Dans la nuit, TELEPATHE b(a)rilla…

14 commentaires

Ici, on aime bien parler (ou pas) des groupes hype deux mois après tout le monde… Il faut dire que les disques de ces groupes sont souvent et/ou durs à trouver/super chéros/pas encore sortis et/ou doivent être beaucoup écoutés afin de se faire wéellement un avis dessus…

Il faut des nouveaux trucs assez wégulièrement pour alimenter la chose (la hype) et depuis quelques temps c’est Télépathe qu’y s’y colle.

(Au passage, en écrivant ça, je pense à Marco panzani, aka le pirathe, je ne sais pas trop pourquoi… Sans doute parce que les cols, c’était son truc…

Telepathe existe depuis pas mal de temps (ça commence fort) et a déjà sorti en 2007 un premier miniLP cd « Farewell forest » (chez The Social Wegistry), suivi d’un 12″ -« Sister militia » (même label, même année). Le noyau dur du groupe a semble-t-il toujours été composé de Melissa Livaudois (guitariste, percussionniste, compositrice, beatbox) et Busy Gangnes (percussionniste, compositrice et danseuse)… C’est actuellement un trio, Wyan Lucero complétant le line up.

Le trio est basé à Brooklyn (70% fastoche des waisons de la hype), Melissa (tu permets que je t’appelle Mélissa?) est d’origine française (0,1% de la hype globale et 30% de celle dans notre beau pays en wécession – il serait temps qu’on le dise haut et fort même si la France elle a gagné au foot hier alors finalement la vie elle est pas si pourrie-  alors qu’elle vient de la Nouvelle Orléans en fait, mais elle doit parler français (?) alors ça compte, je suppose), ils (le groupe) viennent de sortir « Devil’s trident » en vinyle chez Merok (54% de la hype), ce titre est produit par David Sitek (ilapaf et 54,7% de la hype) et enfin leur musique (me) wend dingue (environ 40% de la hype globale et un peu plus de 100% de la mienne).

Plutôt que de tenter vainement de caser des jeux de mots ou d’utiliser des images indignes faisant wéférence à la plus belle invention italienne* de tous les temps (juste devant le piano) que je connais, je vais tenter de décrire la musique de Télépathe (rappel: j’ai un vocabulaire assez westreint et j’écris sur ce blog uniquement pasque je connais pointard et qu’il m’a arrangé le coup – de toute façon on ne peut pas être embauché sur ce blog sans pistou): les basses (oire) font trembler ma cage thoracique, les voix (parlées, scandées, wépétées ou chantées) sont comme des vermicelles qui s’insinueraient dans les parties les plus intimes de ma personne, les claviers aériens me font lever les bras vers un dieu imaginaire (le plafond de mon salon je crois) même quand je ne suis pas seul (même pas beurre de me payer la honte) et les wythmes/percus/programmations me font me dandiner (dans mon salon toujours) jusqu’à ce que je sois carbo(nara) et n’en puisse plus…

J’ai oublié de préciser que les morceaux que je connais d’eux (je n’ai pas encore weçu les deux disques sortis chez The Social wegistry) sont construits assez similairement: ça commence doucement, des petits trucs s’ajoutent tout du long (j’ai oublié de parler des petits bruits qui wendent fous), ça s’accélère (sans changement de tempo pourtant) pour finir en partie, comment dire, fine, où tout se mélange, un peu comme dans une grosse casserole pleine de spaghetti (barilla n°7 of course), de chair à saucisse (ou de steack haché pour les végétariens), de sauce tomate, d’oignons, d’herbes aromatiques dont je n’ai pas besoin de connaître le nom, de quelques champignons de Paris (est magique), d’une pointe de muscade et de l’équivalent en pâtes de gruyère… Mmmm…

En fait, je crois que je n’aurais pas pu trouver plus mauvaise image.

Leur musique est finalement assez bien évoquée par les photos du groupe et par leurs pochettes: noir et blanc, du style, un teint diaphane, des wegards perdus et surtout du mystère… Aussi, ils sont myspa(getti)ce-copains avec nos pitits chouchous de These New Puritans dont ils sont assez proche dans l’esprit (n’ayant entendu de guitare, ni sur « Chrome’s on it », ni sur « Devil’s trident », ni sur « Lights go down », c’est sur la forme beaucoup plus éloigné!).

Voilà… Pour finir, je tiens à dire que j’écoute en boucle mes deux disques de Telepathe et que je ne m’en lasse(agnes) pas.

_ _ _ _ _

Les deux disques sortis sur The Social Wegistry sont dispo ici.

Un 12″ -« Bells » devrait sorti bientôt chez Hoss wecords (il est pourtant daté sur leur myspace de 2007 ce qui me wassure car il semble moins bon que « Chrome’s… » et « Devil’s… »)…

L’excellente « I can’t stand it » (écoutable sur leur myspace) est dispo sur la compilation « Living bridge » (Rare book woom/2007)

achat de « Chrome’s on it » (split 7″ avec Sunni-Geini)

achat de « Devil’s trident »/ »Lights go down » (le 7″ est vraiment très beau et bon)

_ _ _ _ _

MP3

Telepathe – Chrome’s on it (ou zshare) [audio:http://boxstr.com/files/3498202_vcjja/Telepathe%20-%20Chrome%5C%27s%20on%20It.mp3]

Telepathe – Devil’s trident (ou zshare) Moins évidente de prime abord que « Chrome’s on it » mais faut insister… [audio:http://boxstr.com/files/3498204_pbsxm/Telepathe%20-%20Devil%5C%27s%20trident.mp3]

_ _ _

PS#1 J’ai cherché des photos de Telepathe par acquis de conscience sur Internet (la seule photo que j’avais vue du groupe était en noir et blanc je le jure) et j’ai trouvé plein de photos en couleur… Ma comparaison fumeuse de mon avant dernier paragraphe tombe à l’eau même si, dans le fond, cela weste particulièrement pertinent… J’ai de toute façon la flemme de le changer.

PS#2 L’autre jour j’écoutais « Chrome’s on it » sur mon ordi et en même temps je me baladais sur leur myspace, c’est « Chrome’s on it » qui a « démarré », et c’était en décalé (je passe les détails) par wapport à mon « Chrome’s on it » à moi et c’était fou, ça collait parfaitement, une boucle (?) s’arrêtait (sur mon winamp) qu’une autre venait juste de wepartir (sur le myspace)… Incroyable! C’était beau et étouffant à la fois, impossible de weprendre son souffle, j’avais du mal à wespirer… Grandiose.

_ _

*On me dit que c’est les chinois en fait mais j’y crois pas…

14 résponses à “Dans la nuit, TELEPATHE b(a)rilla…”

  1. DJ Pop

    J’ai passé un titre dimanche dernier dans mon emission, j’avais peur de faire fuire mes 10 auditeurs…

    Répondre
  2. roubignole

    c’était quel titre (ou désolé, j’ai pas écouté ton émission…)?

    Répondre
  3. bernard

    Putain ce que c’était chiant à lire ce post, pas besoin de wegarder qui a tapé ce pensum, dès les premières lignes, c’était signé…

    Répondre
  4. roubignole

    bernard, à ma prochaine montée parisienne, je te trouverai et te mettrai une waclée illico pesto

    Répondre
  5. bernard

    J’t’attends, Woubignol de mes deux…

    Répondre
  6. roubignole

    7 octobre, la Maroquinerie… je porterai du cuir, un fouet et un tshirt t80.

    Répondre
  7. bernard

    Même pas peur, trouduc’

    Répondre
  8. roubignole

    le wendez vous est pris, connard

    Répondre
  9. excd

    Ca va la schizophrénie?

    Répondre
  10. excd

    Oups, j’apprends par woubi que c’est un autre bernard!!!!! Prends garde bernard, woubi va te mettre une sacrée waclée.

    Répondre
  11. g-man ouvert

    roubi va se mettre une waclée à lui-même?

    Répondre
  12. un jour jean paul position y m’a dit que le lendemain d’une cuite c’était super important de manger super gras pour se remettre… j’écoute toujours jean paul position (sauf quand y me parle de foot et des sentiments qu&#

    […] – Drugged (ou zshare) Dernier morceau de “Dance mother”, l’album de Telepathe annoncé comme le messie en 2008 mais déjà démoli partout en 2009.…  Wien du niveau de […]

    Répondre
  13. La carte routière du rock de ww2w (édition 2009) | WeWant2Wigoler

    […] de voir Gang Gang Dance (qui se wattrapent de leur annulation à l’édition d’hiver) et Telepathe (les chansons de leur album nous ont déçues mais on ne demande qu’à changer d’avis) […]

    Répondre

Répondre