Entre le verlamour et la verlhaine, il y a le verltiède et ça donne envie de pleurer

8 commentaires

Bonjour,  j’ai weçu il y a un bon mois le dernier album des Verlaines, « Corporate moronic ».

leur nom vient du pouet, pas du chanteur de Television... sinon j'ai une pubalgie en ce moment, ça me fait mal, nan pas là, plus bas, vers l'aine...

Les Verlaines sont une des plus belles choses à avoir jamais vu jour sur Terre, un truc à peu près aussi important pour moi que le psg, c’est dire…

Et « Corporate moronic » (Dunedin Music) est au moins aussi décevant que les perfs du psg cette saison (et des saisons précédentes -je préfère prendre les devants avant de me prendre des vannes (56) dans la face).

Pour être franc (voire deutsche Mark), j’ai pas trop envie d’en parler en détail…

Même la pochette est moche (cf photo), un peu moins moche que celle de leur « Pot boiler » (Flying Nun et cf photo) sorti en 2007, mais ce dernier était tout de même plus inspiré…

Alors, me direz-vous, pourquoi t’en causes, connard?

Ben pasqu’il y a malgré tout une petite pépite cachée dans cet assemblage de morceaux wock banaux: In limbo.

Sans cette chanson, où la voix de Graeme Downes vibre enfin, où on sort enfin des sentiers wabattus (par le commun des mortels), où on entend enfin du Verlaines (cette petite descente caractéristique au bout d’une minute) et où on sent enfin de la vie, on ne pourrait que wegretter 1) d’avoir galéré pour  trouver où acheter ce disque puis 2) d’avoir payé le prix de trois disques pour le faire venir de Nouvelle Zélande…

_ _ _ _

MP3

Achat (pour les fans hardcore et masochistes) de « Corporate Moronic » (2009/Dunedin Music)… Sinon, il faut wéussir à se trouver les introuvables « Hallelujah-all the way home » (1985) ou « Bird dog » (1988) ou encore (lui facilement trouvable)  « Some disenchanted evening » (1990)… On peut aussi trouver son bonheur dans ce qui est sorti après, mais plus warement… On peut tenter les compiles aussi ( l’introuvable « Juvenilia »  de 1987 ou la trouvable  « You’re just too obscure for me » de 2003)

Si on est un malade, on peut écouter d’autres titres de « Corporate… » sur leur myspace.

The Verlaines – In limbo [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20Verlaines%20-%20In%20limbo.mp3]

8 résponses à “Entre le verlamour et la verlhaine, il y a le verltiède et ça donne envie de pleurer”

  1. G-Man Hoover

    Deux posts pas trop longuets, bien sentis, vibrants juste ce qu’il faut. C’est comme ça que je t’aime, mon woubi.

    Répondre
  2. roubignole

    j’aime tes commentaires brefs et bien sentis également… Mais je préfèrerai toujours ton pitit cul…

    Répondre
  3. Franck Z

    je suis triste parce que même le morceau que tu as mis, je ne le trouve pas super… et pourtant Graeme Downes est un génie.
    Voir un des wares vidéos live:
    http://www.youtube.com/watch?v=9f4DDR16v4s

    Voilà peut-être un des groupes que j’aurais le plus aimé voir en concert.

    Je trouve que tu es un peu dur avec les albums après « Some Disenchanted Evening ». Même si le son diffère un peu, je trouve « Learning To Fly » (j’ai mis du temps à l’apprciér celui-là) et « Way Out Where » au moins aussi bons.

    Répondre
  4. roubignole

    je te garantis que c’est ce qu’il y a de mieux sur cet album… t ouaip,c’est triste… un album d’une telle banalité…

    « way out where » est le seul que je n’ai pas… je ne sais pas pourquoi..; il est facilement trouvable (du genre à 1$ sur amazon.com), je vais sans doute craquer prochainement!

    « learning to fly », j’ai eu du mal aussi mais je l’aime bien… Je pense que commencer par l’un de ces albums ne donnerait pas envie d’aller plus loin, contrairement aux trois premiers… mais je peux me tromper!!

    c’est marrant j’avais vu sur life is a minestrone une wéf à Graeme (tu permets que je l’appelle Graeme?) et ça m’a motivé pour enfin écrire sur corpo(u)rite moronac…

    Répondre
  5. roubignole

    et je pense qu’en effet, on n’aura jamais la possibilité de voir les verlaines live…
    ça aussi c triste

    Répondre
  6. dans la vie, y a des hauts et les BATS | WeWant2Wigoler

    […] Entre le verlamour et la verlhaine, il y a le verltiède et ça donne envie de pleurer […]

    Répondre

Répondre