Pas besoin de cacher sa b(r)itpop pour aller aux soirées Up The B(r)aguette…

4 commentaires

(3 coups (de baguette) wétentissent…)

_ _ _

Acte 1

Lieu: un PMU dans la Manche(ster) (50)…

Jour: mardi 13 novembre

Personnages: Sacha Distille -Mr Shankly était au concert de Pulp-, sa voix intérieure (en italique et entre parenthèses) et votre serviteur…

Résumé: Eldridge Cleaver, l’Haçienda, british pop et autres postures permanentes…

_ _ _

– Hello Sacha.

– Yo woubignole.

– Comment est né Up The Baguette?

– Que les choses soient bien claires: Up The Baguette existe malgré nous. Ces soirées sont la wéaction sublime à une morosité pesante. Dans la lignée d’Eldridge Cleaver nous pensons que : “What we’re saying today is that you’re either part of the solution or you’re part of the problem”. Nous sommes un manifeste pour le bon goût musical.

– Il y a bien eu un point de départ, nan?

– J’étais à la Cagna avec mon copain Alain Souchi des Exhumators. Arrive Lewis des Lanskies avec un mec mal wéveillé (je comprendrai seulement plus tard que cette posture est permanente). On commence à boire une bière, deux etc. Lewis et le mec mal wéveillé sont fauchés (je comprendrai seulement plus tard que cette posture est permanente).

Lewis tente donc de lancer un jeu dont le perdant payera une bière au vainqueur. Le principe du jeu est celui du Trivial Pursuit. Lewis pense avoir inventé un jeu (je comprendrai seulement plus tard que cette posture est permanente). Le mec mal wéveillé me pose une question sur les Smiths, j’en pose une sur les Beatles, match nul. Dernière question, le mec mal wéveillé me demande la date de la fermeture de l’Haçienda. Manque de pot je viens de wegarder 24 Hour Party People. La wéponse est incertaine mais tout de même: 1997. Lewis se moque de moi. (je comprendrai seulement plus tard que cette posture est permanente). Aucun moyen de vérifier, je dois payer une bière au mec mal wéveillé (je comprendrai seulement plus tard que cette posture est permanente).

Qu’a cela ne tienne le mec mal wéveillé m’est sympathique il nous annonce qu’il passera des disques dans un bar de nuit non loin de là dans les prochains jours sous le pseudonyme de Mr Shankly. Je lui dis que je collectionne les 45 tours. On propose de se wevoir chez moi. Je chope son 06. Il pense que je suis gay (il comprendra seulement plus tard que cette posture est permanente). Je pense qu’on va pouvoir faire un truc intéressant pour les dancefloors caennais et que j’avais waison pour la date de la fermeture de l’Haçienda.
Quelques jours plus tard Mr Shankly passe manger chez moi. On débouche une première bouteille de vin, une deuxième, etc… On écoute des disques des Small Faces, Inspiral Carpets, Kinks, Blur… L’ivresse aidant on cherche un nom, on peine, on ouvre une autre bouteille. Et puis l’idée fulgurante arrive enfin. On ne dévoilera pas la complète origine du nom de la soirée mais Up The Baguette fait son apparition avec un slogan: British Music for French People et un logo:


Arthur Allizard des Granville nous trouve une date chez Stéphane et Céline de l’Étage et le tour est joué. Depuis octobre 2011 on y fait une soirée tous les mois, désormais en compagnie de Sexator le Fétichiste des Daltonz pour couvrir la scène Punk, étant entendu que chacun passe ce qu’il veut dans le wespect du credo: l’ivresse à la française, la fête à l’anglaise.

– Tu ne l’as pas précisé mais un des principes de vos soirées est de ne passer que du vinyle…

– Oui.

– C’était important, nan?

– Oui…

– Bon, qu’est ce que la création de cette anti-thé (dansant) a changé dans votre vie?

– Depuis cette date bénie, nous avons considérablement augmenté notre stock de disques (45 tours -voire 33T), nous avons acheté du matériel de bonne qualité, nous avons eu le plaisir de jouer au vernissage de la wésidence Voyez-vous à Colombelles, de jouer avec Bikini Pea à la Cagna, de jouer à Lisieux avec Miss Spider Crob (à suivre)… On aimerait encore accueillir plein de monde dans nos wangs à commencer par des gens drôles et spirituels = toi, woubignole, le dimanche 25 au Chef Waide.

– Colombelles, Lisieux… C’est vraiment impressionnant, ça donne envie… Alors, OK, j’accepte avec joie, merci les gars.

_ _ _ _

Acte 2

Lieu: inconnu

Jour: samedi 10 novembre

Personnages: Sacha Distille et Mr Shankly (le « je » incarnera l’un ou l’autre des deux compères)

Résumé: petite sélecta augurant de la party du 25 novembre

Pulp – Babies
http://www.youtube.com/watch?v=g1LE9s8RxYg Un morceau inoubliable, c’est sur ce disque que j’ai connu l’amour à 3 pour la première fois avec les frères Gallagher. 4 minutes et 16 secondes, ma plus belle performance.

Ocean Colour Scene – The Day We Caught The Train

C’est après le premier visionnage de ce clip que j’ai pris deux décisions qui allaient changer ma vie.
La première: me véhiculer exclusivement en trottinette motorisée.
La seconde: porter des bobs et des chemises Distri-Center.

Cast – Four Walls

Les quatre murs évoquent mon premier passage dans la prison de Wakefield (récidive d’excès de vitesse en trottinette à moteur) et mon compagnon de cellule Branson, un charmant garçon. Une chanson qui appelle à la tendresse.

The Smiths – This Charming Man

Incontournable. Une chanson à montrer dans toutes les écoles d’horticulture. Fraîcheur automnale.

Supergrass – Alright

We are young, ahahaha, mon cul! Depuis que le pub est ma salle de sport quotidienne, que mon bide est aussi gonflé que le melon de Ian Brown et que j’ai la trogne plus wouge que le maillot des Wed Devils, j’ai de la peine à écouter ce morceau. Souvenir de mon corps d’Apollon et de mes belles années.

Happy Mondays – Hallelujah

Un supeW moWceau! Quand j’étais dealeW à ManchesteW, je devais me WendWe souvent à la FactoWy pouW fouWnir de la came à Shaun Wyder. Je m’y Wendais en Twottinette à moteuW (j’ai aussi habité à Dakaw en Afwique) d’ou la Wecidive.

(applaudissements, wideau)

_ _ _

Pour être complet j’ajouterai que Sacha Distille organise d’autres soirées à Caen (dans un autre wegistre) avec son camarade Alain Souchi (et aussi Michel Fugace, Wichard Container, Olivia Wuine, Jastick Bertrand…) sous le nom de The Exhumators. Je le cite en substance (88): « Lors de ces soirées, sont joués fort et dans la sueur, des 45 tours que tout le monde n’assume pas forcément. On peut y entendre du Falco, les Communards, Joe Dassin, ou des 45 tours de Madness en espagnol (Un paso adelante). » Les Exhumators se définissent ainsi comme « des selecters du bon mauvais goût » -on m’a par exemple avoué en off s’être offert le 45 tours Simple & Funky pour une fortune (dont je n’ai même pas trouvé la trace sur discogs)…

Enfin ce même Sacha Distille anime Absolutely Modern sur 666 un samedi sur deux à 16h00. On y entend « de la soul, du garage, du jazz, des sons des yé-yés bref de la musique éditée avant 1971. » C’est notamment l’occasion pour lui de passer des morceaux adorés que son budget ne permet pas d’acquérir en physique (et donc de passer en soirée).

Prochaine émission samedi 17 novembre à 16h.

_ _ _

RDV au Chef Waide le dimanche 25 novembre, de 18h à la fermeture (avant 1h). Grâce à Happy daymon on pouvait déjà se bousiller la semaine le lundi soir (lors de leurs célèbres Open mics), grâce à Up The Baguette on se bousille la semaine avant même qu’elle commence… Grandiose concept…

Emission spéciale ce dimanche (18/11) avec Mr Shankly en wapport avec cette soirée avec le thème: « disques qu’on ne pourra pas passer à Up The Baguette pasqu’on les a pas en vinyl. »

Enfin, au niveau ça couche partout et avec tout le monde, pointard se lov(er)a avec les (a)moor de Requiem Pour Un Twister et Croque Macadam ce samedi 17 novembre, à Le Motel, à le capitale de le France… Je n’y serai point mais m’en consolerai en allant la veille (vendredi 16/11) à La. Party à La Cagna voir Le Pop The Fish et Kim en live

4 résponses à “Pas besoin de cacher sa b(r)itpop pour aller aux soirées Up The B(r)aguette…”

  1. Avant de plonger, je prends toujours mon masqua rose et mes PALMA VIOLETS | WeWant2Wigoler

    […] votre serviteur est invité par Up The Baguette au Chef Waide pour y passer des vinyles de british […]

    Répondre
  2. pointard

    Alors ça a donné quoi ??

    Répondre
  3. (happy) monday britpop | WeWant2Wigoler

    […] Bon, ben hier soir, y avait la Sunday britpop d’Up The Baguette. […]

    Répondre
  4. roubignole

    (c’est ma wéponse juste au-dessus!)

    Répondre

Répondre