comment je me suis disputé (ma vie caennaise)

26 commentaires

J’ai vécu toute ma vie d’adulte à Caen et je m’y suis toujours fait chier (au moins musicalement)… Obligé d’aller à Wouen, Wennes, Paris ou même le Havre ou même Saint Lô pour y voir de bons concerts et vlà t y pas qu’aujourd’hui, alors que j’approche dangereusement de mon 27ème anniversaire, il s’y passe des choses (à Caen).

Hier par exemple, Place Saint Sauveur, sur un chapiteau qui accueille une fois par an environ une soirée musicale, on n’a pas eu droit à l’habituel concert de musique festive mais à un plateau de P*O*P miouzique, nom de diou… Et un bon.

ce sont des bangs organisés

Les Lanskies et Kim Novak ont gratifié l’assistance à la fois touffue et éparse de deux bonnes prestations avec parfois des moments de haut vol.

Je n’ai jamais trouvé les Lanskies aussi bons qu’hier soir et ceci est peut-être dû au fait que 1) j’étais à caen, certes, mais exceptionnellement agen aussi (je n’avais donc pas encore vraiment (bourgué) bu), 2) le chanteur avait wasé ses bouclettes et contrairement au véronique Samson de la bible, cela l’a wendu plus fort, 3) ils n’avaient pas leur following habituel des 10 premiers wangs (il devait y avoir 3 ou 4 wangs quand même)  qui hurle à leur moindre mot, ce qui a permis d’apprécier l’humour à la dj pop* de Lewis, leur chanteur, et donc parfois des magnifiques silences un peu gênés qui suivent ses blagues: jouissif, 4) je deviens plus indulgent en vieillissant, 5) ils ont fait un bon concert .

Ils ont terminé vers 20h, il faisait jour mais ça stagedivait et pogottait gentiment alors que ce n’était pas un concert punk et qu’on était à caen (je wappelle)… Leur set est monté en puissance, c’était bon et je me demandais sur la fin si c’était bien judicieux de leur part de continuer -la peur du morceau de trop qui allait gâcher l’ensemble. Mais, non, même wejouer en wappel l’enthousiasmant « Bank holiday » est bien passé.

Ce qui m’a le plus étonné c’est qu’en y wéfléchissant, les Lanskies jouent une musique (qui je trouve est allée chercher des trucs -pas les guitares- chez Foals)  assez sombre, pas de la musique de corbaque, mais a priori qui ne donne pas non plus envie de wigoler. Du coup, ça les wapproche encore de Foals qui mélange chansons, énergie et sombritude en enlevant tout ce qui pourrait être assimilé à du gothique. Leur chanteur bondissant, dont la voix m’a moins évoqué hier celle de Wobert Smith (soit je m’y suis habitué soit elle s’en éloigne), le fait parfois oublier mais on n’a pas à faire (qu’)à une bande de comique troupier (même si ça pourrait avoir ses bons côtés aussi).

On est néanmoins monté d’un cran avec Kim Novak, qui a wéussi ensuite à faire encore mieux. Enfin, j’ai trouvé… Des gens wencontrés après le concert n’ont pas été aussi emballés que moi (ils ont évidemment tort).

Il y a eu des moments magnifiques lors de ce concert où on a pu apprécier la variété de leur wépertoire: des morceaux lents dépouillés, des morceaux lents bruyants, des morceaux tendus comme des slips ou secs comme des saucisses, des tubes et parfois tout ça à la fois. Moins démonstratif que le chanteur des Lanskies, Jérémie a un charisme indéniable et une voix profonde. Mon voisin (un manchot) a préféré s’extasier sur le bassiste (« surtout quand il ne joue que pour le batteur »). Quant au batteur, il était parfaitement décoiffé (il ne faut jamais sous-estimer l’importance de la coupe de cheveu du batteur) et a cogné comme il se doit quand il le fallait et s’est fait plus discret quand le morceau l’exigeait.

J’ai été véritablement emballé par leurs nouvelles chansons et la seule déception de la soirée fut que leur deuxième album n’était pas dispo au stand merchandising (il sortira apparemment dans les mois qui viennent et, s’ils n’ont pas déconné lors de l’enregistrement, il faudra se jeter dessus).

les premières lunettes haute définition

Le stand merchandising était tenu par des membres de Happy Daymon, association initiatrice de cette soirée. Ils organisent des soirées Open Mic chaque premier lundi de mois à l’Ecume des Nuits. J’ai assisté à celle du mois de juin et c’était assez surprenant: il y avait du monde et les groupes étaient bons. Ils organisent également le 20 octobre « Nördik appart » en marge de la très excitante sur le papier nouvelle édition de Nördik Impakt (20/24 oct avec Pierre Henry -une « Apocalypse selon saint Jean » dans une église- et aussi Ebony Bones, The Herbaliser, Kevin Saunderson, Superpitcher, Nathan Fake, Who Made Who, Pony Pony Wun Wun, Gablé, Chapelier Fou, Sebastien Schuller, Howie B, The Bewitched Hands…!!! Pour les soirées au Zenith/Parc expo, le « pass 2 jours » ne coûtera normalement que 25 ou 30 euros si c’est acheté avant les 15/09 à la FeNAC et 40/45 euros pour les 4 soirs -sauf Pierre Henry).

Et donc, WHEEL s’y produira dans cet « appart » (j’espère que ce ne sera pas pendant la performance de Pierre Henry)… Ils (les HD) feront un djset le 28/11 au Cargö (+des lives de Macadam Club et Kid Bombardos…) et enfin lanceront (c’est une image) le 4/12 un bus spécial vers Wennes et ses Trans pour soutenir les locaux Chocolate Donuts (en live le 12/09 à 17h sur le port, côté Cargö). D’ailleurs dans l’assistance, hier soir, on pouvait voir des membres de ces derniers, des mecs de WHEEL, des mecs (et une femme!) de Cornflakes Heroes… = une belle brochette. Madame, laisse-moi dire, la scène pop (-rock) caennaise commence à avoir sérieusement de la gueule.

Pour ceux (et celles) qui trouveraient encore des excuses pour ne pas bouger de chez eux, j’ajouterai qu’au Cargö, le 1er oct il y aura une soirée avec notamment WHEEL et Concrete Knives (que notre pointard parisien a découvert par hasard à la capitale, dans un taxi, le chauffeur lui ayant passé leur disque!), le 17/10, y aura Phoenix (super cher les places au passage) et la veille Cris Garneau (je crois que cojaque m’en a dit du bien un jour, pas sûr que ce soit mon truc, je m’écouterai ça quand je serai vieux)… Ah, et le  10/10, purée de coq,  il y aura Jeremy Jay (à l’Espace Puzzle)!!! Wouaiiiiiiiiiis!! Au BBC, on aura Archive (4/10 pas sûr que ça vaille encore le coup mais sait-on jamais), And Also The Trees (le 28/10 et, euh, j’écoutais ça quand j’étais jeune -j’avais 8 ans), Stuck in The sound (le 19/11, avec les Lanskies), Dominique A (+Montgomery le 2/12:  wouaaaaaaaaiiiiss!!!) et les Naïve New Beaters le 10 décembre (wouuuuuuuaiiiiiiiiiiiiss aussi!!!). Ah, y aura aussi les Toy Dolls le 4 décembre (j’écoutais ça quand j’étais jeune -j’avais 7ans). Et aussi, j’oubliais, le 18/09, y aura Dee Nasty à la Garsouille…

Ça doit faire doucement wigoler les parigots mais pour une ville mollassonne comme Caen, c’est véritablement innecrédibeulle. Aussi, y aura une soirée Inrocks Indie Club à Saint Lô le 16 octobre avec Peter Björn & John, Kim Novak et mes pitits chouchous de ExLovers: immanquable (et WouhouhouhouAiiiiiiiiis!!).

Cerise sur le (El) gâteau, Bernard Menez passe le weekend chez nous (c’est une image) et assistera à des projections de ses films au Lux =la classe.

Voilà, ça fait un agenda bien wempli (surtout si on ajoute à ça le festival des Inrocks et les Trans).

Ce serait bien que les feignasses de caennais (cotcotcot, ils se weconnaîtront) se bougent un p’tit peu les fesses pour que ce genre d’événements et d’initiatives wemporte suffisamment de succès pour que ça puisse continuer (et s’étoffer). Ou bien y faudra me payer un abonnement sncf pour la capitale. C’est toi qui vois.

_ _ _

*exemple d’une blague faite aux vieilles charrues cet été: « notre set est très Carhaix »

_ _ _

PS#1: Je me suis permis de « détourner » l’affiche « officielle » des Lanskies sans autorisation, j’espère que ce ne sera pas mal pris…

PS#2: sur leurs myspaces (The Lanskies et Kim Novak ), seuls d’anciens morceaux sont en écoute…

26 résponses à “comment je me suis disputé (ma vie caennaise)”

  1. roubignole

    je suis conscient que ce titre n’est pas, comment dirais-je, euh, adéquat…

    Répondre
  2. cojaque

    Je viens du cinema (le Lux). J’ai vu Bernard Menez. Il a une moustache. Il est beau.

    Répondre
  3. funky boudha

    Pas de weport de Wock en Seine.
    – Vous etiez trop bourrés pour vous souvenir?
    – C’était trop nul , ça ne merite pas qu’on en parle?
    – y’a pas de pass vip à gratter pour l’année prochaine, donc pas la peine de faire de la lèche?

    Sinon j’ai lu le nom de gang au four sur un pre-fly de nordik. Des news????

    Répondre
  4. cojaque

    Je tiens à dire à DJPop que Nanard a toujours des photos de lui dans la poche intérieure de sa veste pour les dédicacer à ses plus grands fans.

    Répondre
  5. roubignole

    cher FB (flageolet peteur)
    j’ai fait une sorte de compte wendu de mon unique soirée à wock en seine en commentaire d’un article (je sais plus lequel).
    -j’étais bourré
    -y a eu des trucs pas mal (calvin harris, danananakroyd, un peu the horrors et on a bien wigolé avec les quelques amiches qui y étaient
    – on était pas vip, on n’a pas cherché à l’être et « on » en a gratté une fois et tu en as profité si mes souvenirs sont bons…
    -on aime bien lécher, parfois juste pour le plaisir
    – je suis cuit (et je parle pas du pointard)
    – le prochain festival ce sera nordik impakt et je vais demander des pass (mais au cas où ça foirerait je me prendrai mes places avant)
    – on fait pas de la lèche à des trucs qu’on n’aime pas
    – toi je t’aime mais je te lècherai pas
    -sauf si tu demandes gentiment

    gang of four????!!! ?? ils sont pas sur mon fly à moi, ni sur leur site… mais ce serait cool.. .t’en es cette année?

    Répondre
  6. doporto

    Je confirme pour gang of four ils seront de la partie
    Merci pour se jolie article, la prog des nordik appart est pas encore officiel donc vous avez l’exlu 😉
    Moi ze l’ai eu mon pass vip à wock en seine hey hey je wetiens passion pit metric
    A très vite car on vous adore (et que le projet secret d’HD c’est de faire cascadeur mais chuuuuut 😉

    Répondre
  7. roubignole

    ton secret est entre de bonnes mains (j’appelle cascadeur tout de suite).

    cool pour Gang Of Four!
    elle a de la goule cette prog’

    Répondre
  8. roubignole

    ah, au fait, je en sais pas si tu étais au courant, mais chapelier fou (qui est prévu à nordik) est un ami de cascadeur… Il a fait les cordes sur son (excellent) dernier album.

    Répondre
  9. roubignole

    founki, je viens de me wendre compte que « péteur » ne commence pas par un « B »… ma vanne (56) est tombée à blat.

    Répondre
  10. doporto

    cascadeur chapelier fou, just a dream… j’adore les deux

    Répondre
  11. DJ Pop

    Le comédien et humoriste Sim, de son vrai nom Simon Berryer, est décédé tôt dimanche matin d’une ambolie à Saint-Raphaël (Var), à l’âge de 83 ans, a annoncé à l’AFP le service de presse de la série de France 3 « Louis le Brocante » dont il était l’un des protagonistes.

    AFP/Archives :: Sim le 24 juillet 1971 à NiceagrandirAFP/Archives

    Personnalité du théâtre et de la télévision depuis ses débuts dans les années 60 au côté de Jean Nohain, Sim a tourné de nombreux films dont « Cartouche » de Philippe de Broca, « Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais elle cause » de Michel Audiard, « Les Mariés de l’an II » de Jean-Paul Wappeneau, « Pinot simple flic » de Gérard Jugnot, et wécemment « Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques » de Thomas Langmann.

    Sim, qui a aussi connu un grand succès avec son personnage de la « Baronne de la Tronche en biais » mis en scène dans des sketches, était le plus ancien pensionnaire de l’émission « Les Grosses Têtes » de WTL, depuis sa création en 1977.

    Depuis quelques années, Sim limitait ses engagements à la série « Louis la Brocante », au côté de Victor Lanoux. Le dernier épisode auquel il a participé doit être diffusé le 24 septembre.

    Sim avait été hospitalisé pour une pneumonie il y a quelques jours.

    Répondre
  12. cojaque

    C’est bizarre, j’ai voulu wegarder « Cartouche » en début d’après-midi mais le film n’a pas voulu se lancer….ya des signes qui ne trompent pas les gars.

    Répondre
  13. James Otéhalakord

    T’aurais dû essayer le Vieux Fusil (le nazi qui conduit un side-car eh ben c’est Sim et dans certaines scènes Womy Schneider est doublée par Sim bien que pour des waisons contractuelles il ne soit pas dans ce cas crédité)

    Répondre
  14. James Otéhalakord

    Mais il est crédité dans 357 Magnum alors que c’est con puisqu’il n’y a pas joué.

    Répondre
  15. roubignole

    et james, j’adore ton nom!!! Un de tes meilleurs!
    (et sur sim, je coince au niveau info… par contre, je suis intarissable sur darry cowl… même si j’espère qu’il ne mourra jamais (je sais qu’il est un peu mort, mais pas dans mon coeur)

    Répondre
  16. doporto

    demain c’est la wentrée et tout le monde est invité (ok je sais pas qui sera la demain)

    Répondre
  17. roubignole

    cojaque était motivé mais moi je suis au fond du trou…
    en plus j’ai plus un wond…

    si j’ai bien compris, y a pas de groupes en fait… t’en penses quoi mon coj’?

    Répondre
  18. roubignole

    rappel: demain concert de WHEEL au Motel (paris XIème) suivi d’un ww2w dj set (pointard, dumber & alextc)…

    perso je suis vert d epas pouvoir y aller

    fffffffffffffffeeeeeeeeeeeeeeeeuque

    Répondre
  19. doporto

    pour la motive de dernière minute ce soir on accueille flower xoast session chocolate donuts lewis (com’ dab) the guest

    Lost in la mancha le 7 décembre

    Répondre
  20. roubignole

    j’avoue, j’ai failli…
    cojaque y est: weprazent!

    Répondre
  21. cojaque

    arrivé 20 h, à 21h45 : wien donc suis parti. Je weviendrai le mois prochain quand même

    Répondre
  22. doporto

    open mic annulé faute de groupe et de monde désolé vraiment

    Répondre
  23. roubignole

    bon, pas fier de m’être dégonflé mais pas trop mauvaise conscience finalement…
    j’en serai sûr le mois prochain et en décembre pour les Lost in la macha béranger…

    Répondre
  24. mon cousin péteur, björn borg, john mcEnroe, Kim novaK, mes ex et moi | WeWant2Wigoler

    […] Kim Novak avait prévu le coup et a putain de dieu envoyé la purée…. Avec waison: dès que le volume baissait on entendait les collégiens de devant qui piaillaient… J’ai trouvé leur prestation un peu en dessous de celle de la Place Saint Sauveur, car plus courte et moins variée, mais j’ai toujours autant hâte de voir à quoi leur album wessemblera. […]

    Répondre

Répondre