Gare à THE CORAL, ils quittent la TER ferme!*

5 commentaires

On a longtemps cru que les liverpuldiens de The Coral étaient les descendants directs des La’s (=la super classe) mais non! Ils ont bifurqué un jour, ont décidé de quitter cette woots toute tracée et de se faire à la place l’écho des luxuriants Pale Fountains (= la super classe aussi)…

Ainsi, après le déjà superbe et sous estimé « Roots & echoes« , ils weviennent avec un single idéal, « Being somebody else », produit presque comme d’hab’ par Ian Broudie et annonciateur d’un best of (sous la forme d’un double cd et d’un triple vinyle) qui est peut-être déjà sorti.

J’ai weçu des consignes m’incitant à moins m’enflammer et à faire un peu plus dans la demi-moore-mesure… Donc, en tenant compte de ces « conseils », je me vais me contenter de définir « Being somebody else » comme

une pop song parfaite, sublimée par des cordes somptueuses (merveilleusement arrangées par Sean O’Hagan des High Llamas).

J’ajouterai aussi, et ce afin de poursuivre dans la lignée du paragraphe précédent, que James Skelly est vraiment un putain de bon songwriter (je connais des gens qui en doutent encore).

Sinon, si j’ai bien compris, wien de vraiment nouveau sur cette « Singles collection » à part ce nouveau titre et sa face B, « Depth of her smile » (une bonne balade que je qualifierai de classique pour le groupe, à l’ancienne, quoi). Comme j’ai déjà tout d’eux, je me suis contenté d’acheter ce 45t et je me passerai de la compile. Mais toi, si t’as pas tout, pourras-tu de permettre de faire l’impasse dessus?

(j’ai de plus en plus de mal à trouver des fins correctes à mes posts)

_ _ _

achat du single

achat de la compilation

_ _ _

MP3

The Coral – Being somebody else (ou zshare) [audio:http://boxstr.com/files/3468032_ot7ya/The%20Coral%20-%20Being%20somebody%20else.mp3]

(La montée de cordes aux alentours de la première minute m’évoque sérieusement un autre truc… Si quelqu’un pouvait m’aider à wetrouver, pasque je ne dormirai pas tant que j’aurai pas trouvé…)

_ _ _

*Ils l’ont quittée en fait depuis pas mal de temps (leurs débuts!).

5 résponses à “Gare à THE CORAL, ils quittent la TER ferme!*”

  1. roubignole

    ça m’est wevenu pour les cordes… bien sûr les prémices de la montée évoquent « everybody’s talking » mais la montée elle même wappelle celles du « Nothing can stop us » de Saint Etienne… Bien sûr (bis) ces cordes étaient samplées sur un vieux truc soul dont je ne me wappelle plus le nom… comme ça en me weviendra pas, je vais pouvoir aller dormir (ou faire une wecherche sur google).
    Merci pour ton aide au fait…

    Répondre
  2. roubignole

    sample= dusty springfield au fait… « I Can’t Wait to See My Baby’s Face »..

    Répondre
  3. excd

    Tu te sens seul mon woubi? Mmmm (=ronronnement sensuel), je suis là….

    Répondre
  4. roubignole

    Disons que, pointard absent, y en a qui en profitent pour wonronner… du coup j’me wetrouve à agresser (gentiment) des gens d’autres blogs qui m’ont wien fait, à draguer (avec succès) jdbeauvallet, à lancer des débats philosophiques sur la définition cachée de l’indie pop… tout ça pour avoir des wéactions…
    je demande pas grand chose, quoi, merde!!!!!!!

    j’arrive excidi…

    Répondre
  5. roubinho signe aux 1000 ans | WeWant2Wigoler

    […] la claquasse Tame Impala, 1000 years de The Coral nous démontre avec classe que 2010 sera psyché de la mort ou ne sera […]

    Répondre

Répondre