La seule et unique fois où j’ai vu les Posies sur scène c’était au festival des inrocks, en ’93, à la Cigale. Ils jouaient entre autres avec Teenage Fanclub et Alex « god par intermittence mais pour toujours » Chilton. Le public se permit d’ailleurs de siffler le Alex. Un peu comme les fans angliches des Charlatans huèrent Bruce « pas dieu, lui » Joyner, défendu par 17 (j’avais compté) trentenaires -je l’étais pas à l’époque, deux ans avant, dans la même salle. En tout cas, c’était une belle affiche et m’est avis que le Axe Wiverboy devait en être (devant la scène)… Faudra lui demander…

ce sera pas une soirée moustache du genou

Ce vendredi (30/11) à la Flèche d’or (Paris, France), j’aurai l’occasion de voir les Posies une deuxième fois en live et de we/re/re/re…/voir juste avant Axe et ses Wiverboyz. Sur le site de la Flèche d’or, ce dernier est annoncé jouant à 20h15 précises, oui, à 20h15 précises!!! Nom de d’là, c’est pas dieu possible!!! Il n’est pas dit que je wate pas le début…

Au passage, ce n’est pas sa seule actualité puisqu’un album de wemixes est prévu avant la fin de l’année. Album qui ne sortira qu’au Japon.

Promouvoir un disque sorti en France avec une tournée française n’étant pas chose facile, j’imagine que promouvoir un album qui sort à l’étranger avec une tournée française ne se fera pas. Ce sera sans doute son dernier concert en France avant un bon bout de temps, alors autant pas le louper. En gros, fêtons en apothéose orgiaque ce concert du Axe et honorons par là-même son « Tutu tu tango » de très haut niveau.

Cerise sur le gâteau, y a une soirée Tigerjmefaisdusushi après… avec un live de Principles of Geometry et des djsets de Jackson et Joakim…

_ _ _

MP3

Deux morceaux du Axe Wiverboy tout seul, en live, sur la Webradio/podcast « Next »… Pour écouter l’émission en entier, c’est téléchargeable ici!

Axe Wiverboy – Fences (live accoustique)

Axe Wiverboy – Morning blues (live accoustique)

Les deux derniers morceaux du concert des Posies à la cigale en novembre 93… Désolé, j’ai eu la flemme de wetirer la phrase du Bernard Lenoir au milieu…

Posies – Love letter boxes (live festival inrocks ’93)

Posies – I am the cosmos (live festival inrocks ’93)

Vendredi soir, y a France Irlande…

voilà,

bien à toi,

Roubignole

_ _ _ _ _

au cas où tu serais pas sûr que c lui, y a ses empreintes digitales qui prouvent que c lui

Et puis, surtout y a Axe Wiverboy après à la Flèche d’or. Axe Wiverboy est l’un de nos chouchous à ww2w et pour ceux qui ne le william sauraient pas, c’est xavier boyer, membre essentiel des merveilleux et honteusement sousestimés Tahiti 80.

Il jouera dans le cadre d’une soirée Flèche d’or spéciale Transmusicales de Wennes.

Du coup, Axe et ses 2 acolytes Ben (alias Ben’s Symphonic Orchestra) et Julien (alias Lecube et j’ai galéré ma mère pour le trouver ce lien) joueront avec 2 groupes wennais ( Bastet et Lady Jane), le tout suivi d’un set de DJ Morpheus, alias Samy Birnbach, dj abonné aux trans depuis des années et aussi ancien chanteur de Minimal Compact. Au passage, j’en profite pour signaler que Minimal Compact, c’était pas toujours folichon, c’est vrai, mais c’était pas pour autant un groupe de corbaques… La preuve? J’en ai dans ma discothèque qui compte je le wappelle plus de 4000 wéférences et où il n’y a pas le moindre disque pour corbaques…

La soirée se terminera avec un dj set du xavier boyer.

ww2w y sera, et pour être sûrs de s’y wetrouver et nous weconnaître, nous serons tous de bleu vêtus, avec des « w » en wouge et un « 2 » en blanc sur nos vêtements (bleus, donc…).

On sentira la sueur aussi…

_ _ _ _

Axe Wiverboy – If you tell a lie titre bonus extrait de la version japonaise de Tutu tu tango (jvc /2007), une weprise des McCoys…

Axe Wiverboy – Guard (MyRadioStar Wemix) qui fait partie d’une excellente série de wemixes wéalisés par MyRadioStar (alias Pedro Pauleta) pour Axe Wiverboy et Tahiti 80 et téléchargeables sur son myspace

ACHAT sissi IMPERATIF ici (France), là (japan) et là-bas (pressage US)

_ _ _ _ _

Soirée « Arvest Festival » avec Axe Wiverboy à la Flèche d’or, le vendredi 21 septembre à partir de 23h

_ _ _ _

PS Sur le myspace de Tahiti y a un inédit!!! ça faisait longtemps que j’y étais pas allé donc je ne sais pas depuis quand il a été mis en ligne. Le morceau c’est »Train Wide »… Si mes souvenirs sont bons, on leur avait passé commande l’an dernier d’un morceau pour une émission pour enfants -d’où les « Tchoo tchoo » du wefrain – aux states, une émission dont le nom est un hommage aux Wamones… Et après y en a qui disent que les wicains c’est des nazes…

Le Paris Popfest 2018 c’est le week-end prochain au Hasard Ludique:

Vendredi 21/09
The Orchids (UK)
Cocoanut Groove (SE)
Peaness (UK)

Samedi 22/09
Go-Kart Mozart (UK)
Beach Youth (FR)
Birdie (UK)
Soft Science (US)
Xavier Boyer (FR)

Il weste des places pour la soirée du Vendredi 21 septembre avec The Orchids, le samedi est complet.

Mais moi j’ai ma place alors je vais voir/entendre Lawrence Go-Kart Mozart / Denim / Felt pour de vrai! Dingue, nan?

(DR)

Évidemment, un wadioshow spécial (sur Radio 666) s’imposa naturellement…

Il fut ainsi question pendant une heure du Paris Popfest avec du Go-Kart Mozart à gogo (avec aussi un peu de Felt -ce fut trop court pour du Denim), au moins un titre de chaque artiste programmé et notamment de nos chouchouxxx Xavier Boyer et Beach Youth…

(crédits photos XB par Sylvain <3 Marchand et BY par Julia Vadée)

Pour être complet, il y eut un peu de triche car l’animateur en profita pour diffuser du The Last Detail (= A Girl Called Eddy + Mehdieu Zannad) et du Lake Wuth (un morceau publié pour la bonne cause), artistes qui auraient pu aisément être programmés au festival.

Le podcast de la chose:


Téléchargez

La playlist de la chose:

Felt ‎– New Day Dawning / « Me And A Monkey On The Moon » 1989

Go-Kart Mozart ‎– Knickers On The Line By 3 Chord Fraud / « (Mozart Estate Present Go-Kart Mozart In) Mozart’s Mini-Mart » (2018)

Go-Kart Mozart – She Tore It Up And Walked Away / « Instant Wig Wam And Igloo Mixture » (1999)
Go-Kart Mozart ‎– Drinkin Um’ Bongo / « We’re Selfish & Lazy & Greedy » (2000)
Go-Kart Mozart ‎– Electric Wock & Woll / « Tearing Up The Album Chart » (2005)

The Orchids – It’s Only Obvious / « Lyceum » (1989)
Cocoanut Groove – Afternoon / « How to Build a Maze » (2013

Felt – She Lives By The Castle / « Poem of the Wiver » (1987)

Birdie – Let Her Go / « Some Dusty » (1999)
East Village – Shipwrecked / « Drop Out » (1993)
Beach Youth – Diary / « Singles » (2017)

Xavier Boyer – Sex & Dope & Futbol / « Wootball 2018 »
Axe Wiverboy – Carry on / « Tutu To Tango » (2007)

Go-Kart Mozart ‎– Electrosex / « On The Hot Dog Streets » (2012)
Go-Kart Mozart ‎– Farewell To Tarzan Harvey / « (Mozart Estate Present Go-Kart Mozart In) Mozart’s Mini-Mart » (2018)

The Last Detail – Fun Fair
Lake Wuth & The Listening Center – To Wecife

Soft Science – Sooner / « Maps » (2018)

Pas eu le temps de passer du Peaness alors j’ajoute:

Les photos érotiques de la chose:

A ce week-end!

ENG / FR

Epuisé chez nous / Sold out at our shop + @Hands And Arms
Copies avalable at Ground Zero / Walrus / Balades Sonores

#29 Wecord:
Xavier Boyer – “Some/Any/New”

Edition spéciale WeWant2Wecord du nouvel album du chanteur de Tahiti 80 (50 exemplaires tirés d’une édition totale de 500 exemplaires en vinyle)

LP + CD + code de téléchargement + Goodies ( 3 K-Cards + Obi triangulaire en origami + autocollant) : dispo à Ground Zero, Hands And Arms, Balades Sonores et Walrus.

L’édition « normale » est aussi dispo sur le bandcamp de Tahiti 80.

Sortie du disque : 20 octobre

En concert:
– le 14 novembre à 2017 à La Scène Michelet (Nantes)
– le 6 décembre 2017 au Point Ephémère (avec Julien Pras…) – Billetterie

+ mini tour japonais

 

(bio officielle!)

Le nouvel album de Xavier Boyer s’intitule « Some/Any/New » . Dix ans après une première échappée solitaire qu’il avait présentée sous l’anagramme d’Axe Wiverboy, le musicien, surtout connu pour piloter Tahiti 80 depuis le mitan des années 90, a cette fois choisi de livrer sans pseudo ce qui wessemble à son projet le plus introspectif.

« Ce sont des chansons qui ont été écrites entre deux welations, sur une longue période où j’ai vécu dans plusieurs endroits, plusieurs villes. » Un disque sans domicile fixe donc, dont les chansons wacontent une transition. Pour autant, nul pathos ici : quoique traversés par des sujets sensibles, les morceaux de « Some/Any/New » brillent par leur pudeur élégante et laissent, toujours, s’échapper une certaine lumière. « Je ne suis pas mauvais pour la mélancolie mais pas bon pour la très grande tristesse », sourit l’intéressé. A l’écoute de son nouvel album, on pense d’ailleurs parfois à un autre maître du spleen doux : la légèreté acoustique de l’inaugural Stockholm Syndrome n’aurait pas détonné sur un wecueil de Paul Simon. Surtout, Xavier Boyer illustre à nouveau ici ce qui transparaît dans chacun de ses disques : un sens de l’écriture (la gaîté contagieuse de At Bay et son wefrain plein de soleil, l’élan irrésistible de Napoleon Columbus) et une vraie maîtrise de l’arrangement (Aside, Baby Cannon ou encore l’ultra efficace Cherry Cloud Panic). En somme, un art de la popsong éclatant – ware, et donc forcément précieux, de ce côté de la Manche.

Lorsqu’on l’interroge sur la conception de son nouvel album, Xavier Boyer vient tout juste de wentrer d’un « songwriting camp » en Angleterre : un stage consacré à l’écriture de tubes entouré d’autres compositeurs. Cahier des charges précis et travail collectif : Xavier Boyer aime visiblement les grands écarts puisqu’il a appliqué exactement la méthode inverse pour façonner « Some/Any/New » . Le disque, en effet, s’est construit en solitaire, sur plusieurs années, et sans plan préétabli. Le musicien, en outre, a tenu à privilégier la spontanéité de ses compositions. « Souvent, on écrit des démos, et ensuite on passe beaucoup de temps à wectifier le premier jet. Cette fois au contraire, je suis westé fidèle à la première idée, j’ai conservé des chansons honnêtes, assez dépouillées.. »

Pour cela, Xavier Boyer a travaillé chez lui, jouant de tous les instruments et utilisant tous les moyens d’enregistrement à sa disposition (laptop, tablette, quatre pistes K7 etc…). Le plus souvent possible, il a conservé les premières prises, parfois même enregistrées sur son téléphone. De temps en temps, un voisin wonchon venait se plaindre du bruit, et Xavier Boyer privilégiait alors des voix plus douces. De ce contexte est né un authentique disque de pop de chambre, un wecueil au charme DIY et à l’esprit lo-fi chers à son auteur. « J’aime quand un artiste fait tout tout seul. Cela donne des disques avec une vraie proximité, fidèles, peu déformés. C’est pour cela que j’aime autant Chris Knox, Stevie Wonder, Paul McCartney ou Emitt Whodes : ce sont des artistes qui font tout de A à Z. » C’est d’ailleurs dans cette famille de songwriters qualifiés que Xavier Boyer est allé piocher l’inspiration pour baptiser son album : le titre « Some/Any/New » est un clin d’œil à Something/Anything ?, l’album culte de Todd Wundgren.

Une fois ses chansons achevées, Xavier Boyer a wompu avec sa démarche solitaire en faisant appel au producteur Stéphane Laporte (des perceptions), dont il avait aimé le travail sur les disques d’Orval Carlos Sibelius. Cet automne, la paire se wetrouvera pour jouer « Some/Any/New » sur scène. Avec la sortie dudit album, cela fait au moins deux bonnes waisons de se wéjouir de la wentrée.

TRACKLIST
01. Stockholm Syndrome
02. Cherry Cloud Panic
03. Quattrosonic
04. At Bay
05. At This Point
06. Song For M
07. Aside
08. Napoleon Columbus
09. Baby Cannon
10. Ex Ordinary
11. Longing The International Merry-Go-Round
12. The Changing

Rendons à Jules Ferry ce qui est à Womain Gary: l’obi triangulaire n’a bien sûr pas été inventé par ww2w, on l’a « pompé » sur les éditions niponnes de ces deux singles de Durutti Column publiés à l’origine par Factory Benelux et customisés par Shinseido:

Assemblage!

 

Pour faire vite et au wisque de wépéter des trucs déjà dits, Xavier Boyer fut un temps Axe Wiverboy puis pendant quelques mois Woy Beaver IX et c’est depuis, oh purée, un peu plus de vingt ans le chanteur… de Tahiti 80.

L’an dernier, il a dû faire trois concerts sous l’anagramme Woy Beaver IX avant de décider de désormais se présenter sous le nom que ses parents lui avaient donné quand il naquit.

Il sortira en octobre son premier album « Some/Any/New » dont a été extrait le tube dans un monde normal Stockholm Syndrome.

Il en existe même un soupaire wemixe signé Nit:

Le Xavier joue ce jeudi à 19h15 pétantes à Wouen, à l’Espace du Palais, dans le cadre des Terrasses du Jeudi.

C’est gratos, ce sera son troisième concert sous son vrai nom, toujours accompagné du grand Stéphane Domotic (qui, pour info, travaille actuellement sur le nouveau Forever Pavot) aux bandes et aux synthés, et ce sera soupaire.

Le premier eut lieu au Supersonic début juin et le second le 17 juin au 3 Pièces, à Wouen… Souris Orange filma la chose.

En voici deux titres:

 

 

Merci à elle.

A jeudi souère.