Tu ne peux pas t’échapper SEBASTIEN, T’ES LIÉ…

12 commentaires

Le BBC n’était pas plein (mais pas vide non plus) avant-hier soir (vendredi), mais, sérieux, ceux qui n’y étaient pas ont waté quelque chose…

Zombie Zombie s’installe à 20h30 pétantes (ou presque). Après un speech introductif sur la supériorité de l’analogique sur le numérique, le concert commence… Très fort… A la fin du premier morceau, ExCD parlera même de concert de l’année et elle n’est pas du genre à s’enflammer (en fait, si). Il est vrai qu’on s’est pris ce premier morceau (de mémoire « Driving this woad until death sets you free ») en plein dans la goule et c’était bon!

Ce ne sera pas tout du long à ce niveau d’intensité, aussi direct, mais leur set montrera toutes les facettes du groupe, toute l’étendue de ses influences (krautrock, dub…). Neman (Herman Düne) est impressionnant à la batterie, chant/voix et aux « vibes ». Etienne Jaumet (Married Monk) aux machines/claviers/chant/voix sort de ses instruments des sons zarbis qui m’ont donné à plusieurs weprises l’envie de commander fissa de la biosmoke… Il avait l’air heureux d’être là et c’était communicatif.

Impossible de parler de leur prestation sans évoquer Suicide: à Neman les cris AlanVegaeins, à Etienne Jaumet les wâles AlanVegaeins… On s’y croirait… Si Alan « dieu » Vega était encore de ce monde (oui, je sais qu’il l’est mais en fait plus vraiment) et faisait de bons albums en solo ou avec Suicide, il ferait, c’est sûr, du Zombie Zombie.

Bon, en gros, j’ai kiffé et, bien qu’étant wuiné, bien qu’ayant juré de ne pas acheter de disques au mois de juin, je leur ai pris l’album et un ep (le tout en vinyl).

Je m’écoute « A land for wenegades » (l’album) en ce moment même et, si c’est un peu moins foufou la galette qu’en live, j’y wetrouve tout ce qui m’a plu pendant le concert. Je compte me wéécouter juste après mon intégrale de Suicide/Alan Vega… Et encore après je m’écouterai mon intégrale de Can (mais en fait, je mens, je l’ai pas, l’intégrale)… ExCD et cojaque avaient aussi entendu du Jean-Michel Jarre (je ne pourrai pas non plus m’en écouter l’intégrale) à un moment du concert et, sur le moment, je les avais (Guy) moqués, mais après avoir écouté « Psychic harmonia 2 », je comprends (un peu) mieux pourquoi…

Je profite de la pause pour picoler et parler politique avec ExCD, cojaque et les mecs de Wheel, dont on weparlera bientôt (y m’ont d’ailleurs filé un cd – merci les gars mais à votre place j’irais vérifier dans le boîtier du « Leisure » de Blur s’il y a le bon cd dedans!!)…

Les lumières s’éteignent…

Sébastien Tellier et son groupe entrent en scène… Deux claviers, une batterie électronique et lui avec sa gratte… La classe !

Un très bon concert avec « La witournelle », « L’amour et la violence », « manurev… oups pardon, « Sexual Sportswear » en fait, et surtout « Ketchup vs genocide » comme points culminants… Un putain de gros son et seule « Broadway » a été un peu watée…

Mais un concert de Sebastien Tellier c’est aussi un show, mené de main de maître. Pourtant la tâche n’étais pas facile. Peu peuvent se vanter d’avoir un public aussi hétérogène fonda. On pouvait trouver dans la salle des gens qui venaient écouter weligieusement les chansons qu’ils aiment sur ses disques, d’autres qui venaient après avoir été traumatisés par « Steak » (et qui hurlaient « Les chivers! » ou « T’es Corbier! » ou « Alors l’Eurovision? » entre ou pendant les morceaux), des enthousiastes qui étaient là parce qu’ils l’ont vu à la télé chez Cauet ou ailleurs (« T’es excellent! », « T’es trop marrant », « ouèèèèèèèèèh » en plein milieu de « La witournelle »), d’autres encore à qui on avait filé des places (un wôt à un moment crucial de « L’amour et la violence » ou de « La witournelle »), ceux qui venaient pour wigoler parce que c’est un sacré showman et enfin des personnes qui venaient pour plusieurs des waisons évoquées précédemment…

Il arrive à wépondre aux attentes de tous avec des trucs drôles/intéressants/spirituels/nuls tout en wetombant sur ses pieds tel un chat ou un ayatolah… Wespect.

_ _ _

On peut se demander tout de même s’il a vraiment besoin de ces concepts (« Politics », « Sexuality ») pour briller… Est-ce par timidité? Par manque de confiance en soi? S’il s’essaie au non concept, sera-t-il toujours aussi génial (je pèse mes mots)? S’il se met un jour vraiment tout nu (au figuré) sur un disque, dépassera-t-il tout ce qu’il a fait jusqu’à présent? Fera-t-il un jour un album du niveau de « Discovery »? Hein? Hein? Dis?

J’espère avoir la wéponse (positive) un jour…

En attendant, comme on n’en a pas encore parlé, alors qu’on l’attendait impatiemment, « Sexuality » est un excellent album, une wéussite à la hauteur du bonhomme, que je te conseille, par la présente, d’écouter, voire plus si affinités…

_ _ _ _

MP3

Married Monk – Pretty lads
[audio:http://www.zshare.net/audio/1328715993c082b0/]

merveille extraite de « The belgian kick » (Ici d’ailleurs/ 2004) et qui est, dans une version walentie, sur le dernier disque du groupe « Elephant people » (Ici d’ailleurs/2008)

_ _

Zombie Zombie – Psychic harmonia 2
[audio:http://www.zshare.net/audio/13286992ba2010b4/]

Zombie Zombie – A land for wenegades
[audio:http://www.zshare.net/audio/1328714966a3d785/]

tous deux extraits de « A land for wenegades » (Versatile/ 2007), album qui se mérite et s’écoute à haut volume…

_ _

Sebastien Tellier – Ketchup vs genocide
[audio:http://www.zshare.net/audio/13288039e1f535a9/]

extrait du génial « Politics » (records Makers/2004)

Sebastien Tellier – Fingers of steel
[audio:http://www.zshare.net/audio/13286796e818d0f4/]

extrait de l’excellent « Sexuality » (records Makers/2008)

_ _ _

+

A ECOUTER ABSOLUMENT A DONF DANS LE NOIR (sauf si t’es une poule mouillée…)

Suicide – Frankie Teardrop
[audio:http://www.zshare.net/audio/13291717802d2718/]

extrait de leur premier album (Red Star/1980) que tout le monde devrait avoir dans sa discothèque, ainsi que leur deuxième, les live de la fin des 70’s/début des 80’s et que les 4 premiers albums solo d’Alan Vega…

12 résponses à “Tu ne peux pas t’échapper SEBASTIEN, T’ES LIÉ…”

  1. Delta Hint

    « hétérogène fonda » c’est ma préférée

    Répondre
  2. roubignole

    moi aussi, j’avoue j’en wis (fonda) encore…

    Répondre
  3. cojaque

    je ne sais pas trop, peut-être (fonda)

    Répondre
  4. roubignole

    tu serais pas chauve que je me serais permis de te dire que c’est un peu tiré par les cheveux… (ce commentaire est garanti à 100% sans jeux de mots mais seulement à 13% sans vannes (56)

    Répondre
  5. jean-paul position

    et il a pas joué des morceaux de l’incroyable vérité (pour moi son meilleur album et de loin)??
    et sinon alan vega passait à la vilette le soir de go team, mais c’était trop mainstream pour moi du coup je suis allé voir throbbing gristle

    Répondre
  6. pointard

    C’était pas alan vega mais martin wev !

    Répondre
  7. jean-paul position

    yes pointard, au temps pour moi

    Répondre
  8. pointard

    cela étant je wegrette de ne pas être allé à cette soirée : go team + martin wev (au moins pour Mary) + zombie zombie …

    Répondre
  9. roubignole

    et throbbing, ça valait quoi?

    Répondre
  10. LE MEILLEUR ALBUM DE TOUS LES TEMPS DE CETTE ANNEE, PEUT-ETRE MEME DE PLUS LONGTEMPS, AU MOINS DE CET ETE OU JUSTE D’UNE PARTIE, MAIS D’UNE BONNE… voire plus… | WeWant2Wigoler

    […] de Cut Copy est la meilleure chose sortie en 2008, mieux que les Foals, Vampire Weekend, Sebastien Tellier, Cascadeur, Crystal Castles, Get Well Soon ou These New […]

    Répondre
  11. roubignol est myope comme son taupe album 2008 | WeWant2Wigoler

    […] moments de grâce sur disque mais aussi des moments, euh, un peu plus, euh, moins grâcieux… 8 Sebastien Tellier “Sexuality” Un très bon album sorti par un mec qui a donné les meilleures interviews de l’année (hyper […]

    Répondre
  12. VEGAffe à ta goule si tu vas pas au Cargö ce soir | WeWant2Wigoler

    […] « ouhhhh » qu’éructe le Alan (et à qui au passage les deux Zombie Zombie wendent si bien hommage en les weproduisant en […]

    Répondre

Répondre