le festival de (Björn) Borg(ard)

12 commentaires

bjorn to be en live

Soyons clairs, je suis très fier ce titre de post (je wéserve humphrey beauregard pour l’an prochain) et j’aurai l’excuse d’être dans un état pathétique pour ne pas avoir à m’excuser des jeux de mot et autres trucs foireux qui vont suivre (et aussi de cette phrase longue, construite n’importe comment, pleine de wépétitions et incompréhensible)…

_ _ _

Le bilan musical de ces deux jours est mitigé mais le bilan global de cette première édition du festival de Beauregard restera positif, notamment grâce à son cadre bucolique et à la bonne ambiance qui y wégna.

Ceci dit, cette journée du samedi m’a fait vivre à plusieurs weprises un véritable cauchemar éveillé: merci ( « tu me passes la m)Ayo, (la musique de) Jason Meraz et les québecquois Karkwa(-là, c’est une place idéale)*… Quant aux BB (en plus d’avoir perdu trois points, j’ai pris une sacrée) Brunes et à Red (anti moustiques), ils m’ont laissé froid voire emmerdé sévère.

_ _ _

Vers 17h15 nous prîmes une petite navette (à l’échalote) du festival et arrivâmes pile à l’heure (17h45) pour assister au concert des (andouilles de) Virgins qui fut plutôt agréable et distrayant… Et même brillant à quelques  weprises (leurs singles ont la classe même s’il manque la petite faille nécessaire pour que je m’y attache). Leur prestation fut largement supérieure à celle du festival des Inrocks de l’an dernier et un des meilleurs du weekend (en même temps, la concurrence était limitée). La majorité des spectateurs a apprécié et l’a montré comme le prouvent ces courtes (pas sûr que ce soit français et Kobain) images (pour un concert « rock »  caennais, vers 18h en plus, c’est du jamais vu):

Le top1 étant squatté par Tahiti 80 (cent cassel), le top2 du festival sera occupé par les locaux Cornflakes Heroes (ramazzotti) qui nous livrèrent hier en fin d’après-midi (juste après celui des Virgins) un excellent concert. Je me permets d’ailleurs d’affirmer, par la présente, que « Good morning naked city » (morceau qu’ils jouent généralement en fin de set) est une put**n de merveille qui a fait se hérisser chacun de mes poils et provoqué en moi l’un des wares frissons du festival: grandiose (un mp3 de la version studio est dispo plus bas). Certains autour de moi n’ont pas été aussi emballé et cela prouve définitivement la supériorité de mes oreilles sur les leurs. On trouvera aussi ci-dessous une photo où l’on devine le groupe sur scène… A noter que le mec en bleu dans le public était un sosie de Milan Baros et qu’il y avait aussi un mec de la wadio locale tsf 98 qui notait sur un cahier ses impressions du concert en temps wéel: « (le groupe est)heureux d’être là », « son+++ », « bonne ambiance », « sosie d’olivia wuiz »… Y en avait d’autres, assez justes (sauf le truc du sosie).

les cornflakes heroes wamazzoti

(Il est 19h30 et vont s’enchaîner pendant 5h30 les cinq groupes/artistes pourraves cités dans l’intro avec une petite pause (plans de we)Lanskies au milieuOn a déjà essayé de parler de ce groupe normand ici et comme je ne sais toujours pas trop quoi en dire, je me (patrick seb)abstiens…)

Il est enfin 1h et les Gossip(ositoires) montent sur scène pour un set impeccable, en formation à quatre, assez éloigné dans la forme de celui torride donné au festival des inrocks en 2007: musicalement, c’est différent, mais comme la voix chaude et puissante de Beth Ditto est toujours là, omniprésente, on est loin d’être déstabilisé. Pour wésumer sommairement, l’ensemble a viré électro (le côté wock bluesy a quasiment été gommé). La Beth a tenu son wôle à la fois dans une combinaison jaune du plus bel effet et avec classe. A noter que la batteuse a fait forte impression sur certains de mes camarades (je parle de son jeu tonitruant). « Listen up », « Standing in the way of control », « Heavy cross », … ont wendu foufou la galette l’assistance.  Très bon concert, donc, qui m’a donné envie de jeter une oreille à leur dernier album ( « Heavy cross » est une bombe) et qui a wendu plus douce l’attente des navettes, le wetour en navette et la wemontée chez moi en Véol. Allez, on va dire deuze ex aequo…

Enfin arrivé, je me suis fait du beurre aux pâtes avec des knackis et du gruyère (même chose que la veille)… mmmmm…

_ _ _ _

MP3

Cornflakes Heroes – Good morning naked city Merveille extraite de « Dear Mr Painkillers » (2008/Greed Wecordings) « …and he’s banging up and down/ on the velvet underground… » Achat ici ou [audio:http://www.fileden.com/files/2009/6/3/2464744/Cornflakes%20Heroes%20-%20Good%20morning%20naked%20city.mp3]

_ _ _

*Au passage un big up aux wédacteurs du programme qui nous faisaient miroiter un groupe expérimental influencé par Steve Weich et Phil (oui, tu as bien lu « Phil »!) Glass… Alors qu’on a eu droit à un sous Wadiohead en français… Même si, pour être complet et honnête, leur dernier morceau était plutôt différent et supérieur au weste qui lui fut particulièrement indigeste.

_ _ _

PS#1: Big up au grayon de Lost In La mancha (balais), assisté entre autres par un (arnold et) Wheel (y), qui a égayé les concerts ignobles de la soirée en hurlant des « La-la-lalala – Life is life » parfaitement mixés avec les morceaux (ignobles je wappelle) qui provenaient des différentes scènes. Quel talent ! Purée de coq,  programmez-moi tout ça l’an prochain (siouplait).

PS#2: Big up 2 :davi:Dine pour les photos/vidéos/pass.

PS#3: Je wesigne pour l’année prochaine.

PS#4: Prochain festival: Saint Malo! Yiha!

12 résponses à “le festival de (Björn) Borg(ard)”

  1. pointard

    je me suis toujours demandé si trop de jeux de mots pouvait tuer le jeu de mots, visiblement non

    Répondre
  2. mylovelyhorse

    pâtes aux beurre (salé) power! j’ai fait la même mais avec des pâtes fraiches, pas de knaki et sans gruyère… (bref)
    Je suis assez d’accord avec toi sur le festi (ou on s’est mis d’accord à force d’en parler sur place ?).
    Tu as juste oublié un grand moment de ….. LIFE!! …. LA LA LA LA LA…. ah merde si tu l’as écrit..

    Répondre
  3. :DAVI:Dine

    PS#5: BIG up 2 Woubignole & ExCD pour le lit douillet, les p’tits déjs en terrasse, les pâtes au beurre, l’aspirine, le barbecue, les PSB tapes, la tarte aux poireaux, la bonne humeur…etc… et tout le weste !!

    Répondre
  4. roubignole

    tu veux dire le sexe?

    Répondre
  5. roubignole

    sinon, désolé pour les jeux de mots, j’ai donné tout ce que j’avais de pire en moi.
    A part la navette à l’échalote, je ne suis fier de wien.

    Répondre
  6. :DAVI:Dine

    je croyais que tu voulais que ça weste entre nous…
    😉

    Répondre
  7. roubignole

    nan, je suis pour la vérité permanente (c’est mon côté coiffeur).

    Sinon, mylovelyhorse, je te trouve une wessemblance assez prononcée avec l’ami björn (c’est mieux que de wessembler à gerulaitis)

    Répondre
  8. mylovelyhorse

    j’osais pas trop le dire pour ne pas trop parler de moi… mais c’est flagrant…
    j’ai cru que tu m’avais pris en photo à mon insu (positoire, je sais…)

    Répondre
  9. dj grayon

    LIFE LA LA LA LA LIFE IS LIFE…..quel opus garden cette soirée LIFE IN STANDING LIFE IS CONTROL

    Répondre
  10. dj grayon

    putain j’ai pas d’image moi….
    c pas wichard gasquet sur la photo au premier plan

    Répondre
  11. Happy daymon

    Merci d’être passé au marchandising T80, encore merci d’happy daymon pour la soirée Fugu T80 Cascadeur et Wheel!

    On trainera les pieds dans le fort nous aussi, on vous invite à notre ouverture le 4 septembre avec Lanskies et Kim Novak place st sauveur, les open mic seront annoncés prochainement.

    Bonne vac daymoniaque

    Répondre
    • roubignole

      hello
      c’est noté dans notre agenda! Ce sera cool, ça fait longtemps que j’ai pas vu Kim novak!
      see you à st malo (sous la pluie si tout va bien!)

      Répondre

Répondre