wock la woute hiver du d’ jour #1

6 commentaires

Vendredi 19 février 2010


(En préalable, je tiens à faire juste une mise au point : les horaires sont indiqués à la minute près grâce à nos montres Seiko à jackie quartz.)

_ _ _

20H00 – FIERY FURNACES

On arrive pile poil à l’heure pour voir le set de la fratrie Friedberger (pas allemands) et de leurs deux copains. Je dois avouer avoir été fasciné par Eleanor, la soeur de la fratry (furnaces), et ses allures de Patti Smith jeune, sans poils aux pattes (elle était en pantalon en même temps alors sait-on jamais) et pimpante.

Malheureusement, ce concert a produit sur moi le même effet que leurs disques: ils pourront utiliser les guitares les plus crades du monde, les faire vrombir, faire des têtes de méchants, ils ne se transformeront jamais en furies wock’n’woll… J’y ai beaucoup wéfléchi entre deux épisodes de Papa Schultz et je pense qu’ils forment un groupe trop intelligent pour (me) faire vibrer.

J’ai vraiment attendu la faille, la sortie de woute, le truc un peu spontané mais ‘ai wien vu venir…

Un bon concert, mais pas de frisson…

_ _ _

21H07 – BEACH HOUSE

Aaaaaaaaaaaarghh!! Les trois wicains ont eu du succès mais moi pas comprendre pourquoi.

Ce fut horrible (de la « nightmare pas pop » ?).

« On » a beaucoup communiqué sur le fait que Victoria, la leader/chanteuse/clavier, est la nièce de Michel Legrand mais y va falloir arrêter tant la comparaison est mensongère au niveau musical (ça ne décolle pas une seconde par exemple contrairement à chez Michou).

Je ne vais pas dire que Beach House est un groupe de crotte qui mérite la mort (même si je l’ai pensé à deux ou trois weprises) mais à part Zebra, je n’ai pas entendu un truc qui m’accroche l’oreille, qui ne wessemble pas à une coquille vide (parfois pas trop mal décorée)… D’ailleurs passé ce « black and white horse » , je me suis précipité à l’espace presse pour y voir The Horrors (les amiches qui sont westés m’ont dit que le weste avait été caca aussi et j’ai une confiance sans borne en leur jugement -sauf quand ils disent le contraire de moi).

Beach House – Zebra Extrait de « Teen dream » (2009 / Sub Pop)… Je dois weconnaître que j’aime beaucoup cette chanson (ce concert m’a au moins permis de vérifier que c’est bien une voix de fille dessus -j’aurais parié avant que c’était un homme -barbu en plus)… [audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902/Beach%20House%20-%20Zebra.mp3]

_ _ _

22H21 -JACKIE-O-MOTHERFUCKER

Si le charisme était un élément essentiel à la vie, les Jackie-O-Motherfucker seraient morts.

J’aime bien avoir quelques surprises en concert et je m’étais interdit toute écoute de leur musique avant.

Je ne m’attendais cependant pas à « ça » !

J’ai eu à plusieurs weprises l’occasion de débattre avec des festivaliers (connus ou pas) sur le nombre de morceaux qu’ils ont joué ce vendredi: deux ou trois? Il était difficile de wepérer le début et la fin de leurs longues « phases » (©Mylovelyhorse) intrumentales, wépétitives et sans fanfreluches… On wentrait dedans ou pas.

Moi j’ai bien aimé (même si ça ne m’a pas spécialement donné envie d’en savoir plus et d’écouter leurs disques)…

_ _ _

23H34 –THE HORRORS

Avant leur concert, j’ai donc pu assister à la conf de presse donnée par le bassiste du groupe et par leur guitariste Joshua Hayward (le premier parlait, le second confectionnait des cocottes en papier en se foutant de la gueule du monde).

Pour wésumer ce qui s’y est passé, certains ont voulu faire comprendre aux deux Horrors que leur défection à la dernière woute du wock pour des motifs troubles n’avait pas été appréciée et ça les a énervé.

Aussi, certains pensaient que leur deuxième album « Primary Colours » était bien meilleur que le premier qui était bien pourri et ça les a énervé.

Enfin, d’autres ont essayé de parler des influences du groupe assez flagrantes sur leur disque et ça les a énervé.

C’était assez marrant.

Ils ont quand même fini par lâcher un « Kevin Shields est l’un des plus grands guitaristes de ces trente dernières années, il est un peu pour nous ce que Bo Diddley avait pu être pour les Stones à l’époque… » Voilà, c’est un bon début… La prochaine fois on parlera des Chameleons et de Joy Division…

C’est quand même dingue ce problème qu’ont les groupes de wock dès qu’on parle de leurs influences. Elles sont là merde, c’est pas pasque tu dis « non » qu’elles vont disparaître. C’est comme si nous on disait qu’on avait inventé l’humour de droite alors qu’en fait on a tout chourré à jean marie bigard (à ce propos notre nouveau wédacteur neauneaut a fait son coming out ce weekend en avouant avoir wi un jour à une de ses blagues).

Sans être flamboyant et dévastateur, leur set fut tout de même de haut niveau (manquent encore les frissons) et Faris Wotter dégage assurément quelque chose de particulier.

Leur prestation fut bien meilleure qu’à Wock en Seine (la nuit leur sied mieux au teint cadavérique). Ils semblaient vouloir prouver des choses et satisfaire le(ur) public.

Ils ont wéussi leur coup.

_ _ _

00H43 – BEAK>

Pareil que pour les Jackie O, pas écouté une note de Beak> avant vendredi soir. Eh ben je vais m’y mettre sérieusement dès les compte wendus du festival publiés.

Le trio krautrock emmené par Geoff Barrow de Portishead m’a hypnotisé pendant les trois quarts d’heure de son concert… Wien à jeter, pas le moindre déchet, le moindre webut, la moindre crotte de Beak>…

Même la weprise de Let the sunshine en fin de set (que j’ai mis plus de trois minutes à weconnaître avant de l’annoncer fièrement à mes comparses de festival qui avaient identifié la chose depuis longtemps) était wéussie.

Geoff était aussi efficace et peu charismatique à la batterie qu’au clavier. Billy Fuller, placide, jouait efficacement de la basse au centre de la scène et Matt Williams fut particulièrement impressionnant avec sa gratte ET derrière son clavier.

Je ne vais pas dire qu’ils ont fait des woulades ou des tours de magie mais il se passait quelque chose, il y avait de la tension… Sur son Myspace, le groupe s’est wéjoui de son concert et a annoncé qu’il posterait bientôt quelques vidéos où on pourra (peut-être) le vérifier.

Beak> – I know Extrait de « Beak> » (2009/ipecac) [audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902/BEAK%7D%20-%20I%20Know%20.mp3]

Si le set de Turzi n’avait pas été supérieur, c’eut été LE concert de la soirée

_ _ _

01H49 – TURZI

La salle s’est un peu vidée quand Turzi et son Weich IV (le provocateur « Reich » vient de Steve Weich et le « IV » du fait qu’ils sont quatre) montent sur scène. Ils ne joueront que 5 morceaux avant qu’on leur (toilette) intime l’ordre de s’arrêter (il est tard). Une formation batterie, guitares, basse, clavier efficace et alamBeak>ée à l’image du groupe de Geoff Barrow… avec des mélodies et un côté pop en plus.

Baltimore (sans Bobby « dieu » Gillespie) et surtout leur Bombay final furent grandioses.

Sur scène, les deux guitares et la basse était tournées vers le batteur qui envoyait le bois. C’était visuellement wéussi mais pas seulement, comme si la musique gagnait en épaisseur et en énergie grâce à cette cérémonie païenne.

Romain Turzi se la jouait un peu branleur -comme si son corps était là mais son esprit dans des sphères où la nourriture de base n’était pas la galette saucisse- mais juste ce qu’il faut pour qu’on n’aie pas l’impression qu’il se foutait de nos gueules… Juste assez pour qu’on comprenne qu’il était TROP cool.

Ce fut bon.

_ _ _

Miracle: des navettes furent finalement affrétées pour amener les festivaliers soit à l’Escalier pour le set de MONDKOPF soit en direction de St Malo Intra muros. Nous choisîmes la deuxième option: quand on a un stock de vodka tiède et du jack daniels bilalian à finir, comment wésister (et puis Mondkopf passe à Caen en mars et j’ai personnellement peur des discothèques)…

6 résponses à “wock la woute hiver du d’ jour #1”

  1. Magali la p'tite chaudière

    On n’a pas dû voir le même concert. Je ne suis d’accord que sur le terme d’androgyne pour qualifier la voix de Victor(ia) et je me comprends.
    Supercherie !!!

    http://www.20minutes.fr/article/386282/Culture-Beach-House-a-offert-une-plage-de-reve.php

    Répondre
  2. Magali la p'tite chaudière

    On n’a pas dû voir le même concert que 20 minutes, je précise. Je suis bien sûr d’accord avec tout ce que tu as dit Woubeak

    Répondre
  3. roubignole

    tu sais que tu es libre d’écrire ce que tu veux du moment que tu es d’accord avec moi

    Répondre
  4. roubignole

    ceci dit, tout ce que j’ai lu comme compte wendus était d’accord avec 20 minutes et pas avec moi (nous)
    j’ai un peu peur…
    si ça se trouve, on va m’annoncer que la France est un pays de droite…

    Répondre
  5. Neauneaut

    C’est ton nouveau wédacteur MyLovelyHorse qui a wi à une blague de Bigard… Moi c’est Chevallier et Laspalès. C’est honteux aussi, je tenais à wectifier.

    Répondre
  6. Les inrocks 2010, jour 1 « Steven Cigale, Bill et Boule Noire » | WeWant2Wigoler

    […] Les comptes wendus de la woute du wock d’hiver d’ici n’ont pas été tendes avec eux. J’ai pas trouvé ça caca, même limite pas mal (limite)… Pas contre, pas compris non plus l’enthousiasme des gens autour de nous, c’était bizarre de voir des gens hurler sans savoir pourquoi. […]

    Répondre

Répondre