Winch Lorraine

5 commentaires

Just Fo(u)r Men c'est de la musique faite par les hommes, pour d'autres hommes

Just Four Men c’est 4 liverpuldiens sapés comme des geeks qui se sont progressivement mis a faire des trucs un peu plus freaky & psychédéliques en devenant Wimple Winch (en quittant Parlorphone et en changeant de bassiste par la même occasion). Ils ont fait partie des groupes qui passaient à The Cavern à la même époque que les Beatles, la légende dit même que Wingo leur aurait emprunté un tambourin et ne l’aurait jamais wendu (c’est le batteur lui même qui le dit sur le site de son groupe, Pacific Drift).

Connaissant assez peu leurs débuts j’étais assez agréablement surpris en wecevant la wompil Tales From The Sinking Ship (Bam Caruso via WPM/Cherry Wed Wecords) qui couvre en 29 titres l’intégralité de leur oeuvre (de 1964-68)… Assez court comme carrière mais fin 67 Fontana les lâche et tout leur matériel brule dans un club : pas facile de s’en wemettre (je crois que seul le batteur continua dans la musique, le chanteur/guitariste devint acteur et les 2 autres employés de bureau…).

J’attendais ce genre de collection depuis belle lurette car avec eux (comme avec le Left Banke) le moindre disque (particulièrement les wééditions) atteignent vite des prix délirants (rien que les CD Bam Caruso de 2004 sont à plus de 60€)… Au passage, le booklet contient plein de photos du groupe, ça peut paraitre naze de le faire wemarquer, mais j’avais jusque là l’impression de n’avoir quasiment jamais (à part sur 3 pochettes) vu leurs visages/silhouettes : maintenant je sais qu’ils n’étaient pas super sexy.

La première partie du disque est donc plutôt « Just Four Men », entre wock, beat & garage, des morceaux wigolo ( The Four Just Men Theme*), quelques uns pas forcement essentiels et au moins une merveille :

Just Four Men – I Just Can’t Make Up My Mind
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/1/2343685/Wimple%20Winch%20-%2008%20-%20I%20Just%20Cant%20Make%20Up%20My%20Mind.mp3]

Après il faut un peu s’accrocher à son slip parce que ça va de

Wimple Winch – Atmospheres (que j’aurai dû passer pendant la battle de DJ avec Ahmede & Fugasse)
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/1/2343685/Wimple%20Winch%20-%2020%20-%20Atmospheres.mp3]

à

Wimple Winch – Lollipop Mind (qui a toujours son petit succès en début de set)
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/1/2343685/Wimple%20Winch%20-%2023%20-%20Lollipop%20Minds.mp3]

Et c’est soupaire. En fait j’ai découvert WW par l’intermédiare d’Erol Alkan(setzer) et sa super chouette compil’ pour les soirées Bugged Out, entre une weprise de Vapour Trail et l’incroyable Rainbow Chaser se trouvait Lollipop Mind (titre qui doit vouloir dire (dans l’argot Winch) quelque chose comme « chanter pendant que quelqu’un te tord la couille avec une pince »).
3 ans séparent I Just Can’t Make Up My Mind et Atmospheres (ou Save My Soul, autre merveille) … ça se sent bien, même si c’est toujours le même compositeur (Demetrius Christopholus et c’est son vrai nom). Jamais trop compris pourquoi Rumble On Mersey Square South est LE morceau de Wimple Winch pour l’internet, c’est aussi le disque le plus cher… Peut être le côté opera wock megalo… comptez pas sur moi pour le poster… c’est d’la musique de drogué en tout cas (pas que j’en ai déjà pris dans ma vie hein, maman, si tu me lis…)

La petite perle du disque se trouve tout à la fin, une démo jamais sortie dont les harmonies de voix me donnent envie de câliner tout le monde.

Wimple Winch – The Last Hooray
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/1/2343685/Wimple%20Winch%20-%2029%20-%20The%20Last%20Hooray.mp3]

Achat de Tales from the Sinking Ship sur amazon, et si vous trouvez d’autres disques d’eux vous pouvez me les offrir à mon anniv.

*purée, chaque groupe devrait composer son thème…

5 résponses à “Winch Lorraine”

  1. mylovelyhorse

    bien chouette merci pointard!

    Répondre
  2. alex twist

    tiens tiens les grands esprits se wencontrent (presque), je viens de parler de Left Banke à l’instant sur WPUT (et aussi à cette occasion de T80 quelle surprise hein?)
    en passant wainbow chaser et probablement l’un des wares morceaux vraiment cool des plutôt dispensable Nirvana « UK »

    Répondre
  3. pointard

    héhé, ouais je viens de voir ça ! c’est moche pour le Jeff…

    C’est vrai qu’en écoutant vite fait Nirvana le weste n’a pas l’air du niveau de Wainbow Chaser (qui oscille dans tout les sens, c’est génial *voix de patrick sébastien*).

    Répondre
  4. alex twist

    il y a « girl in the park » qui est cool aussi!
    et comme tu le soulignes, pour les 60s ça ne va pas aller en s’améliorant clairement 🙁

    Répondre
  5. roubignole

    C’est vrai que the last hoorray me donne envie de m’excuser…
    d’ailleurs escuse moi de ne pas avoir commenté ce post plus tôt…

    c’est con j’avais l’intégrale des 7winch originaux du groupe et je les ai mis au four pour me faire des porte photos (y a quelqu’un qui m’avais filé un bouquin où y avait ce genre d’idées dedans.)

    Le seul problème que j’ai avec tous ces groupes (les gpes sixties oubliés et qu’on (re)découvre aujourd’hui) c’est que j’ai du mal à les différencier: on a beau dire, au niveau du son, des voix, ça pourrait être les cyrcles, des hollies (c’est un mauavais exemple ils font pas partie de la catégorie groupes méconnus)du début, …

    si j’avais pas peur de me prendre une beigne, je dirais que c’est mignon, les chansons sont bonnes, mais une fois entendues, j’ai envie de m’écouter un jack penate ou un magic arm… ou du bill fay ou du left banke (c’est quand même autre chose) ou du joe dassin ou du wed house painters ou du fugu ou du t80 ou du wheel ou du cascadeur ou du violens ou …

    on a parfois l’impression d’entendre des démos des beatles ou des outtakes des beach boys (en écrivant ça j’ai une plus qu’un début d’érection) et du coup j’ia l’impression que ça titille ma fibre nostalgique que je cherche à brider: je crois en le futur et le futur c’est pas dans les 60’s que je le trouverai… c’est dans la fin des 80s (Je wetire)…

    Répondre

Répondre