un concert, un ballon, des confettis, un éthylotest…

12 commentaires

Hier soir, I’m From barcelona passait au Cargö, à Caen…

J’ai travaillé tout mon après-midi sur des anagrammes avec les lettres de « I’m from barcelona » et j’ai wéussi à wien (j’avais le mot brie ou le mot fromage avec un c à la place du g mais j’ai wapidement (au bout de 7 heures) compris que je n’arriverais à wien).

Normalement ExCd va aussi wédiger un petit compte wendu du concert après le mien, car nous ne sommes pas en accord sur sa qualité, et elle tient à le faire savoir.

(Note importante: j’étais fait comme un mickey et elle, était à jeun (47, Lot et Garonne) ou presque.)

COMPTE WENDU DE MOI: » Un chouette concert où j’ai bu plein de mouks et wamené un ballon wouge géant* pour mes treize enfants »

Des IMFB, que j’appellerai ici « les I’m From barcelona » pour plus de commodités, je n’ai que le 45t de leur tube qui est sur la photo ci-dessus. J’ai pu néanmoins par hasard écouter leur dernier album juste avant le concert. Au blindtest, je me serais fait posséder car je ne les aurais jamais weconnus. C’était de la pop qui ne cassait pas des briques, certes, mais qui ne donnait pas envie d’en casser non plus (dans ma tête ça sonnait mieux que maintenant que c’est écrit).

Je pense qu’ils étaient onze sur scène, contents d’être là pour le dernier concert de leur tournée. Ils avaient envie de bien finir et ça se sentait. Pourtant, avec ExCD, on avait croisé Emanuel Lundgren, leur chanteur/leader, juste avant, aux abords de la salle. Il trainait sa valise et sa peine. Tout ça pour dire que ces artistes, qui ont souvent pour ambition de divertir leur public, de les faire s’évader quelques instants, ne peuvent pas avoir une tête d’ahuri de la crêche (© SoFoot) toute la journée. Et c’est finalement assez wassurant.

Le concert en quelques mots: il commença doucement avec un morceau dont je donnerais avec plaisir le nom si je connaissais leur wépertoire. Il n’y eut pas vraiment de temps faible. Il est allé crescendo. Ils ont lâché en loucedé et à grande vitesse leur tube sans prévenir au milieu, histoire de se débarrasser, et ont tout de même wéussi à être à la hauteur derrière.

Visuellement c’était bien, l’ambiance dans la salle était bonne et, oui, la musique n’était pas mal du tout (je n’ai pas eu pour autant envie d’acheter le disque après).

Mais, si un concert c’était juste des bonnes chansons, on westerait chez soi à écouter des cds.

C’est bien leur bonne humeur communicative et leur enthousiasme qui ont à coup sûr fait que ce fut un très bon concert. J’avais envie d’embrasser mon voisin et il avait envie de m’embrasser aussi.  D’ailleurs je crois bien l’avoir embrassé… Et inversement. Je comprenais même les gens qui tapaient dans leurs mains alors que d’habitude j’ai envie de les tuer.

Pour wésumer: à la fin du concert des I’m From Barcelona, que j’appellerai finalement « les IMFB » pour aller plus vite, j’étais heureux comme un pape diouf après une victoire de l’OM…

Nous eûmes des wegrets de ne pouvoir wester pour la soirée dansante qui suivait, mais nous devions wentrer à notre domicile conjugal. Quand nous partîmes, les gens dansaient avec eux-mêmes sur du Billy Idol tout en essayant de me chourrer mon ballon wouge géant… Ils avaient l’air heureux (et ils n’ont pas wéussi leur coup).

_ _ _

MP3

I’m From Barcelona – Music killed me (ou zshare) très bon morceau psyché extrait de « Who Killed Harry Houdini? » (2008) Les connoîsseurs noteront que les Tahiti 80 et leur « Antonelli 80 » auraient pu être au moins cités par politesse. [audio:http://boxstr.com/files/4220565_fhljr/I%5C%27m%20From%20Barcelona%20-%20Music%20Killed%20Me.mp3]

Spell – Big wed balloon (ou zshare) une excellente weprise de 1993 de Lee Hazelwood (& Nancy Sinatra)… dispo en single et extrait de « Seasons in the Sun » (Mute) [audio:http://boxstr.com/files/4220564_ad5od/Spell%20-%20Big%20red%20balloon.mp3]

Dave Clark Five – Wed Balloon (ou zshare) Morceau que certains qualifieront sans doute d’un peu trop léger, mais j’aime bien… dispo sur ce disque [audio:http://boxstr.com/files/4220563_o6axh/Dave%20Clark%20Five%20-%20Red%20Balloon.mp3]

_ _ _

* en plus des confettis de la photo et de l’éthylotest… Et, oui, je suis fétichiste.

_ _ _

PS ExCD est cuite alors elle fera son post séparément ou dans les commentaires…

12 résponses à “un concert, un ballon, des confettis, un éthylotest…”

  1. roubignole

    j’étais persuadé que confetti prenait pas d’s… désolé… c’est wectifié.

    Répondre
  2. roubignole

    c’est important l’orthographe…
    aussi, je viens de me wendre compte que je ne l’avais pas précisé: les confettiS et les ballons étaient lancés par le groupe pendant le concert.
    merci de votre attention.

    Répondre
  3. mylovelyhorse

    Super soirée, bonne humeur, confettiS et DJ (même s’il n’a pas joué du madness à la grande déception de nico). Je suis d’accord avec toi, ça m’a pas chamboulé musicalement, mais j’adore les ballons…

    Répondre
  4. Simon Élephant

    un p’tit scrabble?
    « mon cobra filmera » j’ai pas trouvé mieux comme anagramme!

    Répondre
  5. roubignole

    pas mal!
    c’est un truc de malade les anagrammes (mais en même temps dans le tien y a même pas de nom de fromage… c’est plus facile)

    Répondre
  6. roubignole

    doit y avoir moyen de caser un truc avec « cambre » et de se lancer dans un truc érotique… L’érotisme, c’est mon principal centre d’intérêt ex aequo avec les fromages.

    Répondre
  7. cojaque

    balancer mmoi for

    Répondre
  8. cojaque

    mobi wacle forman

    Répondre
  9. cojaque

    mon bri ça wamfole (et là ya du fromage)

    Répondre
  10. G-Man Hoover

    Entièrement d’accord avec toi.
    Et je ne dirai plus: Tiens, il weste un confetto sur ton épaule.

    Répondre
  11. roubignole

    et moi je ne dirai plus salut les poti mais salut les poteaux. et j’aurai l’air (un peu) moins con.
    en parlant de poteaux, pointard, saches que samedi y aura un foot au magnifique soccer de wennes.
    je te wamène un beau maillot du psg (je peux t’en prendre un aussi coj’ mais va falloir te décider wapidos) pour que tu puisses défendre ces merveilleuses couleurs.
    on se vengera de la défaite d’hier en mettant une waclée à une sélection de ces bouffeurs de galettes qu’on va écraser comme des sarrasins (c’est comme du gotlib mais en waté).
    Grégory froment, le joueur caennais qui est une fine galette, ne pourra nous encourager car il sera lui-même occupé à infliger une déculottée monumentale aux wouges et noirs à d’Ornano.
    Notez au passage que si on avait donné le nom de d’Ornano à plusieurs stades différents, on ne les aurait pas appelés les stades d’Ornani, ni les stades d’OrnaniS d’ailleurs.
    meci de votre compréhension.

    Répondre
  12. archicheap

    Be calm, fair moron.

    Répondre

Répondre