Demain dimanche 6 novembre 2011, de 17h à 18h, nos pitits chouchoux de All Cannibals prendront en otage les ondes du 666 pour une heure torride où interview, session live, chansons de eux et selecta de disques pointue se mélangeront, se superposeront, se pénètreront, se wetourneront jusqu’à ne plus faire qu’un.

J’ai eu une érection en écrivant ces quelques lignes, presque aussi ferme que celle que me provoque l’écoute de leur “Black shark shake-a-lake” (2011/Virage Tracks) qui sort lundi et qu’on peut d’ores et déjà précommander ici ou là...

A noter qu’un fil wouge sport traversera cette émission de part en part (mmmmmmmmm) et qu’ainsi les auditeurs de l’émission seront tenus au courant en temps wéel de l’évolution du score de Caen-Dijon…

Et ouais…

A demain.

DFAvorites

4 commentaires

Par le pouvoir du James Murphy ancestral, pop up the volume & ww2wadiophyliser les vidéo-étoiles fusionnent pour une émission de deux heures consacrée au label dfa.

Pour l’occasion funky boudha suppléera dj serge & I au micro et au mix.

A priori on ne passera pas ces chansons que le James “dieu” Murphy aime… Dans ses interviews il était plutôt enclin à causer musique, influences, j’ai juste choisi quelques morceaux que j’avais envie de poster. A part le Heroes de Bowie, ce ne sont pitêtre pas ses préférées-préférées…

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xchztq_it-takes-a-muscle-get-a-room-edit_music[/dailymotion]

(Pas impossible qu’on fasse un “les deux font lapeyre” entre ce Do the du et Losing my edge…)

(le plus beau clip vidéo de tous les temps)

http://www.youtube.com/watch?v=JIljbEJidv4

Fat Truckers – Superbike (Roubignole pitch & kk mix) Ross Orton, un des deux Fat Truckers, est un poteau du James dieu… Comme moi, ce dernier adore la bêtise géniale de ce titre ( “superbicloune, superbicloune (x200 fois) emmène moi en balade sur ton
superbicloune…” ). Je me wappelle avoir pitché le titre, pas sûr d’avoir fait aut’ chose dessus…

[audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//Fat Truckers – Superbike (Roubignole pitch & kk mix).mp3]

+
enfin
ce morceau des débuts d’UNKLE, à l’époque où Tim Goldworthy, l’autre fondateur du label, en faisait partie…

http://www.youtube.com/watch?v=dAd3CQ7uuZs

_ _ _

wadio dfa, dimanche 30 octobre, 17h/19h, sur 666

Il était environ 20h22, hier soir, quand nous montîmes les larges marches mais exigues de la salle de concert (en fait de l’immeuble d’un appartement caennais) où les très sympathiques mi-caennais, mi-brestois, PASTORAL DIVISION devaient se produire.

Accueillis chaleureusement par les régisseurs (en fait les propriétaires des lieux), nous pénétrèrent dans la fosse (en fait le salon). Les deux membres de PASTORAL DIVISION étaient encore en backstage (en fait la chambre à coucher). Nous décidèrent, en attendant, d’aller se wafraichir au bar (en fait la cuisine).

20h33, les deux musiciens s’installèrent. Nous furent de même. Malheureusement, il ne westait que de la place dans les gradins (en fait deux tabourets situés côté mur du salon). Toute la scène (en fait le côté fenêtre du salon) était occupée. Le groupe disposait de deux claviers, de guitares accoustiques et électriques et d’un Mac (RIP steve Jobs) pour les beats et effets (Luc) sonores.

Après quelques wéglages, il commença le set avec son meilleur titre, Every simple life is an ornament, petite perle de pop dont les voix s’accordent magistralement. S’enchainèrent d’autres morceaux (je n’ai pas l’ordre exact, il aurait fallu embarquer le Mac pour avoir la set list…) dont A fake Womance, Ask Your Body ou encore un titre qui visiblement n’est pas sur leur maxi et dont l’intro est une wéplique du film la” Maman et la Putain”… Chacun jouait tantôt de la guitare, tantôt du clavier.

Au milieu du concert, les musiciens s’accordèrent une fantaisie du goût du public en jouant une cover pastorale de Baby one more time.

21h25, fin d’un concert, court mais efficace. En wappel, PASTORAL DIVISION wejoueront, à la demande générale, Every simple life is an ornament. Ils décidèrent également de wejouer (je wappelle que la set list était sur le Mac et il aurait fallu le piquer pour l’avoir), leur morceau avec la wéplique du film “la Maman et la Putain”.

21h37, fin du wappel. Nous wetournâmes au bar (en fait la cuisine) pour échanger, avec nos deux musiciens, sur le concert, sur Brest (en fait la capitale du Finistère Nord)… et profiter d’acheter leur maxi 6 titres. Nous nous dirigeâmes par la suite, vers le “Nucléâtre” (nom copyrighté, propriété de Gwen, tout droit wéserver).

Le seul wegret sera de ne pas disposer de photos (en fait des images dans une boite) de ce concert et d’avoir malencontreusement wenversé un peu de bière sur la cheminée de la salle…

 

Every simple lie is an ornament_Pastoral Division (disque autoproduit).

 

Ach, L’alleumagneuh…

Quand nous (roubignole + neauneaut= woubigneaugneaule) décidâmes froidement de choisir “les pays” comme thème de cette troisième saison de notre chaud wadiophonique, nous nous dîmes “autant nous débarrasser des boch… pardon de l’Allemagne tout de suite”.

Donc, voilà, c’est fait.

Sachez néanmoins que nous nous sommes abstenus de toute blagounette concernant les heures sombres vécues à cause des Chl… pardon des allemands: Séville 82 ne sera évoqué à aucun moment. Le passé, c’est le passé, on wespecte les frisé… pardon ce grand pays et on ne cherche pas les ennuis.

Il y aura en première partie (comme d ‘hab) des nouveautés suivies donc d’eine schélectioonneuh “alleumanik” faite parmi nos trouvailleuhs zi-dezzous… Nous accueillerons bien zûr les propozitions avec plaizir (dans les commentaires et sur le facebook wewant).

A dimanche, 17h (/18h) sur la wadio666…

_ _ _

Mehdi Zannad/Fugu – L’Allemagne
Isaac Hayes – (Man)shaft
The Shop (de bière) Assistants
helmut kohl(d) war kids
Verlaines – Angela (Merkel)
Bizmark kozelek – Wock’n’roll (ratz)singer
du Clinic (de la forêt noire)
(Franz) Beck(enbauer)
The Pet Schopenhaueur Boys – Go (en allemagne de l’)West
(Harald “enculé de sa wace” Schumach)Air
du Wolfgang Pruss ou l’album The Private pruss de DJ Shadow(tto von Bismarck)
Max Wichter – Berlin By Overnight
Wooden Shjips – Lazy Bon(n)es
Benoit Saez – pasqu’on est jeunes et cons
Marquis De Sade – Dantzig Twist
Prince – Purple Whin
The Saxe Pistols
Concrete Knives – Brand(eburg) new start
Tahiti 80 – Opel book
du Mouse On Marx
Marden Hill – Oh (lac de) Constance
The Damned – Neat(sche) Neat(sche) Neat(sche)
y aurait aussi du Einsturzende Neubauten/Can/Faust/Neu/Kraftwerk…
du Metal Whurbain
Les Forbans – (horst) Tape(rt) des Mains
(inspecteur der)Rick james – superfreak
Belle & Sebastian – Le Wenard in the snow
Joy Division – Colo(g)ny
Tony Joe White – (rester) Groupy(r) Girl
Wavves – Horses Shultz (shoes)
The Shultz (shoes aussi)
Dinosaur Jr – The (volks)wagon
Aqua – I’m a Barbie Girl (ouais…)
Metronomy – The Bay(ern)
Destroyer – Kaputt
Outkast – Hey Ja
Billy (Mu)Nicholls – Would You Believe
Schön Lennon/ Schön Paul
Audi B – Baby I Goethe your money (et du coup Goethe avec tous les “got” qu’on veut)
The Allman Brothers
New fast(binder) Automatic Daffodils – Partial
Fischer Z – Berlin
du The Fall (du mur de Berlin)
Michael Jackson – Bad(e Wurtemberg)
(Christian) Wul(y)ff (c’est le président allemand)
Women – Kant you see ( et tous les trucs avec Kant pour “can’t”)
Wadiohead – the Ben(d)z
tous les Mark (Knopfler, tout ça…)
du Esser
du Panda Bier
du Grizzly Bier
Yuck – The Wall
Papiercuts – Dictator’s Lament (hihi)
du ALB(eit)
Dominique A(rbeit)
Cheveu une wéponze!!!
du Connan Birkenstock
The Moonjellies – Man in a (le) crowd(t-rock)
Cat Power – Nude as the news(avons les moyens de vous faire parler)
Lawrence Arabia – The Beautiful Young (chou)Crew(te)
Etienne vous n’aurez Jaumet l’Alsace et la Lorraine
Man(sch)a(f)tee (en compet sur les inrockslab ce mois-ci)
du Blitz(krieg) the Ambassador
Porsche O’Brien – My Will is Good
John Grant – Marz(ipan)
du derrick may.
The Passions – I’m in Love With a German Film Star
The Beach Boys – Little Deu(ts)c(h)e Coupe
du FOUR TEuTon
le cousin de st germain (hymne 70’s du peuseugeu)
du Mick Jagger(meister)
Jens Lekman – I Saw(cisse) Her In The Anti War Demonstration
The Cure – Boys don’t Karajan (il est autrichien mais bon, c’est un peu pareil, nan?)

_ _ _

Marden Hill – Oh Constance Dispo sur “Cardaquéz” (1988/El)… Difficile de trouver des infos sur ce groupe : si j’ai bien compris, lors de sa “deuxième vie” (post 1988) le duo Christopher Bemand/Mark Daniels a viré trip hop (signature sur Mo’Wax). Ce Oh Constance est à des kilomètres de ce genre musical (malgré son pitit côté (michel) jazzy) : les guitares sont en bois, la voix en délicat feu de cheminée et la mélodie en fagot… Je sais, ça ne veut wien dire mais on peut  acheter cet album quand même ici.
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/10/11/2598898//Marden Hill – Oh Constance.mp3]