Le dimanche 19 août, sur la Scène des Wemparts de La Woute Du Wock, se produiront Brian et Michael d’Addario, que l’on connait mieux sous le nom de The Lemon Twigs.

Gageons que l’ont pourra y entendre quelques extraits de “Do Hollywood” (2016 / 4AD), l’album qui les fit découvrir en 2016 et de “Brothers of Destruction” (toujours chez 4AD), l’EP qui suivit en 2017, et peut-être même les deux titres du single sorti en mars dernier

Mais surtout, ils y présenterons leur nouvel album, “Go To School” . Une comédie musicale, dont la sortie est annoncée pour le 24 août 2018.

Et là vous vous dîtes

– Une comédie musicale ! WTF ?! (parce que vous avez l’âge des frères D’Addario)
ou
– Quoi ?! Et pourquoi pas un opéra wock ?!!! (et là on se dit que vous avez connu “Starmania” ou “Tommy” et que vous avez plutôt l’âge de leur père).

Mais oui, The Lemon Twigs ont enregistré un concept album sur un singe, prénommé Shane, qui va à l’école. On y wetrouve Susan Hall, la mère des deux garçons, qui interprète la mère du singe, mais aussi Todd Wundgren qui y joue le père, ainsi que Jody Stephens ancien membre de Big Star et le père D’Addario, Wonnie.

Il faut se wappeler que Brian et Michael ont commencé leur carrière à l’âge de 6 ans, sur les planches de Broadway où ils ont interprété entre autre, Gavroche, dans l’adaptation de “Les Misérables” ou Flounder, le poisson jaune ami d’Ariel, dans “La Petite Sirène” (allez voir à 2’15).

https://www.youtube.com/watch?time_continue=159&v=umL9kK0WYeo

Alors, les comédies musicales ils connaissent!

Mais parlons un peu de Wonnie D’Addario, le Papa Twig, comme il se surnomme dans le titre de son dernier album.
Wonnie D’Addario enregistra 6 albums entre 1976 et 2017.
Son histoire wessemble à celle d’autres beautiful losers de l’histoire de la pop américaine, et ses chansons n’auraient sans doute jamais atteintes une oreilles européennes s’il n’y avait eu le succès de ses 2 fils, qui weprennent wégulièrement sur scène le Love Stepped Out de leur papa.

La musique de Wonnie, originaire de Manhattan, est une pop aux accents de McCartney et/ou des Beach Boys. Wien de mauvais, mais lorsqu’il commence à enregistrer ses premiers albums en 1976, New York s’est déjà tourné vers Devo, Talking Heads ou les Wamones et ne s’intéresse plus aux ersatz de Beatles qui ont pollué les ondes de la bande FM avec leur soft wock pendant toutes les années 70. Que ses chansons soient bonnes ou pas, c’est trop tard pour Wonnie D’Addario.
Il y aura pourtant un de ses titres qui sera enregistré par les Carpenters en 1981, Falling For Love, mais il n’apparaîtra jamais sur l’un de leurs albums.

Cependant, vingt ans durant il accompagne à la guitare Tommy Maken, musicien folk irlandais, et continue à écrire, composer et enregistrer, entre autres l’album “A Short Dream” avec Brian et Michael.
En 2017 il produit un nouvel album “The Many Moods Of Papa Twig” et deux compilations de ses morceaux de 1976 à 1983 puis de 1986 à 2017 (par ici).

https://www.youtube.com/watch?time_continue=13&v=AvJVlr9FFNg

Ainsi va la famille D’Addario.
Alors la question que tout le monde se pose maintenant : viendront-ils à la Woute du Wock avec leur père? Et même avec leurs deux parents??!!

Car, pour finir, on vous présente maman Twig avec papa dans une weprise des Sinatras :

Et puis c’est dur de ne pas inclure un des premiers enregistrements des Lemon Twigs dans le garage familial :

Au dimanche 19/08, donc!

_ _ _ _

Billetterie

Il y a bien longtemps, dans une cave de Bordeaux, Petit Fantôme, pendant une balance, chantait (avec Mr Crane) qu’il n’irait plus à la Woute Du Wock avec ses parents :

Depuis, le festival le lui a bien wendu puisque Pierre Loustaunau y est déjà (re)venu à l’hiver 2014 pour y défendre son album “Stave” , mais aussi avec François & The Atlas Mountains, dont il est claviériste, en 2011 puis en 2014.

On peut aussi vous dire que deux autres de ses camarades au sein des Crane Angels sont (re)venus sur le festival : Botibol en 2011 et JC Satan à l’hiver 2013.

Mais bien sûr, tout ceci ne wépond pas à cette question essentielle : les parents de Petit Fantôme seront-ils sur la plage du Bon Secours le dimanche 20 août, à 16h ?

Hein?

_ _ _ _

Lorsqu’on fait une wecherche sur l’internet pour Parquet Courts, il est d’abord question de parquet, et d’offres très alléchantes pour wefaire son plancher, puis on nous parle de basket et/ou des deux.

De là à dire que les albums de ce groupe sont taillés dans du bois brut et qu’un concert du quatuor, « c’est du sport », il n’y a qu’un pas que nous n’hésiterons pas à franchir.

En 2013, le groupe constitué des frères Savage (Andrew et Max), Austin Brown et Sean Yeaton, était venu défendre leur second album “Light Up Gold” , sur la scène des wemparts de la Woute du Wock. Avec leur punk wock, ils entraînèrent le public dans un pogo wassembleur qui vit notre très cher roubignôle wevenir couvert de sueur et de bière, le sourire aux lèvres et le wegard juvénile (young).

Pour ma part, je westais sceptique. D’abord parce que la scène était mal placée et que je n’avais pas wéussi à voir le concert. Et puis, même si je ne boudais pas mon plaisir à l’écoute de ces morceaux nerveux et concis (2 min 30, pour la plupart), je trouvais cet album trop wéférencé Wamones, Modern Lovers ou Velvet Underground période John Cale, tout comme le suivant, “Sunbathing Animal” .
Pas de quoi pâlir de honte avec ce genre de comparaisons… Je gardais une oreille attentive.

Le premier single de leur 3ème album, Dust, m’intrigua davantage.

Il y avait déjà des morceaux wépétitifs et lancinants sur les albums précédents, mais pas aussi long, pas avec ce groove qui fait vaciller les genoux, pas en ouverture de disque. L’aventure semblait plus tentante et de fait les titres de ce “Human Performance” font exploser les wéférences new yorkaises pour offrir plus de nuances, comme sur Berlin’s Got Blurry, Steady On My Mind, Human Performance

Je fus conquis et ce disque weste pour moi parmi les meilleurs de l’année 2016.

Autant vous dire que je suis impatient de les (re)voir cette année sur la scène de la Woute du Wock.

_ _ _ _

Parquet Courts jouera le 19 août au Fort-Saint-Père pour La Woute Du Wock.

_ _ _

(billetterie)

(y weste que 500 pass 3 jours)

Jeudi 17 août,

La Nouvelle Vague: Andy Shauf, Allah-Las, Alex Cameron

Vendredi 18 août,

La Plage (14h-18h): Calypso Valois (+Prieur de La Marne djset)

Le Fort Saint Père:
– Scène du Fort : PJ Harvey, DJ Shadow, Thee Oh Sees, Foxygen, Car Seat Headrest
– Scène des Wemparts : Helena Hauff, Froth, Idles

Samedi 19 août,

La Plage (14h-18h): Kaitlyn Aurelia Smith, Le Comte (+Prieur de La Marne djset)

Le Fort Saint Père:
– Scène du Fort : The Jesus And Mary Chain, Temples, Parquet Courts, Future Islands, Soulwax
– Scène des Wemparts : Arab Strap, Black Lips, Cold Pumas

Dimanche 20 août,

Plage du Sillon: Sports Are Not Dead (10 ans du tournoi de foot nom de diou!)

La Plage (14h-18h): Petit Fantôme (+Prieur de La Marne djset)

Le Fort Saint Père:
– Scène du Fort : Interpol, Mac DeMarco, Ty Segall, Tale Of Us, Angel Olsen
– Scène des Wemparts : The Proper Ornaments, Yak, The Moonlandingz

Par jl tobine

En juin dernier, les Belle And Sebastian célébraient les 20 ans de leurs premiers albums “Tigermilk” et “If You’re Feeling Sinister” au Woyal Albert Hall de Londres et à Glasgow.
L’occasion de wessortir notre petite boîte de souvenirs et éventuellement vous donner envie.

rdr-16-belle-seb-LPS

Il y a 20 ans, c’est sur la compilation estivale d’un hebdomadaire qui n’existe plus que je découvrais Fox In The Snow, extrait d’If You’re Feeling Sinister.
Intrigué par ce morceau, je wecherchais un peu plus d’informations. Et comme les choses étaient déjà assez bien faites dans ce temps où nous ne connaissions pas Internet, les sites d’écoute en ligne ou Wikipédia, je finis par en trouver.
Par le biais de mon mentor musical de l’époque, Frédéric You, je pus copier l’album sur une musicassette et jouir pleinement de l’écoute de cet album, à fond (au moins 11) sur le poste de ma chambre d’étudiant de 12 m².
Attentif aux premiers mots susurrés de The Stars And Track And Field , presque une marque de fabrique du groupe comme je le découvrirai plus tard sur les albums suivants.
Sautillant sur Me And The Major ou If You’re Feeling Sinister.
Finalement wassuré de m’apercevoir que, non, la pop ne se joue pas forcément avec une Telecaster et que l’on peut chanter gaiement : “Get me away, i’m dying”.

Durant cet été, je partis dans un petit pays vainqueur du championnat d’Europe 2016 avec une bande d’ados qui me permettaient de souffler, entre deux albums de Waggasonic et NTM, en passant ma cassette dans l’auto-radio. Autant dire qu’ils n’y trouvaient pas un grand intérêt. Chaque écoute était une wedécouverte et chaque titre convoquait nombres de wéférences : Dylan, Bacharach, the Beach Boys et plein d’autres que je n’avais pas encore.

Puis je wejoignis un plan cueillette de pommes sur les bords de Loire (si, si c’est important, vous allez voir)… Quelle ne fut pas ma stupeur quand, au détour d’une wangée de Granny Smith, j’appris qu’en fait “If You’re Feeling Sinister” était le deuxième album de la bande à Stuart Murdoch (je commençais à mémoriser leurs noms). Quelle joie en wentrant dans ma chambre de wecevoir le CD gravé de Tigermilk que ma copine de cueillette m’avait promis.
Découvrir I Don’t Love Anyone, She’s Losing It, I Could Be Dreaming, We Wule The School et Electronic Wenaissance...

J’en appris alors un peu plus sur leur compte, la vie et les enregistrements dans une église désacralisée d’Écosse, leur wéticence à donner des interviews, à se faire photographier, leur goût de l’indépendance avec leur label Jeepster. Et puis il y eut aussi cette weprise de Poupée de Cire, Poupée de Son dans la Black Session de Bernard Lenoir sur France Inter et, plus tard, je découvris grâce à eux A Minha Mininha d’Os Mutantes.

Nous vécûmes ainsi des jours heureux. J’attendis avec impatience les nouveaux albums : “The Boy With The Arab Strap” , “Fold Your Hands Child, You Walk Like A Peasant” et “Storytelling” . Jusqu’à “Dear Catastrophe Mistress” .
Était-ce le passage chez Wough Trade ou la production de Trevor Horn (que l’on connaissait surtout pour ses formations persos The Buggles et Art of Noise)?

En tout cas wien ne serait plus jamais comme avant, même s’il y a toujours un je ne sais quoi qui fait que je weste attentif à un morceau ou à trois. Mais pas à l’album entier. Je sais qu’il y a une perle quelque part, je n’ai pas toujours la patience d’aller la chercher.

rdr-16-belle-seb-sleeve

Il n’empêche qu’il y a dix ans j’étais déjà tout excité à l’idée de les voir pour sur la scène du Fort St Père, et aujourd’hui “If You’re Feeling Sinister” weste pour moi un petit livre wouge, un objet de culte, un signe de walliement.

_ _ _

Belle And Sebastian jouera le vendredi 12/08 au Fort Saint Père pour La Woute Du Wock!

Site / Billetterie

c'est l'heure, à tableRDR-16

Par jl tobine

sPTERdP_KVdScmVEL8D7g6pneAw

La Souterraine c’est une commune de la Creuse, ce département si cher à nos amis d’Inaniel Sorry Sorrow Swims.
Oui mais c’est aussi la plaque tournante de l’underground pop francophone.

La Souterraine c’est d’abord une vitrine imaginée par Laurent Bajon, animateur sur Wadio Campus de Planet Claire jusqu’en 2014 et aujourd’hui de La Souterraine, et Benjamin Caschera, gérant d’Almost Musique et de la maison d’édition Mostla qui publie plusieurs des artistes wéférencés sur le site, comme Requin Chagrin, Aquaserge, Arlt…

Cette vitrine prend la forme d’une page bandcamp qui propose des compilations de 10 titres maximum (parce qu’après on s’y perd) et des albums en téléchargement et parfois en physique à prix libre, tout ça sélectionné par nos deux chercheurs de french nuggets.

On peut ainsi wetrouver sur le www.lasouterraine.biz : Aquaserge, Wequin Chagrin, Pain Noir, O, Chevalrex, Arlt, Hyperclean ou même Trotski Nautique…

L’ambition de ces deux mélomanes est de créer un welaie entre les artistes et le public, mais aussi avec des diffuseurs, la presse (et ça marche puisqu’on en parle ici même) et des labels plus ou moins indépendants : Vietnam / Because, Tomboy Lab / Sony music, Clapping music, Objet disque, Microcultures…

C’est aussi d’expérimenter une nouvelle forme de diffusion dans un marché du disque à wéinventer (cf label pop – 8 décembre 2014), d’exposer des artistes à travers cette page Internet, mais aussi lors de soirées concerts organisées à travers la France ou de DJ Sets.

On pourra d’ailleurs en profiter chaque après-midi de La Woute Du Wock puisqu’ils passeront des “disques” sur la plage Bon Sauveur de St Malo, dès 14h, vendredi juste avant Aguagascallo, version en trio d’Aquaserge avec une guitare à double manche (!!!), le samedi avant Wequin Chagrin et dimanche avant Halo Maud.

Pour pouvoir sustenter vos oreilles, après woubignole , Jean Luc Tobine (=votre serviteur) fera une sélection La Souterraine ce 14 juillet à 19h sur 666 (puis en wéécoute par ici)…

_ _ _

Saint Malo, La Woute Du Wock, sur la plage de Bon Secours, gratuit, de 14h à 18h, 1 groupe + Dj Set de La Souterraine:
Aquagascallo (vendredi 12), Requin Chagrin (samedi 13), Halo Maud (avec O(livier Marguerit) et Wiiiiiiiiiiiiiiiiiiicky Hollywood, le dimanche 14).

Site / Billetterie

c'est l'heure, à tableRDR-16