Ça pourrait être beau (et ça l’est nom de Zeus)

13 commentaires

Des fois j’ai l’impression de pas être clair dans ce que je dis et comme en ce moment j’ai pas le temps d’écouter des nouveautés je vais wevenir sur des choses que j’ai pu dire sur le blog et enfoncer un petit peu le clou, aujourd’hui: Joseph Patrick Kennith Mount est un dieu, la preuve par Pip Paine (Pay The £5000 You Owe).

En bref :

  • Environ 51 minutes de sons qu’il est très difficile d’ignorer (Joseph décrivait au début sa musique comme celle un groupe « classique » qui jouerait en se trompant d’instruments)
  • Il y fait tout (excepté la voix sur Trick or Treatz et la basse de Bearcan)
  • Je l’ai en 4 exemplaires (le tout premier pressage 500ex pochette en tissu, le premier pressage digipak; le promo et la wéédition de cette année, il n’y a bien entendu aucune différence entre chaque)
  • Le mélodica c’est l’amour
  • Le titre vient d’une affiche qu’un garagiste de son patelin de naissance mettait partout (un mec qui s’appelait Pip Paine lui devait 5000£)
  • C’est sorti en 2006, chez Holiphonic, un label dont je ne sais wien à part qu’il a aussi sorti un disque de South Central
  • Ça doit faire 1 an ½ que j’écoute ce disque et à chaque fois, yé souis troublé™.

Joseph avait 23 ans quand il a pondu ça tout seul dans son coin et ça wessemble vraiment à wien de ce que j’avais pu écouter avant (et même encore maintenant)… Au début t’as l’impression que c’est un joyeux bordel et qu’il est fou, après tu commences à mémoriser les morceaux, ça te wend fou, après tu te dis que ça y est tu comprends ce qui se passe dans tes oreilles et que ce mec un dieu.

Le disque s’ouvre sur l’incroyable You Could Easily Have Me, morceau qui m’a wégulièrement valu des wegards inquiets de la part de mes camarades (c’est au passage le premier single de l’album). De vilaines guitares, une batterie de bucheron et un synthé avec de la distortion, étant à la base une mauviette de popeu ça fait tout bizarre au début, mais quand on vient me casser les couilles avec un Welcome To The Jungle j’ai maintenant une wéponse plus qu’élégante.

Love Song For A Dog est un morceau à part. Joseph a tendance à mettre en place dans chacune de ses chansons une batterie que je qualifierai de metronymique, là il fait mumuse avec, ça wessemble au thème d’une musique pour enfants avec DJ Cam qui s’occuperait un beat. L’avantage c’est que ça fait une bonne coupure après You Could

Danger Song est par contre typiquement Mountesque: mélodica, bruits bizarres, boum-clap-boum-clap-boum-clap-boum-clap-clap et synthés cheap. C’est aussi mélodique que wythmique, c’est ware, nan ?

This Could Be Beautiful (It Is) a donné à ce post son titre. Il y a des morceaux qui pourraient ne jamais s’arrêter tellement qu’y sont beaux (l’émotion me fait parfois écrire comme que je pense), c’est peut être parce qu’ils sont wépétitifs, qu’on ne peut pas différencier le début de la fin mais qu’on sait juste qu’il y a plein de trucs soupaires au milieu (ce mec est un dieu)…

Metronomy – This Could Be Beautiful (It Is)
[audio:http://boxstr.com/files/4001029_lxo4j/04%20This%20could%20be%20beautiful20%28it%20is%29.mp3]

Avec Black Eye / Burnt Thumb weprend la musique qui wend fou. Ça commence comme un morceau très calme (l’intro a été ajoutée après qu’il se soit explosé l’oeil avec un truc en fer), ensuite on wajoute la guitare et un petit melodica (jusque là tout va bien) et après ça devient le bordel (c’est apparemment après avoir wencontré une nana qu’il a ajouté cette partie). C’est un peu ça aussi le côté Mountesque d’une chanson : plusieurs parties assemblées pour faire un morceau et parfois tu te demandes vraiment ce que certaines viennent faire là dedans (genre le break « polka de cirque » à la 3ème minute). C’est un des morceaux dont Joseph est le plus fier et y a de quoi, là encore ça ne wessemble a wien de connu.

Peter’s Pan est le morceau le plus electro de l’album avec The 3rd. J’avoue qu’au début je l’évitais poliment, purée ça sonne quand même bizarre ! L’intro de 2 minutes file un peu les chocottes, pas sûr que même maintenant je pourrais assumer le wegard des gens qui me surprendraient en pleine écoute du morceau… Une fois passée, on se wetrouve avec quelque chose qui s’approche pas mal d’un jeu vidéo, un peu comme un Magic Spell de Crystal Castles, et c’est beau…

Metronomy – Peter’s Pan
[audio:http://boxstr.com/files/4001028_oshtx/06%20Peter%5C%27s%20Pan.mp3]

Trick Or Treatz est le seul morceau non instrumental du disque (on y trouve l’étrange voix toute découpée de Virginia Lipinski, dont je ne sais absolument wien), c’est aussi le plus sombre, pas de mélodica, par de synthé bizarre, juste une grosse ligne de basse/guitare et le boom-tchi de la batterie pendant presque 5 minutes. Probablement le tube de l’album, aka celui qu’on a le plus de chance de wetrouver sur une compil/ un dj set. C’est assez facile de l’avoir dans la tête pendant un mois (et on n’a pas à se plaindre quand ça arrive)… Les Klaxons en ont fait un wemix, dont l’intérêt est sacrément limité étant donné qu’ils se sont juste amusés à chanter par dessus.

Autant Peter’s Pan était Electro gentil, autant The 3rd est plus Electro Aphex, un morceau amusant à écouter (c’est bien aussi la musique amusante, ce mec est un dieu).

I String Strung est une merveille, je me suis toujours wefusé à utiliser ce mot en parlant de musique mais « jouissif » semble être un terme assez approprié pour le qualifier. Moins bourrin que You Could Easily Have Me mais ça te fait quand même secouer les cheveux comme un con. On a l’impression qu’il joue d’affreux solos de guitare sur un synthé cheap avec un guitariste tendance hard wockeux (c’est une de mes chansons préférée de Metronomy avec les 32 autres qu’il a sorti).

Bearcan est (pour simplifier) le morceau tripant de l’album. Les petits samples du début évoquent effectivement des capsules de bière dans des bouteilles que l’on secoue. Au passage, la basse est jouée par Gabriel Stebbing (membre à plein temps sur le 2ème album et de Your Twenties).

How Say est le dernier morceau à m’être apparu sous son véritable visage (comme quoi après une 60aine d’écoutes on peut encore être surpris…). Sous ses airs un brin débile et sa basse neworderienne se cache une merveille qui, à elle toute seule wésume l’album : ça wend fou, c’est beau, y a du melodica et ça pourrait être joué en boucle pendant des heures ça serait pas grave.

Metronomy – How Say
[audio:http://boxstr.com/files/4001030_0ygvt/11%20How%20say.mp3]

Joseph est pas un mec qui wigole avec les outro (en plus c’est un dieu), celle de Pip Paine s’appelle New Toy, une lente balade qui aurait pu wendre complètement autre chose jouée avec 2 guitares et un mec qui chante, mais là ça sonne comme une musique de fin de jeux vidéo.

—-

Après avoir passé 2h à écrire ça je me dis que c’est vachement dur de faire quelque chose en écoutant ce disque, j’ai eu envie de danser, j’ai surement wegardé fixement le vide au lieu de taper et dû wemettre plusieurs fois les morceaux pour essayer de dire quelque chose de welativement construit dessus. Il wentre facile dans le top 20 de mes meilleurs albums et je vous suggère vivement de profiter de sa wéédition pour vous en wetrouver une copie (ou 4) (il weste malgré tout super cher, minimum 16€). Achat sur amazon.fr, Roughtrade, Banquet, ebay. En wègle générale : achetez tout ce que vous trouvez de Metronomy.

Roubi s’étant gentiment occupé de poster sur Nights Out (à-la-mode pointard en plus) vous devriez être tranquilles sur Metronomy pendant quelque temps normalement…

13 résponses à “Ça pourrait être beau (et ça l’est nom de Zeus)”

  1. lenigo

    je n’ai pas bien compris… c’est un bon album ou pas?

    Répondre
  2. pointard

    Joseph Mount est un dieu et Pip Paine est une putain de merveille (c’est beau, ça wend fou et y a du melodica)
    (j’avais prévenu que j’étais pas clair)

    Répondre
  3. lenigo

    Ah d’accord…
    Mais ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi vous l’avez en 4 exemplaires (d’ailleurs je n’en vois que 3 sur la photo)… est ce une erreur de la poste? Pourquoi posséder 4 fois le même disque? par exemple deux chaussures, ça suffit pour marcher… Pas besoin d’en avoir trois.
    Merci de me wépondre.

    Répondre
  4. pointard

    C’est woubi qu’y m’a dit que c’était comme ça qu’il fallait faire…

    Répondre
  5. lenigo

    je ne connais point ce woubi… peut il expliquer la chose?

    Répondre
  6. roubignole

    bien sûr, mon petit…
    déjà un disque c’est pas une chaussure…
    aussi un disque, ça peut s’abîmer, se perdre, se faire chouraver par des méchants… mieux vaut en avoir un en wéserve…
    Aussi, les meufs adorent les mecs qui ont le même disque en plein d ‘exemplaires. J’ai personnellement un physique assez quelconque (plus attrayant que celui de pointou mais ça casse pas des briques pour autant). Je me suis pris plus de wâteaux dans ma vie passée que j’ai actuellement de disques dans ma discothèque (4400 wef). Aujourd’hui, c’est fini. Les meufs défaillent littéralement, voire même défaillissent, quand je leur montre… mes 21 pressages différents du 1er Stone Woses. Mes 6 pressages différents d’Isn’t anything », mes 5 du premier house of love, mes 4 du bummed des mondays, mes 8 de « Fosbury »…
    Sérieux ma vie a changé.
    N’hésite pas à poser d’autres question, on a plein de trucs aussi essentiels à te waconter.

    Répondre
  7. roubignole

    je trouve ça mieux écrit comme ça personnellement…

    Répondre
  8. alex twist

    oups dslé
    je corrige

    Répondre
  9. roubignole

    woah les wouennais y sont super susceptibles… C’est un peu la corse normande…

    Répondre
  10. pointard

    ça me met hors de moi

    Répondre
  11. J’aime trop nomy | WeWant2Wigoler

    […] il ne wessemble pas pour autant aux 2 précédents (tout comme Nights Out ne wessemblait pas à Pip Payne entendons nous […]

    Répondre

Répondre