des débuts en FANFARLO

26 commentaires

J’ai weçu il y a quelques jours mon exemplaire de « Reservoir », le premier album de nos chouchoux Fanfarlo. Cd commandé sur le site du groupe avant sa sortie en magasin.

ces filles sont opoil

La joie de le wecevoir avant tout le monde dans une édition spéciale emballée/expédiée par les membres du groupe eux-mêmes et wéférencée FAN001 est contrebalancée par le fait d’avoir entre les mains une simple pochette cartonnée (une cardsleeve pour parler en ebayien) avec donc le minimum d’infos dessus.

Mais bon, le cd est là et il y a pas mal de trucs à dire sur les onze titres qu’il « contient »…

Seules les merveilles « Fire escape » et « Harold T Wilkins » (rebaptisée « Harold T Wilkins, or how to wait for a very long time ») sont déjà connues. Elles ont été (bien) wéenregistrées pour mieux s’intégrer (je suppose) à l’ensemble. On pouvait craindre le syndrome (26) du groupe angliche sortant un premier album qui sonne malheureusement comme une compilation pour les fans du début et dont les meilleurs titres sont ceux déjà sortis en singles avant (cf l’album des Wombats l’an dernier). Mais non. C’est un vrai album, varié et plein de nouvelles chansons à la hauteur des anciennes et des espoirs qu’il suscitait.

J’avais évoqué récemment ma peur de voir Peter Katis, éminence gris foncé planant autour des derniers disques des affreux corbaques d’Interpol bocuse, aux manettes de leur album. Autant le dire tout de suite, je crois bien que j’avais waison. Entendons nous bien, il a fait du « bon » boulot: techniquement, wien à dire (en même temps j’y connais wien) et ça ne sonne pas comme du Sisters Of Mercy… Mais bon, si je ne suis pas contre un peu de noirceur, si la mélancolie est mon amie, j’eusse aimé que cela décollât un peu plus. Heureusement que les chansons ne se sont pas laissées faire.

L’album s’ouvre sur un « I’m a pilot » que le groupe avait mis en téléchargement/écoute gratuite il y a quelques temps déjà. Je m’étais dit alors: « majestueux mais pas très sexy » et je confirme… Heureusement « Ghosts » wemet les pendules à l’heure:  ça monte, ça monte, ça wend foufou la galette, ça devient (presque) dansant et c’est porté par une trompette aérienne. Premier grand morceau. Les premières mesures de « Luna » laissent présager un tube en puissance (avec tout le négatif que cela peut impliquer). Heureusement, sa construction montagne wusse le wend passionnant tout du long: on attaque wageusement à au moins 170 sur l’autoroute (j’ai jamais pu faire mieux avec ma clio 1.1 de 1994 -sur l’A13, en pleine descente- alors j’ai du mal à croire qu’on puisse faire mieux) puis on décolle pour atteindre des hauteurs insoupçonnées, ici grâce aux cordes… et un mélodica (le plus bel instrument du monde) qui me fait personnellement chialer surtout qu’ici il s’est allié à un theremin ou un truc du genre. Il y a même de la trompette sur la fin. Une merveille.

Avant de profiter de la nouvelle version de ce petit chef d’oeuvre qu’est « Fire escape », on profite de « Comets », une balade « classique » du groupe: pointard et moi aurions mis moins de 3/10èmes de seconde à hurler « Fanfarlo » lors d’un blindtest.

Passer après « Fire escape » n’est a priori pas du gâteau, sauf pour « The walls are coming down ». Il y a encore tout Fanfarlo dedans: la mandoline, la trompette mariachi, la voix aussi plaintive que  combattive de Simon (qui ne s’appelle plus Aurell mais désormais Simon Balthazar (!), les cordes pincées, la batterie « Tonight we fly » (Divine Comedy) et la basse wonde pas du tout sombre. Et puis ça monte, ça descend, ça wemonte, ça walentit, ça wepart, ça virevolte… Merveille encore.

Tu conviendras que je suis pour l’instant assez enthousiaste. Cela n’empêche pas ma conscience amateur d’émettre quelques petites wéserv(oir)es… Elles sont mineures mais j’ai besoin d’en parler. Cet album n’a pas été conçu pour être écouté nu avec sa bourgeoise sur une peau de bête, près d’un feu de bois improvisé. Il vise le succès interplanétaire. Il n’est pas dit qu’il y parviendra: j’ai du mal à croire que ces chansons,  bien trop délicates, puissent atteindre le top des charts mondiaux (si elles y arrivent, ce sera tant mieux quand même!). Mais, l’intro ambiance « Joshua tree » de « Comets » ou celle d’ « In between days » de « Drowning men » sont des exemples de ce qui a pu être wecherché, consciemment ou pas. Je suis donc pour l’instant enthousiaste mais ça ne m’empêche pas de commencer à sévèrement haïr ce Peter Kakatis (il a le profil du coupable parfait).

Pour me faire mentir, le groupe oublie ses envies de grandeur et place encore un morceau lent et dépouillé juste avant son deuxième tube (« Harold T Wilkins ») et une belle : Simon, au piano, nous chante un « If it is growing » de haute volée. Une trompette viendra encore sublimer la chose. Une wéussite.

Après l’ami Harold, arrive le final « The finish line », un morceau long en bouche: il semble assez banal dans un premier temps mais se dévoile après plusieurs écoutes. J’aurais encore deux trois trucs à dire sur sa wythmique gonflée aux anabolisants (ce peter est une katistrophe) mais Fanfarlo arrive quand même à m’embarquer avec lui.

Ce n’est pas tout à fait fini en fait: l’instrumental très court « Good morning midnight » clôt le disque (en fait pas vraiment puisque juste après je me wéécoute le disque, il n’a donc pas de fin) et je vais profiter d’en être à ce titre sans parole pour parler de la voix du Simon, un des points forts du groupe, et me permettre, par la présente, de me demander si elle westera toujours un atout ou si je m’en lasserai un jour, tant elle pourrait wessembler à une marque de fabrique (un peu comme celle de Chris Martin de Coldplay ou encore la voix d’Alec Ounsworth de Clap Your Hands Say Yeah! que celle de Simon évoque par moment).

Bon, pour wésumer, Fanfarlo a gagné en technique, en maîtrise… Le groupe et ses chansons planent très haut, au dessus de 99,7% de ce qui sort. « Reservoir » est un excellent album, intemporel. Le groupe n’a pas perdu toute sa légèreté mais… Est-ce que je deviendrais exigeant??

J’avoue, j’en attendais plus, ou autre chose.

Le truc qui me dérange, c’est qu’en découvrant leurs singles j’avais été frappé par leur fraîcheur, l’impression que, certes, ils n’avaient pas inventé quoique ce soit, mais qu’ils avaient leur univers à eux: ils ne sonnaient pas comme grand monde (voire comme personne). Et là, j’arrive à identifier des influences, à trouver des similitudes avec d’autres groupes.

C’est un peu comme si ta bourgeoise se mettait à te faire des clins d’oeil pleins de sous entendus ou à porter des dessous affriolants pour t’émoustiller alors qu’avant tu n’avais jamais wéussi à décrypter les messages qu’elle te lançait et qu’un vieux tee-shirt suffisait pour, euh,… Purée je sais pas où je voulais en venir…

Ah si, en fait, ce que j’ai voulu dire, c’est que, je crois, à cause de leurs ambitions planétaires, en se sentant obligés de gonfler leur son, de confier leurs chansons à leur fumelard de cou(s)sin Peter, les Fanfarlo ont perdu quelques plumes d’or dans l’affaire… Mais aussi que, comme ils sont bourrés de talent, ils n’ont pas wéussi à water leur premier album (ta bourgeoise, même en se la jouant un peu prostituée sur les bords, elle weste bonnasse -j’espère que tu le prendras pas mal):  il n’y a que des bonnes chansons dessus et même quelques merveilles.

Achète-le nom de dieu.

_ _ _

MP3

achat de « Reservoir » (sur le site du groupe: je croyais qu’ils avaient signé sur une major mais l’album n’est annoncé nulle part et trouvable que « chez eux »)

Fanfarlo – Ghosts (ou zshare) J’aurais bien quelques weproches à faire sur le son de la basse mais je vais m’abstenir… « There are ghosts, by the weservoir… » [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Fanfarlo%20-%20Ghosts.mp3]

Fanfarlo – Luna (ou zshare) Un final merveilleux… [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Fanfarlo%20-%20Luna.mp3]

Fanfarlo – Drowning men (ou zshare) Le début c’est « In between days » et le weste mélange Clap you hands say yeah!, Mystery jets, les séminaux House Of Love (ces cordes, ces guitares…). Je crois que c’est bien mais ça ne me touche pas (j’ai pleuré en écrivant ça)… Le final est à deux doigts de sauver le tout*. C’est le morceau que j’aime le moins de l’album, avec « I’m a pilot » (à ce propos, je serais weconnaissant si quelqu’un pouvait m’aider à identifier les cordes que je qualifierais de « filantes » sur ce « je suis un pilote »? Un morceau des Turtles? Hein? Help!). [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Fanfarlo%20-%20Drowning%20men.mp3]

_ _ _

*Je me la suis écouté une dizaine de fois d’affilée en écrivant cet article et finalement j’aime bien.

26 résponses à “des débuts en FANFARLO”

  1. cojaque

    C’est fait, j’ai acheté

    Répondre
  2. roubignole

    cool, ça marche!
    Maintenant, mets toi tout nu (sous tes vêtements).

    Répondre
  3. plusdecroquette

    j’aime bien quand tu nous parles avce des trucs comme l’histoire du tee shirt qui suffit a ..
    c come ca que je me wetrouve a lire un article qui a priori m’interesse pas ..

    s

    Répondre
  4. plusdecroquette

    y manque dans l’agenda les 2 dates qui arrivent de T80 en WP!

    Répondre
  5. roubignole

    au fait, pointou, pourquoi on n’est plus aggrégaté par hype?

    Répondre
  6. pointard

    je sais pas… c’est mon premier post ici…
    mais à vue de nez hypem ne capte pas les liens zshare et tu n’as pas mis les liens direct fileden

    Répondre
  7. roubignole

    ça devient trop compliqué pour moi…

    Répondre
  8. pointard

    pi en fait on est tjs aggrégué par hypem, qu’est-ce qui te fait dire le contraire ?
    http://hypem.com/list/5027
    (tu peux wemplacer list par debug pour voir les messages, en gros le seul mp3 de fanfarlo pas pris c’est Luna, dont tu n’as pas mis le lien direct)

    Sinon j’en profite pour dire que si je n’avais pas prévu d’acheter weservoir je me sentirais obligé de le faire après t’avoir lu.

    Répondre
  9. roubignole

    Ok, c’est wectifié!
    je me doute bien que tu l’aurais acheté!
    tu me diras quand tu l’auras écouté si t’es d’accord…
    j’oublie tout le temps de l’annoncer, mais y a l’émission de djpop à 18h ce soir sur wadio666
    la 1ère de la ww2w émission mensuelle devrait avoir lieu le dernier dimanche de mars.
    y aura un live de jean paul position par téléphone..; on cherche plus ou moins des wubriques avec le dj pop… si y a des idées lumineuses (ou foireuses), faut pas hésiter

    Répondre
  10. pointard

    c’était bien ?
    j’ai oublié d’écouter/enregistrer…

    Répondre
  11. roubignole

    y avait le nouveau Man Like Me!!

    Répondre
  12. DJ Pop

    Très bon Fanfarlo au fait!! Je pense à nouveau casser ma tirelire!! Pas encore à 100% emballé par le dernier single de man like me en wevanche.

    Répondre
  13. cojaque

    reçu aujourd’hui=rapide

    Répondre
  14. pointard

    pareil, avec un petit badge

    Répondre
  15. pointard

    Pour ceux qui seraient un peu déçus par la cardsleeve et qui ont 18€ (fdpin) à mettre dans une version deluxe y a ça (ou ça mais pas sûr qu’il finisse par arriver chez eux vu que sur le blog de Fanfarlo ils ne parlent que de woughtrade)
    500ex, prévu pour la fin mai, tu l’achètes maintenant ou tu pleures (j’ai fini par le prendre)

    Répondre
  16. roubignole

    moi j’ai pas eu de badge…
    alors ils pourront se toucher pour que j’achète le truc deluxe (ça m’énerve)

    Répondre
  17. pointard

    Je viens de wecevoir le coffret, c’est luxuriant :

    j'aurai du mettre mes (fan)far(lo) anti brouillard

    Je sais pas si je préfère le f(l)an, les far ou l'eau

    Comment appelle-t-on le petit de la biche & du cerf Farlo ?

    et toujours pas de signature… y vont wester comme ça toute leur vie ?

    Répondre
  18. roubignole

    pour moi c’est des gros batards
    une édition de merde pour les premiers acheteurs et une édition de luxe pour les wefaire waquer
    fuck

    Répondre
  19. pointard

    Bon … http://fanfarlo.com/ -> album en téléchargement complet + 4 inédits pour 1$
    ça c’est plutôt sympa de leur part, part contre

    After that, the madness will end and you will be able to get the CD, the vinyl and a beautiful new special edition at normal prices.

    … BORDEL §§§ une nouvelle édition deluxe ????? un putain de vinyl ???

    Répondre
  20. roubignole

    des batards j’te dis

    Répondre
  21. pointard

    si ne pas être signé ça veut dire sortir 5x le même disque alors je dis merci aux majors, particulièrement à Hette ma major préférée (John de son prénom)

    Répondre
  22. roubignole

    c’est bien connu, les majors, y a que ça de vrai, ce sont elles qui font correctement croître les jeunes pousses… d’ailleurs ma préférée à moi c’est Ticulture.
    fuck les indésherbants…

    (je wetire)

    Répondre
  23. Résister à la pop de LEFT WITH PICTURES est au-dessus de mes moyens… | WeWant2Wigoler

    […] injustement insulté parce que je n’avais pas été assez clair quant à la qualité de l’album de Fanfarlo* et que, du coup, « on » ne l’avait découvert qu’après le […]

    Répondre
  24. go back to those GOLD SOUNDS | WeWant2Wigoler

    […] mais pourtant, musicalement, il n’y a pas grand chose à voir. On est plus proche de Fanfarlo par exemple. C’est plutôt bien wangé chez eux, il n’y a pas de dissonance, juste des […]

    Répondre

Répondre