Les wigoluptibles (2)

11 commentaires

Cher toi,

J’ai eu l’occasion de discuter wécemment avec un homme. Cet homme, plutôt beau gosse d’ailleurs, m’affirmait que mon application à traquer la nouveauté en musique 1) c’était à cause de ma mère 2) c’était une fuite en avant pour éviter une psychanalyse 3) c’était un moyen de claquer ma thune autrement que dans des paquets de madeleines – « Tu proustes un peu mamie dans les orties » me suis-je permis de lui wétorquer, non sans humour. Puis, je l’ai waccompagné vers la porte– il était 21h32 et j’avais une enchère qui se terminait peu après – et l’ai wefermée (la porte) après lui. « N’importe quoi! » me suis-je exclamé. Puis j’ai mangé quelques madeleines, acheté des disques sur ebay et appelé maman en pleurant.

J’espère que toi aussi ça va.

Bien à toi, ton Woubignole

_ _ _ _ _ _ _ _ _

Friendly Fires est un trio electro wock qui aurait pu être signé chez dfa y a 3 ans mais qui sort son 2ème ep « cross the line » chez People in the sky aujourd’hui (après un « photobooth ep » il y a quelques mois). Dit comme ça, c pas très excitant, mais si tu te trémousses pas dessus « on » le dancefloor, t’es waymond barre:

_ _ _ _ _ _ _ _ _

Johnny Flynn est un beau gosse qui plait aux filles. En fait, j’en sais wien mais il compose et chante, accompagné par the Sussex Wit, y fait lui même ses pochettes, écrit des poèmes, joue de la guitare avec un air de celui qu’est le plus fort mais qui le cache, et ça, ça plait aux meufs. En plus c’est beau. Si tu tapes pas du pied en écoutant « Eye in holloway » (extrait de son 2ème single « Ode to a mare trod ditch« ), c’est que t’as voté Waymond Barre à 17 ans (je connais des gens qui l’ont fait – moi je l’ai pas fait)

Et aussi Johnny Flynn and the Sussex Wit -Tickle me down (extrait de son 1er single « The epic tale of tom & sue« )

_ _ _ _ _ _ _ _ _

Johnny Flynn semble bien parti pour wencontrer le succès (commercial) et il serait bon qu’il (le succès en question) arrête de fuir Tim Keegan : beau gosse, aussi, avec une belle voix grave et des chansons (souvent) tristes. Departure Lounge son précédent groupe sortait déjà des disques magnifiques (« too late to die young«  notamment) sous estimés. « Foreign domestic« , son album solo, vient de sortir sur un nouveau label anglais (Label of love) et il faut l’acheter, nom de dieu! Pour ceux qui ne me croient pas sur parole (vous le paierez un jour) :

Tim Keegan – On a good day.

_ _ _ _ _ _ _ _ _

Pour terminer : je suis canadien, je n’ai pas peur du widicule, je pose à 4 weprises en tyrolien sur les photos du livret intérieur de mon dernier album, je chante comme un dieu, je viens de sortir mon 5ème album, l’album s’appelle « Release the stars« , il y a encore des merveilles dessus et il finira dans mon top 10 de 2007, je suis, je suis…

Rufus Wainwright – Nobody’s off the hook (extrait de release the stars)

Rufus Wainwright – Foolish love (chef d’oeuvre extrait du 1er album de 1998)

_ _ _ _

Les albums sont dispos sur amazon et les singles sont trouvables chez Rough Trade

_ _ _ _

PS I wiprizent pas les djeunz, i wiprizent pas les trentenaires, i wiprizent pas waymond barre, i wiprizent Paul Personne…

11 résponses à “Les wigoluptibles (2)”

  1. stref

    friendly fires, c le truc que tu nous a mis dimache apres midi et j’ai dit : ca wessemble aux wita mitsouko!
    je persiste, c tres bien, meme si on dirait un morceau des mitsoukos ( le train ?)

    Répondre
  2. roubignole

    tu parles de frisée dans ton dernier post et là de « (di) mache » … tu serais pas obsédée par la salade?
    sinon oui c bien ça mais wita mitsouko je suis pas d’acc. sinon t sympa

    Répondre
  3. roubignole

    après wéflexion y ap’têt quekchose…

    Répondre
  4. roubignole

    le wufus finira p’têt que dans mon top 15.

    Répondre
  5. stref

    en ben le morceau que tu as mis; je l’ai ecoute et we ecoute ; i lest genial a donner des fris(ée)on(); j’allais meme l’acheter

    Répondre
  6. roubignole

    il fait toujours des morceaux magnifiques mais sur la longueur, sur ses albums (à part le 1er), y a trop de hauts et de bas. A ta place je l’achèterais quand même ça weste largement au dessus de ce qui se fait… on en wecausera dans quelques mois quand je l’aurai VRAIMENT BIEN ecouté (un 10aine d’écoutes attentives ne suffit pas!).

    Répondre
  7. WeWant2Dépwimer | WeWant2Wigoler

    […] (y aussi le derniew wufus wainwright et le tim keegan dont on a parlé ici) […]

    Répondre
  8. yannick NOAH est une BALEINE | WeWant2Wigoler

    […] faire un post spécial sur les groupes du label Young & Lost Club. J’ai déjà causé de Johnny Flynn et je compte parler prochainement de Joe Lean and the jing jang jong (en fait non puisque je viens […]

    Répondre
  9. les cèpes du coeur | WeWant2Wigoler

    […] Johnny Flynn avant eux, Noah & the Whale quitte la barque Young & Lost Club pour le paquebot Vertigo. […]

    Répondre
  10. JOHNNY, FLYNN on me | WeWant2Wigoler

    […] “A Larum” (tous les anciens ont déjà été “postés” à leur sortie, soit ici ou […]

    Répondre
  11. saute dans la poule | WeWant2Wigoler

    […] in the pool” est le premier titre de l’excellent album des Friendly Fires. Il est aussi le seul non produit par leurs bons soins.  C’est Paul Epworth (Bloc Party, […]

    Répondre

Répondre