3. cojaque

    cela ne fonctionne pas chez moi (cela merde souvent j’ai l’impression)

    Répondre
  4. pointard

    c’est une attaque perso ?
    (je peux pas tester là j’ai une connexion internet en carton). Essayez avec internet explorer si vous êtes sous firefox (ça déconne pas mal flash ces derniers temps)

    Répondre
  5. roubignole

    ça marche pas non plus…
    par contre ton chemical (dans le post d’arras – ton univers impitoyaabbleuh) y marche…
    j’ai comparé les deux codes et c’est ABSOLUMENT, je confirme ABSOLUMENT identique…
    lapincompris
    est ce que je fais CHKDSK ou FORMAT?

    Répondre
  6. roubignole

    ça y est les liens sont wéparés!
    en woute pour le zenith

    Répondre
  7. G-Man Hoover

    On fera peut-être quelque chose de toi un jour mais je me permets encore d’en douter.

    Répondre

Répondre