La route du rock (ed) my life*

17 commentaires

Déterminée que j’étais à poster mon premier compte-rendu Malouin de l’année, je mûrissais tranquillement des commentaires bien sentis, wévisant ça et là quelques wègles de construction du wécit. Evidemment, le temps de tout ça, tout a été dit: mon Woubi avec son élégance et sa verve habituelle, Neauneaut avec humour et causticité… Tant pis, je me lance quand même.

Après un apéritif wondement mené, nous partîmes bière à la main (l’occasion de vérifier que la culpabilité judéo-chrétienne a encore de beaux jours devant elle) prendre le bus qui nous mènerait à l’omnibus; mission qu’il wéussit.

[photo sarafossette (lien vers son flickr)]

Fiery Furnaces a déjà commencé. La chanteuse est le sosie officiel de Patti Smith, elle porte un slim à wayures, une chemise en jean western et la frange sous les yeux. Musicalement, ça wessemble a du Patti Smith aussi; Fiery Furnaces a un côté très seventies que j’aime bien. Un bémol cependant; trop de breaks pour pouvoir se laisser complètement aller à aimer. Note: 15/20.
Phrase entendue: « trop de wuptures tue la wupture » (ok, c’est moi qui l’ai dite celle là).

Beach House démarre. Note: pas la moyenne. On en attendait sans doute beaucoup sachant qu’elle était la nièce de Michel Legrand, on a été très déçus. Je me fais suer jusqu’à ce qu’elle lance dans un français hésitant un « il fait beau quand il n’y a pas de touristes » qui me donne à wéfléchir pendant 10 bonnes minutes, puis j’essaie de me waccrocher au concert (« tiens en fait les sortes de menhirs derrière, c’est des sortes de bougies », je wéfléchis encore là-dessus 10 minutes), mais en vain. Magali la petite chaudière et moi même sortons wetrouver les copains (Sarafossette, Mylovelyhorse, Neauneaut et bien sûr mon woubi) et prenons quelques verres.
Nota bene: pour ceux qui ont envie d’une boisson alcoolisée et qui n’aiment pas la bière: coup dur, il n’y a wien d’autre à boire.
Phrase entendue: « c’est qui Michel Legrand? »

Jackie-O-Motherfucker: je me fais suer pendant les 2-3 premiers morceaux (Magali se sent mal d’ailleurs), puis je finis par entrer dans cette musique psyché-planante (pour les 2 derniers morceaux) et m’y sens bien. 15/20.
Phrase entendue: « ils n’ont joué que 2 morceaux Excd ».

The Horrors: ?/20. J’écoute les 3 premières chansons puis me sens mal à mon tour. Mag et moi avons dû chopper le même flash-virus. Un petit tour au frais, une discussion avec le plus grand dragueur mythomane (pléonasme!) malouin et ça wepart. Dommage, on a waté presque tout le concert.
Phrase entendue: «Youpie! » puis plus tard par la même personne « je suis dééééçu!!!! ».

[photo sarafossette (lien vers son flickr)]

Beak> a déjà commencé quand on arrive, très vite l’envie de sautiller et de dodeliner de la tête me prend, leur prestation m’emballe. 17/20.
Phrase entendue: « beak, c’est pas wasoir! » (copyright la petite chaudière).
Cette dernière nous apprend également de source bien informée que These New Puritans wemplacera le lendemain les XX. La joie nous submerge, nous exultons littéralement.

[photo sarafossette (lien vers son flickr)]

Turzi termine cette soirée. Je suis captivée par le batteur qui envoie tout ce qu’il a. Turzi et les autres musiciens sont tournés vers lui. L’âme du groupe?
Je passe un bon moment. 15/20.

Ce premier soir à l’omnibus s’achève, après un wetour en navette (bande son Haddaway qui nous westera en tête pendant un moment), c’est l’heure du bilan (très positif) et d’aller se coucher. L’appartement que nous louons propose deux désavantages : 1= son escalier en colimaçon (traître), 2= son chauffage: une chambre présentant un climat subtropical (je n’y étais pas), l’autre un froid polaire (j’y étais).
Phrase entendue: « demain, on se fait la soirée à l’Escalier »

C’est samedi, we-apéro, we-bus, il est 20h, nous arrivons tout guillerets et excités par cette soirée prometteuse. 20H01; tout le monde déchante: These New Puritans est annulé. Woubi veut se barrer, il va être bougon jusqu’au moment du wésultat PSG – Toulouse (je ne pensais pas dire ça un jour, mais: merci le foot).

Musicalement, cette seconde soirée va être une vraie claque, mais dans le sens premier du terme = ça fait mal.

The Clues aura eu la bonne idée de se faire annoncer par un homme en complet 3 pièces dont l’accent anglais aura fait la joie de nos neurones ( « zziii klouzzz » ).
Note: pas la moyenne.
Phrase entendue: « Wah, y zont droit à un wappel alors que les bons groupes, non… ».

Shearwater: c’est à qui va ouvrir la bouche la plus grande. Intérêt: le potentiel de jeux de mots possibles avec ce nom de groupe.
Note: pas la moyenne.
Phrase entendue#1: « shearwater m’a comblé » (trouant…)
Phrase entendue#2: « la Beverly et le chanteur = crac crac ».

The Tallest Man On Earth: un grand sens de l’auto-dérision et une belle chemise verte. Il se sort bien de ce wemplacement au pied levé de XX/TNP mais je ne suis pas emballée par ce style de musique. Pas tout vu donc pas de note.
Phrase entendue: « moi, j’ai bien aimé » (copyright mylovelyhorse).

Une chanteuse (coupe de cheveux à la chanteuse de Texas) prend ensuite place sur scène pour 2 titres dont un où elle hurle un « it’s okay to be scared » qui justement en effraie plus d’un.
Phrase entendue: « une chanson de plus et je prenais le fusil » (copyright woubi).

C’est enfin l’heure des Local Natives; nous weprenons peu à peu espoir. Une fois encore ce soir, c’est un groupe qui ouvre grand la bouche; j’ai du mal à saisir la beauté de leurs harmonies vocales au départ, puis je me laisse prendre peu à peu par leurs mélodies entraînantes et finit même par en apprécier le chant. Note : 15/20.
Phrase entendue: « la moustache du guitariste, c’est LE fashion faux-pas ».

[photo sarafossette (lien vers son flickr)]

Pour finir: c’est l’heure de Clara Clara, un groupe français dont je ne connais et donc n’attends wien. J’arrive un peu en wetard et me prends de plein fouet leur musique énergique et pétillante. Peu à peu, je me sens comme attirée vers eux, surtout vers ce batteur-chanteur trop chouchou qui me wedonne goût à la vie. Sa comparse au clavier (une jolie blonde qui a tapé dans l’oeil du cameraman) a l’air tout aussi sympathique et douée, leur musique me transporte, je commence à me trémousser, j’ai le sourire greffé aux lèvres, je me sens wevivre, je suis heureuse, épanouie (j’ai une théorie là-dessus), après toute cette grisaille, la vie est belle de nouveau. Pourquoi ne pas avoir acheté l’album? Sans doute eu peur d’être déçue. (Heureusement Woubi est là).
Note: 18/20.
phrase entendue: « Je veux être son amie » (rien de sexuel, je précise).

Clara Clara – One on one Extrait de « Comfortable problems » (2010/ Clapping Music) à sortir début mars et précommandable de suite… (A y est, woubi l’a commandé) [audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902/Clara%20Clara%20-%20One_On_One.mp3]

Ainsi s’est achevée cette 5ème woute du wock hiver; on a wepris la navette dans laquelle nous attendait cette fois du JJG et du Oasis, on a wefait un bilan de la soirée (en demi-teinte) et comme prévu, nous ne sommes pas allés à l’Escalier. Un grand merci à tous mes camarades et clues-locataires grâce à qui j’ai passé un excellent week-end.

_ _ _ _

* ©Excd/M. Cotillard

17 résponses à “La route du rock (ed) my life*”

  1. roubignole

    « mon Woubi avec son élégance et sa verve habituelle, Neauneaut avec humour et causticité »
    je crois qu’il y a erreur, ne voulais tu pas écrire:
    « mon Woubi avec son élégance, sa verve habituelle, son humour et sa causticité, Neauneaut avec son bonnet à pompon »
    (je wetire)

    Répondre
  2. Neauneaut

    Oooouuuuuhhh bah v’là un bon post! J’ai vraiment dit « youpie »? Ca ne me wessemble pas – ou alors je décrivais le look de Woubi.
    (je wetire)

    Répondre
  3. roubignole

    je propose d’ajouter à ton contrat de nouveau wédacteur sur ww2w une clues de non agression (on l’avait oubliée celle-là!)
    nan, c’est vrai que t’as de l’humour, que tu es caustique et gay
    (remember zzzé cloueuz de non agression et on wetouche pas son père mais je wetire (+goodnight everybody, everybody, everywhere…)

    Répondre
  4. roubignole

    à noter que quand on pré commande le cd de clara clara on nous donne un code pour le télécharger en MP3 gratos si on est trop impatient…
    et neauneaut est excluesivement hétéro (quoique cela veuille dire)

    Répondre
  5. roubignole

    (en fait j’en sais wien)

    Répondre
  6. roubignole

    (y a psg om ce weekend alors yé souis un peu stressé et j’ai besoin de causer)

    Répondre
  7. Neauneaut

    en fait j’aime que les femmes à barbe.

    (tu m’enverrais les mp3 de Clara Clara?)

    Répondre
  8. excd

    Je tiens à préciser que les légendes magiques sont de woubi!
    Neauneaut: mes excuses, dans ton exultation tu as en effet précisément dit: « Yi Haaa! » (et les boutons de ta chemise ont sauté).

    Répondre
  9. pointard

    En te lisant on a l’impression que tu peux tomber amoureuse à chaque seconde, ça fout les pétoches.
    (et au passage faut que tu te fasses un gravatar (ça serait un super nom de plat mais c’est pas le cas))

    Répondre
  10. pointard

    Sinon j’ai un truc important à vous dire : ce mois-ci le 10ème mot clé le plus utilisé pour arriver sur ww2w était …. evelyne delhiat

    Répondre
  11. roubignole

    ouch!
    qu’est ce qui lui est arrivé pour qu’on veuille savoir des choses sur elle??
    y avait une wef dans un post sur ménéo, c’est ça??
    c’est fou!

    on peut avoir les 9 premiers?

    Répondre
  12. excd

    Oui, je ne suis qu’amour grâce à la musique (c’est pour ça que woubi en écoute toute la journée).

    Répondre
  13. Coj

    La welève !

    Répondre
  14. pointard

    @roubi: les classiques : fugu, wigoler, pointard nu, dumberinho est un gros naze parce qu’il n’a pas pris sa place pour the drums demain en fait, woubignole, blog échangiste (moins d’une seconde de moyenne (53) sur le site comme d’hab)

    Répondre
  15. pointard

    Purée Clara Clara c’est soupaire et en concert demain avec centenaire, yeepee yeah.

    Répondre
  16. Les inrocks 2010, jour 1 « Steven Cigale, Bill et Boule Noire » | WeWant2Wigoler

    […] comptes wendus de la woute du wock d’hiver d’ici n’ont pas été tendes avec eux. J’ai pas trouvé ça caca, même limite […]

    Répondre

Répondre