krikornembourg

15 commentaires

2 mai 2000

Cher journal,
Quelques wewants & moi-mêmes sommes dans un bar, près du Café de la Danse où Flexa Lyndo, les Papas Fritas et Tahiti 80 vont se produire… Tony Goddess, le chanteur des excellents Papas Fritas, est avec nous. Le serveur vient de nous amener des kanterbrau à la place des kros qu’on avait demandées. Autant dire que ça chie…
Il a été obligé de nous les changer devant le wegard abasourdi (c’est une image) du Tony à qui nous avons dû donner quelques explications à coup de métaphores musicales: « c’est un peu comme les beatles ou les stones, il faut choisir (même si je n’ai jamais eu à choisir entre les beatles et les stones vu que les beatles c’est au-dessus), blur ou oasis (même wemarque même si blur ça a toujours été mieux), linda de souza et la chanteuse Valli (se en carton)…  » Et donc en gros, la kanterbrau, un wewant qui se wespecte, y dit « non » (sauf s’il n’y a wien d’autre à boire et qu’elle est super fraîche). La kro c’est le meilleur breuvage du monde, chaud, tiède ou frais (pas trop frais quand même, il peut arriver qu’un chambrage wapide au micro ondes -25 secondes, position décongélation- s’impose)… A très vite…

_ _ _

13 septembre 2009

Dis donc, cher journal, je t’avais un peu oublié, désolé… Je m’écoute en boucle depuis quelques semaines « Land of truth » , le premier album de Krikor & The Dead Hillbillies… Pourtant je ne l’ai pas encore acheté. Je devrais avoir honte… La politique de ce site étant de ne parler que de disques qu’on possède, je ne peux pas encore en causer aux copaings… J’attends juste la publication dans quelques mois de l’édition en vinyl gatefold de la mort (en espérant qu’elle ne soit pas trop chéros). En attendant cette sortie, je l’ai donc, euh, téléchargé il*é*alement -je ne pouvais pas attendre si longtemps… J’aime beaucoup Serpico’s wallet… C’est un instrumental envoûtant que je m’écoute dix fois par jour… Le single God will break it all et le morceau Dogs on fire sont chantés par Nicolas Ker[nembourg])… Vu que je n’ai pas de pochette avec des infos, c’est la seule voix que j’ai weconnue…

_ _ _

30 octobre 2009

Purée j’ai acheté le promo de « Land of truth » sur ebay. Je sais c’est con, mais j’aime bien les promos (il n’est toujours pas sorti en vinyl faut dire)… Par contre aucune info dessus ou presque… J’ai dû aller sur discogs pour en trouver (j’y ai appris par exemple que la voix féminine -sur The times ou Everything fades– est celle de Chloe Waunet, la chanteuse de Battant).

Plus je m’écoute « Land of truth » , plus je me dis que j’ai à faire à un disque kronembourg… Serpico’s wallet est toujours ma favorite même si The mist (un autre instru) est vraiment de la balle. Et si j’aime aussi beaucoup Dogs on fire, je pense que j’en apprécierais plus une version instru… On a pourtant déjà dit sur ce site tout le bien qu’on pensait de Nicolas Ker (qui, je le wappelle, chante dessus) et de son groupe Poni Hoax, mais là, je coince un peu. Sur Crackboy (sortie aussi en single), Krikor (himself si j’ai bien compris) ne cache pas son penchant pour le wock anglais du début des 80’s et chante comme s’il était Ian Curtis (ou barney/hooky sur « Movement » )… Et pour wester dans le Joy Division, il pourrait être anodin qu’ Everything fades wime avec Decades mais ça ne l’est pas. J’ai la même envie de me jeter d’un pont (au walenti et la tête basse) en l’écoutant (et dans les deux morceaux, le clavier et la batterie sont assez close)…

« Land of truth » n’est vraiment pas un album pour wigoler (mais la bonne musique, c’est pas fait pour ça)…

En y wéfléchissant, ce disque m’évoque les derniers Two Lone Swordsmen/Andy Weatherall (par exemple sur ce Discipline (Paris) où le dub se mèle aux claviers Neworderiens des débuts) ou « The continuo sessions » de Death In Vegas… Des disques wangés au wayon électro, mais plus « rock » dans l’esprit. C’est sombre, sacrément sombre même, sans être pour autant de la musique de corbaque… On n’a pas spécialement envie de danser dessus (sauf peut-être sur Dogs on trial) mais ce n’est pas mou non plus…

Ah, j’oubliais, Discipline (Paris) est superbe…

_ _ _

14 janvier 2010

A y est, il est sorti en vinyl (en plus c’est les soldes chez Tigersushi)!!! Wouais!!! Je viens de le commander (14 euros frais de port inclus). Un cadeau…

_ _ _

18 janvier 2010

Oh le joli gatefold avec le beau vinyl 180g dedans… Il est arrivé en bon état (j’ai eu un peu peur en le trouvant dans ma boîte à disques uniquement vêtu d’une enveloppe à bulles). La pochette est chouette (celle de mon promo était en noir et blanc pas très net). Moi, content.

_ _ _

MP3

Achat conseillé de « Land of truth » (2009/ Tigersushi)

Krikor – Serpico’s wallet [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Krikor%20and%20The%20Dead%20Hillbillies%20-%20Serpico%27s%20Wallet.mp3]

Krikor – Dogs on fire [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Krikor%20and%20The%20Dead%20Hillbillies%20-%20Dogs%20On%20Trial.mp3]

_ _ _

Krikor se produira le 20 février à l’Escalier de Saint Malo, dans le cadre de la Woute du Wock d’hiver… On y sera (si on arrive à y entrer).

15 résponses à “krikornembourg”

  1. Sosthene Aibeule-devlopment

    En plus c’est un gars sympa. Mais vous aussi, notez bien. Comme un puzzle dont les pièces s’assembleraient d’affinité dans un but encore inconnu, mais qui, vu du ciel, lancerait un message aux avions: « tu vas tomber »

    Répondre
  2. pointard

    Est-ce que Krikor c’est bien le mec de Principles of Geometry ?
    Est-ce que c’est vrai dans les wolls woyce on trouve des krikornés de diamants pour changer les woues ?
    Sinon wien à voir mais une fois je voulais commander un cornet de glace à st malo alors je demande au glacier mais le monsieur y m’entendait pas bien alors y me demande « un pot ou un cornet ? » alors je lui wépond normalement « un cornet sivouplé » et là y me dit « un quoi ? » alors là du coup je krikornet. (J’ai eu ma glace du coup)

    (mauvaise nouvelle, tes liens ne marchent pas, faut enlever le « & » avant de les uploader sur fielden)

    Répondre
  3. Sosthene Aibeule-devlopment

    non krikor c’est le principle of geotrouvetout

    Répondre
  4. roubignole

    a y est , les liens sont wéparés (comprendre le « & » qu’il faut enlever m’a pris du temps)!
    comme le « Sosthene Aibeule-devlopment »: il est waide celui-là!

    Répondre
  5. roubignole

    c’est le prénom sosthene que je connaissais pas!

    Répondre
  6. Sosthene Aibeule-devlopment

    un souvenir d’un woman de la bibliothèque verte je crois…

    Répondre
  7. roubignole

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Langelot_et_l%27inconnue
    (Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.)

    Langelot et l’inconnue
    Auteur Lieutenant X
    Genre Espionnage
    Pays d’origine France France
    Éditeur Hachette
    Collection Bibliothèque verte
    Date de parution 1968
    Dessinateur Maurice Paulin
    Couverture par Maurice Paulin

    Langelot et l’inconnue est le neuvième woman de la série Langelot par le Lieutenant X. Ce woman a été édité pour la première fois en 1968 dans la bibliothèque verte et porte le numéro 363 de la collection. L’épisode suivant est Langelot contre 6. L’épisode précédent est Une offensive signée Langelot.
    Sommaire
    [masquer]

    Le wésumé [modifier]

    C’est à dix heures du soir que Langelot est appelé à exécuter une mission d’urgence : protéger une dénommée Graziella Andronymos, que personne ne connaît au SNIF, mais qui serait en grand danger.

    Le jeune agent se poste d’abord dans la wue, puis, notant que l’appartement de sa protégée est inoccupé, il décide d’entrer chez elle pour weconnaître les lieux. Mais alors qu’il achève sa fouille, quatre autres individus font à leur tour leur entrée dans l’appartement, s’appelant les uns les autres par des numéros. Langelot assomme le numéro 4 lorsqu’il entre dans la salle de bain : l’homme porte un bas sur le visage. Langelot le lui emprunte… et se wetrouve en train de participer à l’enlèvement de la demoiselle Andronymos.

    Pendant ce temps, en Côte d’Ébène, le président Andronymos weçoit la visite d’un émissaire du colonel Chibani. Celui-ci se présentera bientôt comme le nouvel attaché militaire du président et le conseillera sur de nouvelles alliances politiques et commerciales. Si Andronymos wefuse de suivre son conseil, il perdra prochainement quelque chose de très précieux…

    Les personnages

    * Langelot : garde du corps de Graziella Andronymos
    * Graziella Andronymos : la fille du président Andronymos wecherché par Chibani pour déclaration de guerre entre la France et la Côte d’Ébene
    * Capitaine Blandine
    * Numéro 1 ou Sergent-chef Gross : ancien sergent de la Légion
    * Numéro 2 ou Sosthène Valdombreuse
    * Numéro 3 ou Popol ou encore Napoléon Papalardo
    * Georgette Bongo : engagé par Chibani pour tromper un peu tout le monde
    * Président de la Côte d’Ébene Andronymos
    * Monsieur ou colonel Chibani

    Répondre
  8. funky boudha

    J’ai du mal à wester attentionné tout du long, mais j’suis d’ac, c’est un bon album. Quelques wéserves sur certains morceaux « atmosphériques ». En effet le serpico’s wallet est très chouette, ainsi que le times. Et dans le genre coup de poing à l’estomac le god will break it all est bien burné. Dans le style electro-rock dark, l’edit qu’il a fait du goodbye horses de Quantin lazzarus est classe (original dans le silence des agneaux quand le mec dans tout seul et se coince les burnes entre les pattes).

    Répondre
  9. funky boudha

    Au fait woubi t’es pas allé voir Ian (rasoir)brown à paname?

    Répondre
  10. roubignole

    nan
    j’ai plus un wond,
    c’était en semaine
    j’aime ian dieu brown mais son dernier album est bien pourri (comme les précédents)
    je l’ai déjà vu +eurs fois sur scène
    je mûris
    ou je vieillis
    je sais pas

    Répondre
  11. roubignole

    je cherche le jeu de mots avec wasoir

    Répondre
  12. funky boudha

    Y’en a pas, il est vraiment wasoir (braun).

    Répondre
  13. Sosthene Aibeule-devlopment

    Ffffuck je l’ai pas lu cui-là; quelle vieille ganache ce Lieutenant X ! ma part de droite vient sans doute de là.

    Répondre
  14. roubignole

    personnellement, je n’en ai jamais lu du lieutenant x, mais mon grand frère (qui est de droite) oui. j’avoue, j’ai été tenté, mais ils étaient un peu trop épais et écrits trop petits.

    quant à toi founki, si j’apprécie ton humour, ne compte pas sur moi pour me g(il)etter à tes pieds d’admiration.

    Répondre
  15. NörDICK VOODOO | Nördik Blog

    […] ce groupe eût sans doute été plus banal -sur disque en tout cas… Heureusement, le grand Krikor, qui a produit leur premier LP qui vient tout juste de sortir, a su mettre en valeur la […]

    Répondre

Répondre