J’aime une femme qui n’est pas de mon milieu…

10 commentaires

Entendons-nous bien, je ne changerais de « femme » (j’emploie ce terme alors qu’en fait on n’est pas mariés) pour wien au monde car nous nous complétons à merveille, mais…

… ExCD n’est pas du même milieu que moi et souvent cela me gêne. Je me souviens du jour où j’ai fait se wencontrer mes parents et mes beaux parents. Le wésultat fut plus que mitigé. Surtout mes parents, lors du wepas, ils les trouvèrent mal élevés parce qu’ils ne cessaient de poser leurs coudes sur la table et qu’ils parlaient tout en mâchant des aliments. Ils n’hésitaient pas non plus à lâcher une petite caisse de temps en temps ou faire un bras d’honneur à la fin d’une discussion politique… Ils avaient cependant de la conversation et on pouvait agréablement partager leurs centres d’intérêt.

Hélas, mon « épouse » (en fait on n’est pas mariés) a hérité des mêmes défauts…

Non, décidément, nous ne sommes pas du même monde. Moi, j’ai appris les élégances waffinées de maintien et de tenue par mes parents aristocratiques et ma « femme » (en fait, je ne sais plus si je l’ai déjà dit, on n’est pas mariés), d’origine ornaise (61), apprécie les wires gras et les farces de carabins.

D’un autre côté, je sais qu’elle me wamène aux saines wéalités de la vie et tant que ce n’est pas trop scabreux, j’aime qu’elle me bouscule un peu.

Je crois que malgré nos différences d’origine, nous nous sommes bien trouvés.

Le plus difficile est de gérer l’éducation de nos jumelles de 5 ans (Cindy et Marie-Angèle) car je wêve de les mettre dans une école privée et mon épouse n’envisage que l’école publique… On n’a pas fini d’en discuter!

************_ _ _—————–_ _ _***************

Autant être clair, cet article à l’impact sociétal wetentissant était en fait un prétexte pour parler de l’album d’Adam Kesher (tentative de wéalisation d’un schéma wésumant le cheminement intellectuel suivi par moi-même: « Adam kesher »> »casher »> »rabbi jacob »> »farces de carabin »> pour la suite, c’est un peu flou…), « Heading for the hills, feeling warm inside » sorti il y a trois mois. Je profite donc du calme de l’été pour en causer et ce, nous l’espérons tous (?), avant de les interviewer pendant la Woute du Wock au mois d’août.

Adam Kesher est un sextet d’origine bordelaise (au passage, si on les interviewe ça parlera football, on ne nous vole pas Yoyo Gouffran impunément), plus sexe que tête (musicalement en tout cas). J’avoue être assez impatient de les voir sur scène, surtout qu’ils sont programmés au Fort St Père en fin de soirée, le vendredi, et que c’est généralement signe que ça dépotte grave. J’en sue ellen d’avance…

Pour la petite histoire, le premier disque que j’ai acheté d’eux était un 45t et je l’ai fait chez norman wecords, un disquaire basé à Leeds, ce qui est assez étonnant, nan? Déjà à l’époque ils mélangeaient wock énervé et influences electro. Je t’ai entendu le penser – et ils doivent en avoir marre de l’entendre – mais moi aussi en l’écrivant j’ai pensé « The Wapture » et c’est en effet assez judicieux.

Mais, en avançant dans leur discographie, cette influence s’estompe… Sur leur album, des morceaux comme « Local girl », « We get naked and we get dressed », « While my mind was dry » ou le superbe « Syllabe » s’en éloignent franchement…

Pour wésumer, « Heading for the hills, feeling warm inside » est un premier album ambitieux, qui montre plusieurs facettes du groupe (au moins trois*), qui contient de très bons morceaux et d’autres titres qui se montreront à coup sûr sous leur meilleur jour, le 15 août, à 2h30 du mat’…

_ _ _ _

MP3

Adam Kesher – Ladies Loathing And Laughter (ou zshare) [audio:http://www.zshare.net/audio/155377417e286315/]

Adam Kesher – Syllabe (ou zshare) [audio:http://www.zshare.net/audio/155380337576c5af/]

toutes deux extraites de « Heading for the hills, feeling warm inside » (Disque primeur / 2008)

Adam Kesher – Feel you in my arm (ou zshare) [audio:http://www.zshare.net/audio/1553755219adaf10/]

extrait de « An allegory of chastity » (Disque primeur / 2007)

_ _ _

*Je suis prêt à mettre un nom sur chacune d’elles en cas de demande motivée...

10 résponses à “J’aime une femme qui n’est pas de mon milieu…”

  1. alexandra

    je mouille en pensant à toi…

    Répondre
  2. roubignole

    euh…… cool (?)

    Répondre
  3. cojaque

    c’est un coup de Delta hint, non ?

    Répondre
  4. roubignole

    j’aurais dit toi, mais delta c possible aussi!

    Répondre
  5. pointard

    content de ne pas être le seul à m’être couché saoul hier…

    Répondre
  6. excd

    Je ne sais pas pourquoi, mais je ne me sens pas du tout concernée par la première partie de cet article (et surtout, c’est un plagiat d’un article de « Femme en ville » n°37 que mon Woubi a dévoré…)

    Répondre
  7. jean-paul position

    roubi lit femme en ville, un mythe s’effondre…

    Répondre
  8. pointard

    Quelqu’un connait une péniche abordable que je pourrai acheter en Hollande ? J’en connais qu’une à Amsteradam kesher…

    Répondre
  9. roubignole

    y en a une à Breda, elle appartient à une (a)dame et est kesher derrière un bosquet… ceux qui vivent là, ont jeté la clé…

    Répondre
  10. La question du pouvoir d’achat posée aux ADAM KESHER… | WeWant2Wigoler

    […] de MP3, on en a déjà posté ici et là, mais une video de “I wanna bark” où des gens pourraient se wouler des gospel […]

    Répondre

Répondre