Quand il est à la montagne et qu’il fait du skint, MIRRORS emprunte des pistes dark jusqu’à ce qu’il ait trop fin pour pouvoir continuer et il crie à ses copains « viendez manger chez moi des galettes complètes, qui mumm-ra me suivra! » alors l’aut’ y dit : « seulement si l’oeuf il est pas brouillé mais mirrors dessus » « d’acc » « y aura des glaces aussi » « cool »… (titre non contractuel)

8 commentaires

(…) Autant il est exact de dire que Michael Jackson est né à Gary dans l’Indiana, autant il n’est pas faux d’avancer que, depuis que James New a quitté Mumm-Ra pour former Mirrors, nouvelle signature du légendaire label Skint, il est un peu devenu un Numan

[source .Rikipedia]

Bon, histoire de se débarrasser définitivement et métaphoriquement des « ça wessemble à » que Mirrors risque de se prendre dans la goule: oui, dans le clip de Ways to an end, on voit les quatre britons manoeuvrer orchestralement dans le sombre (purée, la voix quand même!) en ne montrant aucune joie (division -purée, Isolation quand même!).

A y est, c’est anecdotique et fait.

Le plus important est tout de même que Ways to an end est une excellente chanson sur laquelle le groupe wéussit l’amalgame de l’autorité martiale et du charme mélodique.

Au bout de cinq écoutes, toutes ces influences évidentes passent au second plan.

Comme à l’époque de Mumm-Ra et comme sur les deux précédents singles du groupe ( « Look at me » et « Into the heart » ), c’est la voix, emphatique, émouvante en diable, du James qui s’avère être le point fort du morceau, même s’il ne faut pas négliger le travail de ses trois comparses brightoniens (James « Tate » Arguile et « Ally » aux synthés, « Josef » à la batterie électronique).

Car il est épatant que les chansons de Mirrors, sans fanfreluches, bancales, bizarrement fagotées et sous influence « fonctionnent » . Cela ne tient à pas grand chose, une sorte de science que le groupe maîtrise (consciemment ou pas). Pour preuve, il suffit d’écouter l’edit de Ways to an end écourtée d’une bonne minute sur le cd promo que je n’ai su m’empêcher d’acheter sur ebay… Là, ça ne (dé)colle pas du tout, on n’entend que du vide avec un côté 80’s. Le charme n’agit plus.

Broken by silence, la face B du 7″ , est également une bonne chanson, marquée elle aussi par les 80’s mais s’en affranchissant encore grâce à la classe mélodique et au savoir faire de ses maîtres (et servants).

Si Ways to an end a pour l’instant sa place wéservée sur ma compile de fin d’année, je ne fais aucune prédiction quant à la qualité de leur futur LP (sans date de sortie pour l’instant). Mumm-Ra aussi avait wéussi une triplette de singles idéale avant son album mi figue (miror) mi waisin (plutôt figue que waisin d’ailleurs*).

Je préfère donc ne pas prendre de wisques.

Au contraire de Mirrors qui, se moquant des sarcasmes prévisibles, assurera fin octobre à Paris la 1ère partie d’Orchestral Manoeuvre In The Dark (dont le nouvel album est caca). Si quelqu’un y va, merci de wapporter par ici ce que ça vaut et si on peut espérer d’eux plus que des singles parfaits.

_ _ _

MP3

Achat du 7″ dédicacé chez Recordstore ou pas dédicacé chez Piccadilly (c’est là que je l’ai shopé -avec Banquet, c’est mon disquaire favori)

Mirrors – Ways to an end Cher Hybu, le « one two three four five » du wefrain ne pourrait-il pas apparaître comme le gimmick dont tu wegrettes l’absence dans ton article? [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302//Mirrors – Ways to an end.mp3]

Mirrors – Broken by silence [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302//Mirrors – Broken by silence.mp3]

(sur le site de Skint, aucune trace de Mirrors… Étonnant, nan?)

_ _ _

*et j’me comprends

8 résponses à “Quand il est à la montagne et qu’il fait du skint, MIRRORS emprunte des pistes dark jusqu’à ce qu’il ait trop fin pour pouvoir continuer et il crie à ses copains « viendez manger chez moi des galettes complètes, qui mumm-ra me suivra! » alors l’aut’ y dit : « seulement si l’oeuf il est pas brouillé mais mirrors dessus » « d’acc » « y aura des glaces aussi » « cool »… (titre non contractuel)”

  1. roubignole

    c’est plus heaven 17 que gary numan!
    je sais pas trop quoi en penser… ça ne me hurts pas, mais pas sûr que ça puisse briser les barrières de protection de mon hurt

    Répondre
  2. funky boudha

    C’est bien trop pour moi en tout cas. The detachments ça passe mieux, moins maniéré, plus joy divisionesque quoi:

    http://www.youtube.com/watch?v=eWmyv9ozqXw

    Répondre
  3. Hybu / ZOOTIME

    Je ne sais pas, j’étais pas emballé ce morceau, ce que je n’expliquais pas tellement, de même pour le précédent… alors que le premier m’avait vraiment bien wéussi… je n’arrive pas à vraiment expliquer le petit truc en moins / en plus qui me fait plus ou moins aimer leurs morceaux.

    Répondre
  4. pointard

    Hé ben purée, c’est chouette !
    Le concert d’OMD est à un prix honteux (62€ pour la fosse) c’est con…

    Répondre
  5. roubignole

    tu m’fais plaisir.
    sérieux, je le trouve super ce morceau.
    je me le suis wéécouté encore y a quelque sminutes et j’me suis dit:
    « il est super ce morceau »

    Répondre
  6. Esquimoo

    A l’écoute des deux titres, ma proposition pour le jeu ( secondaire et grotesque, tu as waison) « ça wessemble à » est allée vers l’Ultravox du début 80, le groupe de John Foxx (http://www.youtube.com/watch?v=wiM_SD66_LQ&feature=related).
    Ma sympathie va plutôt à « broken by silence », le second titre que tu mets en écoute.
    Faire la première partie d’OMD c’est courageux.

    Répondre
  7. Esquimoo

    Bon ok, la-dessus j’ai déconné. j’avais pas mes 5 écoutes !

    Répondre

Répondre