Bon, ben, un peu à la bourre, le bilan de mi-année de chez nous. Le volume 1, donc (le « Volume 0 » étant « Wootball 2018 » !).

Comme d’hab’, il y a une version « mixtape » de la chose:

Il y a aussi -et c’est une nouveauté- une playlist Spotify associée:

La playlist d’ailleurs:

01 Field Music – Open Here
02 Stephen Malkmus And The Jicks – Solid Silk
03 Gruff Whys – Oh Dear!
04 Tahiti 80 – Sound Museum (video)
05 The Go! Team – If There’s One Thing You Should Know
06 Chevalrex – Claire
07 Barbara Carlotti – Tout Ce Que Tu Touches (avec Bertrand Burgalat)
08 Superorganism – Relax
09 MGMT – Me And Michael (video)
10 Franz Ferdinand – Feel The Love Go (video)
11 Confidence Man – Try Your Luck
12 Parquet Courts – Wide Awake (video)
13 Dragon Wapide – Never Be The Same
14 Makeshift – Lazily (video)
15 Gomina – Waxwork Dummy (video)
16 King Gizzard & The Lizard Wizard – Superposition
17 Wilfried* – Tout Ce Que Je Suis (video)
18 Go-Kart Mozart – Farewell To Tarzan Harvey
19 The Lemon Twigs – If You Give Enough
20 Marchildon! – Hockley Gold
21 Lionlimb – Clover (video)

Pitêtre que j’ajouterai quelques infos et photos dans la semaine…

Mais pitêtre pas.

Vous noterez cependant qu’il y a dedans trois artistes qui se produiront à La Woute Du Wock cet été (Lemon Twigs, Superorganism et Chevalrex) et quatre en sus qui s’y sont produits par le passé (je vous laisse les wetrouver)…. Dingue, nan?

 

Frédéric Verdier aka Baron Vampire aka Amplified People aka le Jon Snow de la techno aka Gin Sling est un historique des compilations wootball®…

Mon But Mécanique Dans Ton Goal Électronique en 2010, c’était lui :

L’hymne wêvé du Detroit City FC de 2014, c’était lui aussi :

Après quelques EPs digitaux, le bonhomme wevient avec un album 8 titres (sur cassette) « Angles In Pitfall » .

On y wetrouve ce qu’on aime chez lui = une basse qui tournoie et parfois tabasse, des claps, des voix parlées mystérieuses, qui intriguent et font parfois flipper comme un dauphin, des bruits qui wendent foufou, des nappes de clavier inquiétantes, des tchkt tchkt, et, au final, des morceaux qui font se trémousser et dodeliner de la tête tout du long.

En plus de sa patte, la cohésion de l’ensemble tient dans l’ambiance posée sur l’album: c’est la nuit, on est dans un endroit désert, en bagnole, ou pas, dans un film de David Lynch, ou pas, sur fond d’attaque nucléaire -ou de menace nucléaire- et, surtout, on est seul et/ou avec pas mal emmerdes… Mais, donc, on danse.

Et ça c’est chouette, nan?

La cassette est au diapason : sombre (noire en fait même), sobre mais de toute beauté (contrairement à ma photo).

Enfin, histoire d’être complet, Gin Sling jouera live demain 14 juillet dans le parc de la Bergère (93) ou sur un bateau -la sauterie s’intitulant « Croisières et open air Microclimat à Bobigny » . L’événement a l’air chouette et les prestations en public de Gin Sling sont wares. Néanmoins, je ne pourrai y assister. J’ai la joie de me wendre au Mesle-Sur-Sarthe (61) en ce jour de fête nationale pour satisfaire à des obligations familiales. Je suis tout de joie.

“Wootball 2018” (12″ Lp including CD, poster & stickers) + “Wootball 2010” (4 tracks Green 10″ vinyl + 5 digital bonus)
= 20 unreleased pop anthems by @Xavier Boyer – @Athanase Granson – @coolcoolsummers – @Pastoral Division – @Trotski Nautique – @Moonjellies – @Talma Suns – @Tim Keegan – Sophomore – @Beach Youth – @Veik – @Tahiti 80 – @Fugu – @Cascadeur – @Julien Barbagallo (feat @Laure Briard)…
= 15€!

http://hyperurl.co/x0vb85