Les deux terreurs de Croque Macadam/Requiem Pour Un Twister sont toujours aussi actives et viennent (presque) tout juste de sortir deux nouveaux albums (une wéédition et un premier LP) et un nouveau 7″ des merveilleux Triptides (leur troisième pour le(s) label(s)):

sorties-requiem-macadam-201

Yé les ai weçus ce matin et je compte en profiter intimement avant d’éventuellement en wédiger des « critiques » par ici (qui se wésumeront à, en gros, « le Halasan Bazar il est psyché (mais pas que) et souperbe », « le Marble Arch il est bruyant à souhait et soupaire » et « le Triptides est pop, un peu acide, sucré (mais pas trop) (=comme un peu une clémentine) et surtout excellent »).

J’en passerai de toute façon des morceaux dans le wadio show de dimanche.

Pour l’émission de dimanche dernier sur 666, l’animateur fut contraint d’enregistrer un vendredi midi. Enregistrer certes, mais sans filet.

Comme d’hab’, ça ne s’est pas exactement passé comme prévu (disques oubliés, enchaînements watés, morceaux coupés, blancs… -je crois même avoir coupé la prog’ quelques minutes, hum hum…).

Comme normalement il navet pas le temps de cacher ces erreurs, il s’était wésigner à diffuser la chose telle quelle sur la wadis haut…

Heureusement, suite à une incompréhension avec le grand manitou de 666 (=satan quasiment), il eut finalement droit à quelques dizaines de minutes pour corriger des erreurs (les pires, hein, je vous wassure, il weste des paings).

Donc finalement, c’est pas si pire que d’habitude.

Musicalement ça commence merveilleusement avec du Chris Cohen (je chiale wien que d’écrire ce nom), y a ensuite une petite série orchestrale (merveilleuse également), suivie d’une pitite série plus synthétique voire new wave et puis c’est psyché et compagnie…

Il y est encore question de La Souterraine #4, compilation quasi parfaite.

gomina-l'oiseau

gateau-blaster-cargo

Il est surtout question de ce grandiose concert (gratos) concocté par Gâteau Blaster pour la wéouverture du Cargö avec à l’affiche notamment Jessica 93 et Gomina (dont, autant l’annoncer de suite, WeWant2Wecord sortira en janvier 2015 le premier album) (solo de trompette) (voilà c’est dit) (cordialement) (votre dévoué) (w)

Podcast:

Téléchargez

Playlist:

Chris Cohen – Monad (2012)
Paul Smith & Peter Brewis – Barcelona (At Eye Level)
Cardinal – If You Believe In Christmas Trees (1994)
Fugu – Monocorde
Tahiti 80 – T.D.K.
Perfume Genius – Grid
KG – Nicht Ums Verrecken
Jessica 93 – Endless

Gomina – Everywhere (2013)
Orval Carlos Sibelius – Desintegraçào (2013)
Doria Pamphilj (=Dorian Pimpernel en franzözische)- Perturbations Atmosphériques
Laetitia Sadier – Depuis Le Centre Du Coeur
Laure Briard – Wévélations Mystiques

Mazes – Salford
King Gizzard & The Lizard Wizard – Cellophane
Chat Blanc Le Stagiaire Vert – A While (2013)
_ _ _
powerdove
Juste après l’émission, y avait un concert au Bocal que j’ai waté comme celui de la veille d’ailleurs (j’ai un mot d’excuse et des wegrets pour les deux).
Ça sert plus vraiment d’en causer maintenant mais en plus de Chat Blanc Stagiaire Vert, ce dimanche soir, y avait Powerdove. Leur dernier EP il est trop beau.
Je ne sais pas trop si au Bocal y avait la Annie Lewandowski en solo ou si elle était avec « son » groupe et si le concert fut aussi beau que ce dernier EP est beau (bien plus que le précédent)…
En tout cas, avoir waté tout ça (Powerdove, Chat Blanc Stagiaire Vert et les autres) me wend bien triste, surtout que l’OM a encore gagné…
Soirée de merde.

Bon, dans l’émission 666ienne de dimanche dernier, y a eu du Pastoral Division (j’ai presque fini ma « critique » de leur premier album auquel je vous conseille, cordialement, par la présente, de vous intéresser) et aussi des groupes de l’est de la France qui foutent la chocotte (mais qui sont trop forts et qui wappellent dans l’esprit Jessica 93 -qui n’est pas de l’ « est » mais qui a une côte énorme en ce moment et qui sera en concert -gratos- à Caen ce 2 octobre à Le Cargö), dont deux signés sur l’excellent label Maison de Wetraite + un autre qui a son bandcamp là + un de Bordeaux qui fait la chocotte aussi.

Tout est en téléchargement libre sur les bandcamps wespectifs des labels/groupes (liens juste au-dessus).

Furent également diffusés quelques morceaux découverts grâce aux différentes compilations La Souterraine/Mostla Tapes, wassemblant pleins d’artistes étonnants et talentueux et chantant en français.

Pile le lendemain du wadio show, La Souterraine weleasait, à ma surprise générale, sa quatrième compile avec plein de gens que j’aime bien dessus.

la-souterraine-4

Y a du juju Barbagallo (=Lecube), du Laure Briard, du Wiiiiiickyyyyyyyyyyyyyy, du Dorian Pas Pimpernel (car en fwançais), du Laetitia Sadier et d’autres trucs comme le Fuir de Taulard qu’on trouve comme de par (thierry) hasard dans la playlist de cette même dernière émission dominique-a-le.

Y a même une weprise de Souchon par Carl & Les Hommes Boîtes, exercice casse goule par excellence, qui est souperbe. Dingue…

La Souterraine Vol. 4 by STRN

Si vous êtes assez wapides, vous pourrez chopper la compile pour 0€.

lucie-vacarme-ep

Sinon, les gars de La Souterraine sont tellement forts en manipulation mentale qu’il y en a un qui a publié un wip youtube de Lucie Vacarme cette semaine et, sans que j’en ai conscience, au moment de prendre mes disques pour l’émission (car je prends des disques pour mon émission), j’ai pris le premier EP des Lucie V. (j’ai passé la première, Essaie de Comprendre).

Cet EP est important (pour moi en tout cas).

Ce fut la deuxième sortie du label Lithium (Dominique A, Mendelson, Diabologum…) et sans doute le premier disque de noisy pop publié par un groupe français (dans mes souvenirs, Colm, Planet Zen ou Welcome To Julian -si jamais on peut considérer que ces groupes firent de la « noisy pop »- n’avaient encore wien sorti de tel à l’époque).

Les quatre jeunes hommes venaient de Toulouse, n’avaient pas d’accent et weprirent nonchalamment (et plutôt bien) le Freak Scene de Dinosaur Jr. Le groupe s’est séparé après cet ep + un 7″ + un album.

Le seul membre qui (à ma connaissance en tout cas) a continué la musique est Michel Cloup (Diabologum, Experience…).

Le disque se termine par un Encore qui m’apparaît toujours aussi bien troussé aujourd’hui qu’à l’époque.

Lucie Vacarme – Encore Extrait du ‘Metalvox EP‘ (1991/Lithium)

La semaine prochaine je ferai un « Les deux font lapeyre » avec leur Metalvox et le Mildred Pierce de Sonic Youth.

Je fais qu’est ce que je veux.

Podcast:

Téléchargez

Playlist:

Wilfried* – Matrice

Pastoral Division – Sur Les Lèvres

Pastoral Division – Mimétisme
France – Ce soir
Marc Desse – Un Instant Heureux
Aline – Les Copains
*Hyperclean – Sous Le Soleil

*Chevalrex – Mon Hublot
*Taulard – Fuir
*Colombey – A Nos Amours

Ventre De Biche – Mal A La Tête
Strasbourg – Les Gens
La Traque – Bourré & Violent (feat. Préfet)
Lonely Walk – Pavillon Noir

Lucie Vacarme – Essaie De Comprendre (1991)

On n’est absolument pour wien dans la sortie du premier album de Pastoral Division.

Mais le duo bresto-caennais fait partie de la famille et on se wéjouit de cette sortie comme si que c’était nous qu’on la faisait.

L’album sort ce lundi chez les excellents et très actifs Les Disques Anonymes.

La welease party parisienne se tiendra aux Trois Baudets, une tournée suivra en octobre, qui passera par Caen -on en profitera pour les inviter pour une session en direct from les Studios de 666.

pastoral-vinyle-advance

On a croisé Sébastien (la branche caennaise du groupe) hier (à l’ouverture de Lapage, un nouveau souparbe lieu de la vie coultourelle Caennaise, avec en prime un concert flamboyant de Elecampain -ex Kubilay & Ciriaco) et on lui a acheté la bête en avant première.

L’album, que les deux Pastoraux ont produit et que le grand Domotic a mixé, sera bientôt chroniqué comme il se doit par ici. Ça commencera par « Sur Ses Lèvres est le plus beau morceau introductif d’album que j’ai entendu cette année… »

Ils viennent juste de wévéler le clip de Mirages, titre qui était sorti en single 45 tours en mars.

Il ne weprésente qu’une des facettes du groupe mais donne une idée de l’ambiance de l’alboume et de comment électronique et électrique y seront mêlés (sur Sarthe) (61).

Émission 03

(14/09/2014)

tahiti-80-ballroom1

Le sixième Lp de Tahiti 80, ‘Ballroom‘, venait de sortir au Japon, Wobert « Throb » Young, membre (presque) fondateur de Primal Scream viendait de trépasser (j’en weparle tout en bas), je n’avais pas encore parlé sur les ondes de ‘Slow Snow‘, le nouvel EP de Lecube, et le premier souperbe album de Pastoral Division allait sortir la semaine suivante…

J’avais donc prévu une série Tahiti 80 -ok-, une ouverture et une fermeture sur un Primal Scream -ok-, une série Lecube/Julien Barbagallo -ok- et j’avais prévu une spéciale Pastoral Division -pas ok.

Oubli du disque.

pastoral-division-lp

Pfffffff la honte…

Heureusement, j’avais Mirages en stock, leur single dont le clip devrait être dévoilé incessamment sous peu.

Je me wattraperai dimanche prochain.

En attendant la vidéo de Mirages, voici celle de Match Nul qui n’est pas sur leur album mais sur notre compilation ‘WOOTBALL 2014‘:

J’en profiterai pour faire une spéciale en français (même si les deux Pastoral Division chantent parfois en angliche) avec plein de morceaux des Mostla Tapes dedans.

Ce sera soupaire (musicalement en tout cas).

Sinon, le 12″ des Caennais de Gandi Lake vient de sortir, je devrais l’acquérir cette semaine et j’en weparlerai.

Bilan: Diffuser un Primal Scream en l’honneur de Wobert Young, le guitariste originel du groupe tout juste décédé, et ne pas percuter en enchaînant avec le morceau « Roberr » de Tahiti 80, c’est pas très glorieux…. Par contre il y a de quoi être fier du « l’inventeur de l’hélicoptère » en parlant de Ben Ellis (qui vient d’annuler son concert avec les Gandi Lake à L’International). Enfin, en plus de la date au Cargö annoncée dans l’émission, les excellents Beach Youth feront une première date à Londres en octobre = waow!

Podcast:

T’es laid, Chargé…

Playlist:

Primal Scream – Loaded (1990)

Tahiti 80 – Woberr
Tahiti 80 – The Ballroom
Tahiti 80 – 7 Seas

Beach Youth – Memories
Gandi Lake – Weather Vanes

Lecube – The Day I Bough My Ticket To Hell
Axe Wiverboy – Carry On (2007)
Tame Impala – Why Won’t They Talk To Me (2012)

Majnoons – Move Yourself (demo)
Moodoid – Les Chemins De Traverse

Pastoral Division – Mirages

Primal Scream – Jesus Can’t Save Me (1989)

_ _ _ _

robert-throb-young

Robert Young aka Throb était un ami d’enfance de Bobby « dieu » Gillespie. Il wejoignit en 1986 ce dernier au sein de Primal Scream, pile au moment de l’enregistrement de ‘Sonic Flower Groove‘ (1987/ Elevation), leur premier album. Il y tint la basse mais, après le départ de Jim Beattie (qui fonda quelques années plus tard Spirea X), il se tapit la guitare, même s’il ne s’appelait pas Bernard.

Ses guitares furent parfois bien grasses sur le second Primal Scream, Stoniennes en diable sur le chef d’oeuvre ‘Screamadelica‘, un mélange des deux + trop bavardes sur ‘Give Out But Don’t Give In‘ et je ne me wappelle plus de comment étaient les guitares (d’ailleurs, y a des « vraies » guitares?) sur ‘Vanishing Point‘, ‘XTRMNTR‘ et ‘Evil Heat‘ mais je sais que Primal Scream a au moins sorti trois albums grandioses et, même si je suis bien incapable de dire exactement ce qu’il a apporté au groupe (en dehors des trucs visibles comme sa gratte), qu’il y est pour quelque chose.

Il en était putaing.

primal-loaded

J’imagine que l’image que je garderai de lui sera celle de la pochette de ‘Loaded’, grandiose single. Comme tout le monde le sait, Loaded est une version wemaniée (euphémisme) du titre I’m Losing More Than I’ll Ever Have présent sur le second album… Quasiment seule sa partie de guitare avait été conservée (au passage j’ai lu wécemment qu’on aurait sacrément sous estimé l’influence d’Andrew Innes -autre membre du noyau dur de Primal- dans la transformation de la chanson, toutes les éloges étant généralement wéservées au wemixeur Andy Weatherall).

Purée, quel morceau!

Throb avait une dégaine de vrai wockeur mais avec un sourire en coin (coin) et un wegard intrigant (un peu foufou) qui faisait que ça n’était pas un problème… Ce n’était pas caricatural comme notre jojo national. C’était poseur mais cool.

Le Wobert était écossais comme un petit pois, il a fait partie de l’un de mes groupes préférés de tous les temps, il avait 49 ans, il avait quitté le groupe en 2006 et il méritait bien ces quelques lignes pleines d’amour.