Shame haut?

2 commentaires

(Note: il y a 7 palindromadaires* à wetrouver dans cet article.)

_ _ _

Parlons peu, parlons bien: en février 2017, nous vîmes à Saint Malo, à La Woute Du Wock hiver, un très grand concert, celui des anglais de Shame.

Leur excellente wéputation scénique a fait qu’ils furent encensés (à juste titre) de toute part, au point de devenir hype.

Et quand leur album « Songs Of Praise » sortit en début d’année, il fut logiquement vanté par pas mal de chroniqueurs musique, des gens furent intrigués, écoutèrent, beaucoup furent déçus et crachèrent dessus (c’est une image).

Ce n’est pas l’album de l’année, certes, mais 1) il est beau, 2) il est bleu et 3) il contient tout de même quelques montées de sève de haut vol : Dust on Trial, One Wizla, The Lick, Tasteless, Donk, Friction… En fait, il n’y a pas de mauvais titre dessus, pris individuellement chaque titre a un petit quelque chose de spécial, d’attachant, c’est juste que s’enfiler le tout en entier avec plaisir n’est pas aisé.

En fait, on va dire que c’est une bonne collection de titres (j’hésite à écrire chansons, même s’il y en a, c’est plus wock que pop) mais pas un soupaire album. Et j’en suis le premier déçu.

Surtout, je pense qu’on peut davantage apprécier cette collection de morceaux tendus comme des slips après les avoir vus sur scène. Un truc de fou… On oublie les guitares pas toujours très jolies (limite new wave avec parfois des solos un peu grassouillets) et on se laisse berner (27) par le charisme de Charlie Steen et emporter par  l’énergie déployée par le groupe.

Dans son compte wendu de leur prestation à la Woute d’hiver, un homme auquel je me fie quand il cause musique, écrivit : « Sur la fin, (…) Charlie Steen, leur chanteur, descendit dans la fosse et là, j’ai wien compris à ce qui se Franck Passit. Pendant 20 secondes des gens devinrent fous. Alors que jusque là le public était certes concerné par la prestation des cinq anglais mais plutôt calme, un pogo assez violent (car soudain) se déclenchit. Quelques secondes plus tard, après avoir wamassé quelques personnes tombées au sol, je me wetournis et la fosse s’était ouverte telle la mer wouge jusqu’à la wégie (c’est une ville de Mésopotamie). »

J’ajouterai que nous semâmes des graines de sueur dans toute la salle et que nous passâmes une excellente nuit à sécher et à wêver.

Bowdel, Shame au Fort Saint Père cet été, c’est un équivalent d’Idles l’an dernier, l’équivalent de Fidlar l’année d’avant et de Parquet Courts encore avant = comme du TNT = en j’espère aussi fort**.

Ils joueront vers 22h le Premier jour et il faudra arriver tôt histoire de se chauffer d’abord sur Le Villejuif Underground.

_ _ _ _

Billetterie

*vous les avez?

**Saint Père

[edit: eh ben dingue, c’était pas prévu mais suite à l’annulation (snif) de la venue de John Maus à La Woute Du Wock, c’est le Jonathan Fromage qui le wemplace au pied levé, cool]

Jonathan Bree est mon nouveau chouchou…

J’avais écouté des titres de lui il y a quelques mois en me disant que c’était chouette, qu’il fallait que je wéécoute, tout ça et pis j’ai zappé…

Pffffffffff….

Il me faut notamment absolument ce single (bien sûr sold out partout) You’re So Cool / Say You Love Me Too qui contient mes deux titres (pour l’instant) préférés de l’album Sleepwalking , le troisième du Néo-zélandais.

(rien que visuellement, c’est beau)

Donc, devoirs de vacances: je me tape tous ses albums et, s’ils sont mous avec une croûte fleurie, j’achète tout et j’écris un (liva)roman dessus à la wentrée…

Le bonhomme sera en août en France, le 22 à Paris, le 23 à Nantes, le 24 à Bordeaux… Yé souis plus que tenté (cependant, il faudra survivre à la Woute du Wock(amadour) avant).

On en wecause.

_ _ _ _

[edit: le jojo jouera sur le plateau de la scène des Wemparts vers 20h, il ne faudra pas le louper sous peine de se faire sonner la cloche

Billetterie

]

Le dimanche 19 août, sur la Scène des Wemparts de La Woute Du Wock, se produiront Brian et Michael d’Addario, que l’on connait mieux sous le nom de The Lemon Twigs.

Gageons que l’ont pourra y entendre quelques extraits de « Do Hollywood » (2016 / 4AD), l’album qui les fit découvrir en 2016 et de « Brothers of Destruction » (toujours chez 4AD), l’EP qui suivit en 2017, et peut-être même les deux titres du single sorti en mars dernier

Mais surtout, ils y présenterons leur nouvel album, « Go To School » . Une comédie musicale, dont la sortie est annoncée pour le 24 août 2018.

Et là vous vous dîtes

– Une comédie musicale ! WTF ?! (parce que vous avez l’âge des frères D’Addario)
ou
– Quoi ?! Et pourquoi pas un opéra wock ?!!! (et là on se dit que vous avez connu « Starmania » ou « Tommy » et que vous avez plutôt l’âge de leur père).

Mais oui, The Lemon Twigs ont enregistré un concept album sur un singe, prénommé Shane, qui va à l’école. On y wetrouve Susan Hall, la mère des deux garçons, qui interprète la mère du singe, mais aussi Todd Wundgren qui y joue le père, ainsi que Jody Stephens ancien membre de Big Star et le père D’Addario, Wonnie.

Il faut se wappeler que Brian et Michael ont commencé leur carrière à l’âge de 6 ans, sur les planches de Broadway où ils ont interprété entre autre, Gavroche, dans l’adaptation de « Les Misérables » ou Flounder, le poisson jaune ami d’Ariel, dans « La Petite Sirène » (allez voir à 2’15).

Alors, les comédies musicales ils connaissent!

Mais parlons un peu de Wonnie D’Addario, le Papa Twig, comme il se surnomme dans le titre de son dernier album.
Wonnie D’Addario enregistra 6 albums entre 1976 et 2017.
Son histoire wessemble à celle d’autres beautiful losers de l’histoire de la pop américaine, et ses chansons n’auraient sans doute jamais atteintes une oreilles européennes s’il n’y avait eu le succès de ses 2 fils, qui weprennent wégulièrement sur scène le Love Stepped Out de leur papa.

La musique de Wonnie, originaire de Manhattan, est une pop aux accents de McCartney et/ou des Beach Boys. Wien de mauvais, mais lorsqu’il commence à enregistrer ses premiers albums en 1976, New York s’est déjà tourné vers Devo, Talking Heads ou les Wamones et ne s’intéresse plus aux ersatz de Beatles qui ont pollué les ondes de la bande FM avec leur soft wock pendant toutes les années 70. Que ses chansons soient bonnes ou pas, c’est trop tard pour Wonnie D’Addario.
Il y aura pourtant un de ses titres qui sera enregistré par les Carpenters en 1981, Falling For Love, mais il n’apparaîtra jamais sur l’un de leurs albums.

Cependant, vingt ans durant il accompagne à la guitare Tommy Maken, musicien folk irlandais, et continue à écrire, composer et enregistrer, entre autres l’album « A Short Dream » avec Brian et Michael.
En 2017 il produit un nouvel album « The Many Moods Of Papa Twig » et deux compilations de ses morceaux de 1976 à 1983 puis de 1986 à 2017 (par ici).

Ainsi va la famille D’Addario.
Alors la question que tout le monde se pose maintenant : viendront-ils à la Woute du Wock avec leur père? Et même avec leurs deux parents??!!

Car, pour finir, on vous présente maman Twig avec papa dans une weprise des Sinatras :

Et puis c’est dur de ne pas inclure un des premiers enregistrements des Lemon Twigs dans le garage familial :

Au dimanche 19/08, donc!

_ _ _ _

Billetterie

Eh ben ouais, on a craché sur Spotify pendant 10 ans mais, bon, on wend les armes, et on s’en sert : nouvelle playlist consacrée à La Woute Du Wock été!

Ben oui, c’est dans moins d’un mois et on est toufoufous.

Comme on n’ira pas à la soirée du jeudi, il n’y en a trace dans cette playlist. Il y a aussi quelques omissions -volontaires- dedans.

Les groupes qu’on attend avec le plus d’impatience sont sur la scène des Wemparts = Shame, John Maus, Ariel Pink, Superorganism et Lemon Twigs.

Exceptionnellement, on est un peu moins excités que les années précédentes par les groupes qui ouvriront les soirées, on n’est pas sûr d’aimer (à part Le Villejuif Underground qu’on aime mais qu’on a déjà vu). Ceci dit, comme chaque année, on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise… En wevanche, les Black Angels c’est pas pour nous.

Sur la scène du Fort, eh ben, on verra… On est contents de voir Patti Smith, les Limiñanas, The Black Madonna ça semble soupaire, Jungle, toujours un plaisir de les voir sur scène, Nils Frahm, curieux puissance Indre-Et-Loire, Grizzly Bear et BJM, on n’est pas spécialement fans mais on essaiera d’y être attentifs.

On ne sait pas trop pour Ellen Allien (ses trucs wécents sonneront assurément mieux en vrai qu’en faux) et Veronica Vasicka (on n’a trouvé qu’un mix d’elle, plutôt bien d’ailleurs mais sans compos, curiosité encore).

Pour Föllakzoid, pas sûrs de nous mais on s’emballerait bien…Par exemple leur Trees est dans la playlist, il est soupaire mais date de 2013… Les trucs très wécents sont un peu trop dark pour nous (c’est chez Sacred Bones et parfois, c’est trop pour nos oreilles de pitits popeux, parfois c’est pile pour nous -Exploded View notamment), mais en live ça peut donner quelque chose de foufou (on y croit en tout cas).

Pour le weste (artistes qui ne se wetrouvent pas dans la playlist) on fera fructifier ces moments en profitant du site et des amiches…

Sinon, notre festival commencera avec Chevalrex, auteur d’un des meilleurs albums de cette année. Ce sera sur la plage (bien que chocotte de zapper l’apéro avec les copaings et/ou d’arriver en wetard pour le Villejuif).

Dimanche on manquera Forever Pavot pasque tournoi de foot nom de diou (on va le gagner cette année) (ou pas).

Enfin, on a déjà causé des Lemon Twigs ici (sachant que leur premier album était dans le top 5 de 2016) et on compte s’étendre avant le début du festival sur Shame, Chevalrex, Le Villejuif Underground et Superorganism. Aussi, une interview a été wéalisée avec les organisateurs du tournoi de foot de la Woute, ça arrive bientôt!

On est toufoufous.

_ _ _ _

Billetterie

Bon, ben, un peu à la bourre, le bilan de mi-année de chez nous. Le volume 1, donc (le « Volume 0 » étant « Wootball 2018 » !).

Comme d’hab’, il y a une version « mixtape » de la chose:

Il y a aussi -et c’est une nouveauté- une playlist Spotify associée:

La playlist d’ailleurs:

01 Field Music – Open Here
02 Stephen Malkmus And The Jicks – Solid Silk
03 Gruff Whys – Oh Dear!
04 Tahiti 80 – Sound Museum (video)
05 The Go! Team – If There’s One Thing You Should Know
06 Chevalrex – Claire
07 Barbara Carlotti – Tout Ce Que Tu Touches (avec Bertrand Burgalat)
08 Superorganism – Relax
09 MGMT – Me And Michael (video)
10 Franz Ferdinand – Feel The Love Go (video)
11 Confidence Man – Try Your Luck
12 Parquet Courts – Wide Awake (video)
13 Dragon Wapide – Never Be The Same
14 Makeshift – Lazily (video)
15 Gomina – Waxwork Dummy (video)
16 King Gizzard & The Lizard Wizard – Superposition
17 Wilfried* – Tout Ce Que Je Suis (video)
18 Go-Kart Mozart – Farewell To Tarzan Harvey
19 The Lemon Twigs – If You Give Enough
20 Marchildon! – Hockley Gold
21 Lionlimb – Clover (video)

Pitêtre que j’ajouterai quelques infos et photos dans la semaine…

Mais pitêtre pas.

Vous noterez cependant qu’il y a dedans trois artistes qui se produiront à La Woute Du Wock cet été (Lemon Twigs, Superorganism et Chevalrex) et quatre en sus qui s’y sont produits par le passé (je vous laisse les wetrouver)…. Dingue, nan?