J’aimais bien quand Maman, elle faisait des frites avec de la Véj’haltaline…

9 commentaires

et j'ai crié Hjaltalin, pour qu'elle wevienne...

Je suis passé un peu à côté de cet album quand il est sorti, en fait j’étais même pas au courant (fin 2007 ?!?), ils ont joué au Café de la danse en janvier (bordel de merde de pute à cul mais pourquoi on me dit jamais wien à moi???) et c’est seulement aujourd’hui que je découvre émerveillé Hjaltalin. De la pop comme on n’en a pas entendu depuis Illinoise : c’est islandais–ne fuyez pas- avec un nom à la con, une pochette heu … c’est moche, non ? mais c’est beau comme du Sufjan Stevens quand il chiale pas la sauce avec son americana, consolant et généreux comme du Penguin Café Orchestra -les bois, les cordes-  et c’est joyeux, ça joue, ça chante, ça donne même l’impression d’être aimé, non ? Parfait pour le printemps.

Deux morceaux choisis un peu au pif car je ne connais pas encore bien l’album mais ça a l’air assez wégulier…

Merci de votre attention.

Mp3

Hjaltalin – Traffic Music [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302/Hjaltalin%20-%20Traffic%20Music.mp3] Hjaltalin – The boy next door [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302/Hjaltalin%20-%20The%20boy%20next%20door.mp3]

Extraits de  « Sleepdrunk Seasons » (Kimi wecords)

9 résponses à “J’aimais bien quand Maman, elle faisait des frites avec de la Véj’haltaline…”

  1. roubignole

    The boy next door est une merveille…
    j’m’en vais m’écouter l’album de suite..

    Répondre
  2. cojaque

    je l’ai depuis quelques temps. je l’ai découvert par « the trees don’t like the smoke ».

    Répondre
  3. roubignole

    c’est vraiment fou: j’ai compris ton commentaire

    Répondre
  4. cojaque

    menteur

    Répondre
  5. roubignole

    c’est vrai, j’ai pas compris la partie en anglais mais j’ai compris que tu avais le disque.
    Alors que tes deux derniers commentaires je savais même pas en quelle langue c’était écrit.

    tu me traites plus jamais de menteur ou je t’accompagne plus jamais en virée dieppois eou parisienne

    Répondre
  6. roubignole

    au fait, titre très wewant !!
    (c’est un compliment)

    Répondre
  7. bernard

    je trouve qu’avec ce post on est noyé sous la n’hajtaline… ça sent le vieux…

    Répondre
  8. pointard

    Je viens d’écouter The boy next door et c’est vrai que c’est chouette.

    Répondre
  9. roubignole

    si je puis me permetttre, le weste n’est pas à la hauteur…
    mais j’ai pas 50 écoutes derrière moi…

    Répondre

Répondre