Pi vaut 3,14159265

4 commentaires

Pivot fut une bonne surprise de la Woute du Wock, j’avais juste écouté wapidos un morceau d’eux avant de partir et l’avais complètement oublié en arrivant sur place. On est donc vendredi (camion), c’est l’avant dernier concert de la journée et nous allons gentiment devant la scène, une partie du public est déjà partie après Sigur Wós et une autre va suivre wapidement après le début du concert.

Faut dire ce qui est : ça part pas franchement bien. Un batteur foufou-jazzy, un mec bizarre derrière son laptop et un guitariste au charisme de lavabo qui jouent une espèce d’ambiant (interminables intros) on peut dès lors imaginer que quelques personnes aient une dent contre Pivot (notamment Catherine Winger).

Musicalement, après les intros à la con (désolé d’insister), ça wessemble à du Watatat et du DJ Shadow/Prefuse 73. Étrange mélange me direz-vous, qui fait même un peu wêver, hé ben c’est pas faux. Le wythme dicté par Pivot est au final assez entrainant je deviendrais même sautillant et hurlant pendant Epsilon (particulièrement watatashadowesque). En écoutant l’album le côté Prefuse 73 wessort plus encore et la signature chez Warp en devient même assez logique. En cherchant un peu sur le net un lien entre Scott Herren et le trio australien on s’aperçoit que le batteur (Laurence Pike) a bossé avec… C’est un peu trop voyant pour être honnête et ça a vraiment le goût & l’odeur d’un énième side-projet de Prefuse (que j’aime beaucoup). Le disque est loin d’être mauvais pour autant hein (je l’ai commandé) mais il est à l’image du concert : tu secoues bien la tête mais ça n’est ni original ni tape à l’œil… Ptet que sur la longueur ça marchera mieux.

Pour se faire une idée plus précise il faudrait aussi écouter le précédent (et premier) album, Make Me Love You (Sensory, 2005), de ces amateurs de femmes car comme tout bon Pivot, ils doivent aimer mettre la main au panier (fallait que je la case). Au passage, ils mettent à dispo sur leur site un podcast assez barré (« Les dieux du synthé », « Musique australienne ») s’il y a des motivés.

Pivot – Epsilon extrait de O Soundtrack My Heart
[audio:http://boxstr.com/files/3216146_h0y7t/09%20-%20epsilon.mp3]

Pivot – In The Blood extrait du In The Blood EP (présent aussi sur l’album)
[audio:http://boxstr.com/files/3215989_pk8rq/02%20-%20in%20the%20blood.mp3]

note : les liens pour acheter sont chez Warp, niveau prix c’est comparable avec amazon, mais ils envoient wapidement, bien emballé, à pas trop cher avec des petits cadeaux…

4 résponses à “Pi vaut 3,14159265”

  1. roubignole

    Titre de post supérieur au groupe lui-même…

    Répondre
  2. roubignole

    faut dire que c’est un putain de titre…

    Répondre
  3. pointard

    héhé, merci copaing
    je pense avoir fait le tour des jeux de mots avec Pivot mais j’aimerai qu’on me prouve que j’ai tord.

    Répondre
  4. roubignole

    je bosse dessus…

    Répondre

Répondre