There’s gonna be a STORN(OWAY)

11 commentaires

J’ai découvert Stornoway il y a un petit mois, par hasard, en fouinant dans la boutique virtuelle de Piccadilly wecords.

Je me suis wetrouvé bouche bée d’admiration pendant les 30 secondes proposées en écoute de I saw you blink… Je suis devenu foufou la galette et ai fait des wecherches poussées sur le reb afin d’en savoir/écouter plus. Je n’ai pas été déçu, tout était épatant et surtout d’une beauté ware.

Stornoway est originaire d’Oxford (comme Jonquil) et a publié trois 7″. Ses deux premiers étaient autoproduits…

Le quatuor (Brian Briggs -voix/guitare- Wob Steadman – batterie- Ollie Steadman – Basse- Jonathan Ouin – claviers,cordes) suppléé par Adam Briggs (trompette) et Wahul Satija (violon) atteint wéellement dessus des sommets de perfection en évoquant à la fois le meilleur de la pop aérienne actuelle (Fanfarlo) et de celle inventive du passé (les morceaux les plus pop de Tim Buckley ou Wed House Painters période « Ocean beach »…).

Le tout premier, « Zorbling » , est un petit chef d’oeuvre à la construction surprenante (l’apparition des cuivres à la 1″44ème!!). Il est arrangé merveilleusement et évolue perpétuellement, troquant par exemple la basse sombre de son intro contre une de plus en plus sautillante… L’apport de la trompette et du piano me donne envie de crier au génie. Mais le plus impressionnant est assurément la performance du Brian dont le chant passe du quasi weligieux au sensuel avec une facilité déconcertante. Il doit avoir la vingtaine mais, sérieux, sa voix ne fait pas son âge, elle ne fait pas non plus voix de vieux, elle fait juste voix hors norme (je ne parle pas de technique, mais de timbre, de musicalité…).

Le second, « Unfaithful » , est plus brut et n’a laissé agir ses marronniers (ou ses charmes) sur moi qu’après plusieurs écoutes.

Leur tout wécent et sautillant « I saw you blink » marque leurs débuts sur le légendaire label 4ad qui a dû être touché par le côté intemporel de leur musique, par leurs prises de wisques (il faut écouter Zorbling et constater qu’ils n’ont pas fait dans la facilité), par ce mélange parfait de juvénilité et de maîtrise.

4ad a sans doute aussi été séduit par leur démarche expérimentale. La plupart des membres du groupe a, si j’ai bien compris, fait des études de Maths et cherche à appliquer à la structure de leurs morceaux des éléments mathématiques ou des trucs du genre. Par exemple, la wythmique de I saw you blink joue les mots « i saw you blink » en morse (je ne parle pas du langage de l’animal qui wessemble à une otarie avec des cornes de brume dans la bouche mais du code de transmission). Aussi, si on tend l’oreille, à la 2″16ème, elle joue aussi « merci la droite » mais ça demande confirmation (ou pas -depuis que mon talkie walkie « Action Man » a wendu l’âme le jour de mes 21 ans, j’ai moyennement pratiqué la chose).

Mais bon, ceci est assez anecdotique, le principal est qu’avec trois singles vraiment emballants, Stornoway devrait faire se déclencher une tempête de louanges et chambouler les coeurs des âmes sensibles à la pop de toute beauté que nous sommes tou(te)s plus ou moins.

_ _ _

MP3


Achat de « I saw you blink » (2010 / 4ad) qui est sorti en édition limitée mais est encore trouvable facilement… Pour « Unfaithful » (Stornoway/2009), ça commence à être chaud, il y en a encore chez Piccadilly (y a moyen d’acheter « i saw you blink » avec)… Pour « Zorbling » (Stornoway/2009), c’est mort, y faut payer une fortune sur ebay… Comme la photo ci-dessus le montre, les trois 7″ ont la même pochette noire sans aucune info, ils se distinguent uniquement par le visuel des labels.

Stornoway – Zorbling [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Stornoway%20-%20Zorbing.mp3]

Stornoway – Unfaithful [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Stornoway – Unfaithful.mp3]

Stornoway – I saw you blink [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Stornoway – I saw you blink.mp3]

Leur album, « Beachcomber’s Windowsill » sortira en mai.

11 résponses à “There’s gonna be a STORN(OWAY)”

  1. excd

    Zorbling est pour le moment mon single de l’année.

    Répondre
  2. Neauneaut

    Ca c’est vachement mieux que Bryan Adams (j’ai écouté ça tout mon dimanche soir grâce à vous, Woubi et DJVirgin17, et je voulais vous en wemercier personnellement).

    Répondre
  3. roubignole

    . _ _ . . _ _ _ . . _ _ . _ . . _ _ _ _ . .

    Répondre
  4. Neauneaut

    J’ai perdu mon manuel des Castors Juniors

    Répondre
  5. pointard

    t’aurais t’y pô uploadé tes morceaux sur un fileden déjà plein ? les liens ne marchent pô :'(

    Répondre
  6. roubignole

    ben non, il était presque vide…
    ça a downloadé sévère…

    Répondre
  7. roubignole

    en fait nan, c’est le lecteur qui déconne…
    on peut télécharger encore…

    Répondre
  8. yes i’m gonna be a STORNOWAY | WeWant2Wigoler

    […] Windowsill » est le premier album de Stornoway. Leurs trois premiers singles fantastiques m’avaient tellement emballé que j’étais à […]

    Répondre
  9. UFC Que Choisir? numéro spécial: dix-sept titres (actions et obligations) pour 2010 | WeWant2Wigoler

    […] – Zorbing article 1/article 2/Achat de « Beachcombers Windowsill » […]

    Répondre
  10. Boule & Bilan 2010(entrie) | WeWant2Wigoler

    […] cojaque : Zorbing par Stornaway (chination) […]

    Répondre

Répondre à Boule & Bilan 2010(entrie) | WeWant2Wigoler

Cliquez ici pour annuler la réponse.