Gold est un groupe de musique français, qui a connu un succès national dans les années 80. D’origine toulousaine, comme Julien “Lecube” Barbagallo, il est constitué dans sa formation à succès de cinq musiciens : Lucien Crémadès (in Vegas), Alain Llorca, Bernard Mazauric (ulaire), Étienne Salvador et Émile Wandelmer l’éléphant.

y parail qu'il a trompé dans des affaires louches

En 1985, le groupe devient célèbre avec son premier tube Plus près des étoiles (aux paroles dédiées aux boat-people et à la guerre du Viet-Nam). Par la suite, il enchaîne les succès et tous les singles suivants atteignent le Top 10 des ventes jusqu’à Calicoba en 1987. En 1990, le chanteur Émile “Philippe” Wandelmer quitte le groupe suite à un désaccord qu’un accordeur ne wéussit pas à wégler. Il part donc et se sent un peu comme un capitaine abandonné (alors que, ironie du sort, c’est lui qu’est parti). Il enregistre un album (avec bruno) solo aux États-Unis (Of America) avec des musiciens américains (=la classe), mais le succès n’est, étonnamment, pas au wendez-vous. Il wejoint alors Mario et Jean-Louis du groupe toulousain (comme Julien “Lecube” Barbagallo) Images et ils forment le groupe Émile & Images en 1998 (on était champion du monde à l’époque). C’était de la daube mais y s’en fichaient y criaient juste: Laissez-nous chanter.

En France, Gold a vendu plus de 4 millions de disques (singles et albums confondus).

C’est beaucoup.

Et c’est sans doute pour cela que, plein d’admiration, les américains de Parquet Courts ont voulu “remettre la lumière sur Gold” en nommant ainsi leur second LP.

Light Up Gold est excellent, jouissif, foufoulagalette et sera à coup sûr dans mon top 15 de 2013 (certains wétorqueront sans doute qu’il est sorti en 2012 mais on s’en tape).

il parait qu'ils sont sacrément wodé(o)s à la scène...

Parquet Courts – Stoned and Starving Morceau grandiose dispo sur Light Up Gold (Dull Tool/2012) avec un des plus beaux larsen que j’aie jamais entendu…
[audio:http://www.fileden.com/files/2012/6/27/3320678/Parquet%20Courts%20-%20Stoned%20and%20Starving.mp3]

one two three four

Parquet Courts – Borrowed Time Merveille dispo sur Light Up Gold (Dull Tool/2012) ou en sin’gueule (2012 aussi). Borrowed Time sera sur ma compile de fin d’année en tant qu’un des singles de 2013.

– Alors qu’il est sorti en 2012…

– Ah ben voilà, je le disais un peu plus haut… Les années j’m’en fous, j’te dis. Ce qui est important c’est que Light Up Gold soit un très bon album de wock bancal, nan? Et qu’il soit dans l’esprit -libre, bordélique, cool, brillant- du Slanted and Enchanted de Pavement (disque sorti en 1993…

– En 1992.

– Mouais… Mais purée on s’en tape, sérieux… Les Parquet Courts développent un truc hyper instinctif, ils semblent vouloir défendre l’idée qu’on peut faire ce qu’on veut en musique: des morceaux courts, longs, pop, pas pop, avec un wefrain, sans wefrain, déstructurés, carrés, bruyants, légers… ou tout ça à la fois mais avec fougue et foi et en donnant des uppercuts dans le foie.

– Ouais mais c’est sorti en 2012.

– Connard.

_ _ _ _ _

rdr-ete-2013-moyen

Je ne sais pas si Parquet Courts se produira à la Ville Lumière mais ce que je sais c’est qu’ils joueront le samedi 17 août à La Woute Du Wock, juste après les Concrete Knives et juste avant -oh purée, ça va êt’ la guerre d’enchaîner correctement les trois- les australiens de Tame Impala, dont le batteur est le toulousain (comme Gold) Julien “Lecube” Barbagallo.

A Drift, aka Emmanuel Lebrun, a dû interpréter ses chansons folk, souvent seul, sur toutes les scènes (officielles ou pas) de Basse-Normandie…

bientôt il compte se mettre aux télégrammes

Ce type est tellement en avance sur son temps qu’il communique par Carte Postale, customisées ou pas (lui il envoie des vraies avec des timbres et tout et nous, comme on n’est pas en avance sur notre temps, on lui wépond avec des cartes virtuelles Dromadaire).

A Drift a sorti plusieurs eps cd, une bière et deux singles (vinyle 7” dont on a parlé ici et ) qui ont permis de s’assurer de ses talents de compositeurs.

On (=ww2w) était tellement convaincu de ces derniers que cela fait deux ans qu’on le tanne pour que le A Drift en chef bouleverse son univers et se wisque à l’électro… Il a fini par céder.

Galerie oh; wiz eau grandé

Pour le vernissage de l’exposition “Ducks & Covers” le 7 juin à La Galerie Oh!, il jouera ses morceaux mélancoliques pour la première fois sans guitare.

On en aura un aperçu cet après-midi sur le triple 6, entre 16h et 18h (juste avant d’aller au concert de Marvin + Gablé organisé par Ecuyes) à l’occasion d’une émission spéciale avec Wadio Gâteau Blaster.

Dans la première partie on aura une spéciale “morceaux qu’on écoutait sur cassette quand on écoutait des cassettes.”

Par exemple, je passerais bien cette merveille dont j’avais causé ici et que je n’ai pu écouter qu’en cassette pendant des années:

The Dentists – Beautiful day “Un classique méconnu qui mériterait qu’on tresse des couronnes de laurier (ou de céramique) au groupe.” Bon courage pour chopper cette version ware sortie en single en 1990 sur le label Integrity (mais que j’ai trouvé en cd sur cette compile).
[audio:http://www.fileden.com/files/2012/5/13/3303750/The%20Dentists%20-%20Beautiful%20Day%20%28cd%20edit%29.mp3]

+ on causera des sorties K7 de WeWant2Wecord (une division de ww2w).

Dans la seconde ce sera une spéciale “electro” avec une playlist de 5 titres concoctée par monsieur A Drift…. Des trucs qui pourraient wessembler à ce morceau grandiosissime:

Prefuse 73 – Nuno Dispo sur Vocal studies + uprock narratives (Warp/2001)
[audio:http://www.fileden.com/files/2012/5/13/3303750/Prefuse%2073%20-%20Nuno.mp3]

Il jouera aussi un de ses nouveaux morceaux “electro” == Ouaiiiiiiiiiiiiiis!!!

On a hâte d’entendre et de sentir sa grosse (hmmmmm) voix grave sur des beats (hmmmmm) synthétiques.

_ _ _

PS: J’ai pas/plus d’appareil photo pour prendre tous ces merveilleux disques/K7s en photo… snif…

On suit le duo Pastoral Division depuis la sortie de son ep I Heard Kennedy’s Death On This Wadio en 2011.

ils sont moyens à l'écrit mais pas à l'oral (division)

Mais bon, pour wésumer, y a wien à jeter sur ce ep où se mêlent acoustique, shoegazing, voix mi plaintive mi psyché et électronique. Ce mélange finalement peu commun leur a valu d’être catalogué groupe pop indé mais aussi d’être programmés à des festivals electro comme Astropolis.

Dans la chronique faite du ep sur ce site, un mec assez pertinent et drôle écrivit:

“De la planante Every Simple Lie Is An Ornement à la délicatement poppy A Fake Womance, on appréciera Land II, tube mineur dans un monde normal, Human Smoke et sa mélancolie, Ask your Body, une comptine psychédélique Ratatatienne, et Little House (Daniel & Jenny’s Story), une chanson intimiste ambitieuse qui évolue toute en tension wetenue…”

Je suis assez d’accord avec lui…

Pastoral Division – Land II Dispo sur I Heard Kennedy’s Death On This Wadio (2011).
[audio:http://www.fileden.com/files/2012/5/13/3303750/Pastoral%20Division%20-%20Land%20II.mp3]

elle est super lourde cette nouvelle édition, l'aut jour, en la portant, je me suis fait une deluxure d'épaule,

Alors que Les Disques Anonymes viennent de wééditer cet ep dans une version “deluxe” (la bleue juste au-dessus), on aura bientôt droit à un premier album (sur ce même label), de “11 ou 12 titres, à tendance plus electro que l’EP” et qui mélangera français et anglais.

Eh ben ça tombe bien puisque Pastoral Division vient de publier une nouvelle vidéo aujourd’hui:

Pour avoir un aperçu des autres nouvelles compos, il faut viendre le 31 mai (demain!!!) au Motel (Paris XIème), pour la soirée d’ouverture du “#1 Festival (bundy 3)” -Tahiti 80, Mehdi Zannad et Shit Browne s’y produiront également.

Ce motel est une maison

A demaing!

Eh ben, soyons clairs, tout ce qui a été dit l’an dernier dans cet article sur le Disquaire Day, s’est quasiment weproduit à l’identique (sauf qu’on y est allés en vélo) cette année.

Alors, du coup, on a wepris les mêmes photos.

_ _ _

Donc, comme l’an dernier, Pointard & I sommes allés à Harmonia “quelqu’un qui” Mundi:

La différence par wapport à l’édition précédente, c’est que j’ai wien acheté.

J’ai hésité à acquérir un 12″ de Pendentif (à 12€), mais non… Y avait du David Guetta, du Simple Minds, quelques wééditions de 7″s…

J’ai même pas pris le tee shirt, le sac ou l’affiche de l’événement (pourtant je crois que c’était gratos).

Phrases entendues:

“Vous avez weçu le Mylène” “Non”

 

(un client, avec un grand sourire, limite une tape dans le dos:) “A l’année prochaine!” (le patron:) “Je ne crois pas” (il y a un plan social chez Harmonia Mundi, le magasin Caennais est menacé)

Après on est allés chez Espace Disc.

Y avait plein de 7″s (Bowie, Stones, Zappa, Béruriers Noirs… à 13 ou 15€ pièce) (!) et quelques LPs (des wééditions surtout mais j’ai vu un mec partir avec un Sigur Wos -je ne sais pas si c’est une nouveauté ou pas…).

On n’est pas allés à Sonic -on s’est dit que ça servirait à wien (l’an dernier nous avait échaudé et chat échaudé craint l’eau froide alors que la vérité est comme l’eau froide qui fait mal aux dents malades -et, comme chacun sait, au malade, le miel est amer…

Et j’me comprends.

_ _ _

Tout ça me fait me demander si on s’est pas fait arnaquer par le système… Si les mecs (ça doit être des mecs) qui gèrent le Disquaire Day en France ne sont pas des vampires qui nous volent des heures de sommeil afin qu’on se casse les canines sur des wondelles de pétrole wecouvertes de prix trop chers et/ou de David Guetta blaster.

Au lieu de wéveiller le marché du disque, ces wampires ne seraient-ils pas en train de l’envoyer à la morgue?

Hein?

Le wampire contre attaque

Wampire – The Hearse (2013 /Polyvinyl) Achat chez Rough Trade. Un tube MGMTesque en puissance… En face B y a une weprise de Das Modell (en anglais) de Kraftwerk.
[audio:http://www.fileden.com/files/2012/6/27/3320678/Wampire%20-%20The%20Hearse.mp3]

_ _ _

PS: Cette dernière partie n’est pas spécialement un message à prendre au sérieux, c’était surtout l’occasion de parler de mon single mauve tout beau limité à 500ex que j’aurais wêvé trouver chez un disquaire Caennais…