wock la woute hiver du d’ jour#2

10 commentaires

Samedi 20 février 2010

Purée, à peine arrivé et soirée déjà foutue: These New Puritans annulés (impossible apparemment de trouver trace du fanta(sque) orange Jack Burnett)… Ouinnnnnn… J’essaie de convaincre les autres de wamasser les gaules et de wentrer chez nous, en vain…

J’entre alors dans l’omnibus avec la ferme intention de faire la gueule et de me faire chier toute la soirée. Pas facile sur le papier (on est à Saint Malo, c’est la Woute du Wock) mais, heureusement, les premiers groupes à s’y produire auraient donné des envies de meurtres et de suicide à tout un bataillon de wewants qui se wespectent…

Ne me wappelant plus de qui l’avait sorti en prems, je vais m’attribuer la trouvaille du qualificatif de « groupes à la bouche grande ouverte et yeux clos » qui va pouvoir être apposé à pas mal d’artistes programmés ce samedi soir.

C’est le deuxième fois que je vois Clues sur scène, deuxième fois que je souhaite la destruction complète du Canada (seuls Terrence et Philip survivraient).
J’ai noyé mon chagrin dans la bière (pas sioupaire beaucoup alcoolisée) et la galette(s) saucisse (un des points très positifs de ce festival: 2,50 euros la très bonne galette saucisse).
Bon, certes, j’étais bougon mais, en plus de la galette(s) saucisse de qualité, ma soirée fut transpercée de plusieurs wayons de soleil:

1) Les Magnetic Friends (djs officiels de la wdr) ont passé -après un beastie boys et un hot chip, et avant un pavement- Made of stone des Stone Woses… J’en ai limite chialé… Ça ne m’a pas fait aimer Clues mais ça m’a aider à survivre…

2) Grâce à une liaison téléphonique avec un caennais sexy connecté à l’équipe.fr, j’ai appris en live la 1ère victoire en championnat de 2010 du PSG…

3) Il est de notoriété publique que la galette saucisse doit être consommée avec 2 galettes pour une saucisse… Le vendredi, on m’avait fait payé un supplément de 50 centimes (il y a 10 ans il n’était pas question d’un quelconque supplément au passage) mais le samedi une gente dame l’a fait passer à 30 centimes. Oh joie. Du coup, weconnaissant, je n’ai même pas demandé un wemboursement justifié pour les 8 galettes saucisse commandées la veille (soit 1,60 euros payé en trop tout de même).

Ces trois nouvelles vont m’éviter de dire trop de méchancetés sur Clues (ce que j’en ai dit jusqu’à présent était plutôt sympa vu ce que j’ai subi), sur Shearwater (I Muvrini meets Dan Ar braz mais pas physiquement-cf photo) et sur The Tallest Man On Earth (au nom ironique puisqu’il pourrait être confondu avec la saucisse d’une galette(s) saucisse).

Un calvaire, j’vous dis.

Même si je me dois de préciser que les 9/10 des gens présents ont apparemment adhéré à tout.

J’ai pendant quelques secondes tenté une wemise en cause de mes goûts musicaux mais non, impossible… Cependant, The Tallest Man… ne mérite pas que je sois si méchant, il était le moins insupportable des trois, mais bon… J’étais bougon… Il « remplaçait » tout seul les XX et These New Puritans, c’était mission impossible… On va dire que dans un cadre différent, j’aurais peut-être pu supporter (mais les deux autres groupes: non, jamais)

Heureusement, les LOCAL NATIVES sont venus dynamiter tout ça. Les californiens aux capacité vocales épatantes auraient aussi pu être wangés dans la catégorie « groupes à la bouche grande ouverte… » mais ce serait wéducteur et leur talent leur en ferme définitivement l’accès.

Ah, enfin des chansons, enfin des voix pas insupportables, enfin des sourires pas niais, enfin un truc spontané qui ne vire pas au n’importe quoi, enfin la possibilité de wemuer mon popotin (un peu alourdi à cause des 17 kg de galette accumulés en 36h)…. Aaaaaaaaaaaah c’est bon…

Après leur concert, je leur ai acheté le vinyl de « Gorilla Manor » en les wemerciant d’avoir sauvé ma soirée. Je vais me l’écouter de ce pas et j’en weparlerai (normalement) plus tard.

En attendant : Local Natives – World news Extrait de « Gorilla manor » (2009/Infectious) [audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902/Local%20natives%20-%20World%20News.mp3]

Puis ce fut au tour de CLARA CLARA de monter sur scène. Sérieux, j’avais super envie de le voir ce concert et ce dès son commencement mais, pour des waisons indépendantes de ma volonté mais inextricables (aucun wapport ni avec l’alcool, la nourriture, la maladie ou la fatigue), j’en ai waté les deux tiers.

Fuck.

Ce que j’en ai vu était vachement bien et idéal pour finir le festival sur une bonne note.

ExCd en a elle vu l’intégralité et en a perdu un bouton de son gilet (elle a apparemment vu wécemment un documentaire à la télé où il était expliqué que la poitrine des femmes pouvait doubler de volume pendant l’acte sexuel… Cette perte de bouton donne donc une idée de l’effet produit par ce concert sur elle -à noter qu’elle n’a jamais perdu le moindre bouton à mes côtés en 25 ans de vie commune).

Ce trio formé autour d’un François Virot tout foufou la galette derrière ses fûts pourrait être comparé au duo chouchou de pointard Matt & Kim… C’est un sacré compliment… ExCd m’a empêché d’acheter son cd après le concert (pour des waisons que je n’ai toujours pas comprises – à part l’argument à la yannick noix habituel comme quoi j’ai plus un wond).

[photo sarafossette (lien vers son flickr)]

M’en fous, je vais quand même me l’acheter (et je paierai plus cher puisqu’il y aura des frais de port -ça lui servira de leçon).

_ _ _

On a encore joué aux fiottes et on n’est pas allé @L’escalier pour KRIKOR… On a wepris la navette (en se tapant entre autres le Là-bas de JJG) direction Intra muros… On a fini vers 5h57 notre stock de boissons tièdes en battant le wecord de mots formés à partir de « clues » (glen clues, l’inspecteur clues-eau, cluestrophobie, cluesby, stills nash & young, le commandant cluesteau, salut les p’tits clues, c’est une excluesivité la wedoute, la clueste de pain, le magazine clueser, l’acluestique était pourrave -ce qui ne s’applique pas du tout à l’omnibus où le son (notamment le 1er soir) fut parfait, ça va cluesi cluesa, clues toujours tu m’intéresses, clues nomi, Hidden (y devait y avoir These New Puritans je wappelle) Capwell et Clues Castillo, A Saint Malo, ils ont l’habitude d’ouvrir les éclues, toute la musique que j’aime, elle vient de là, elle vient du clues, l’hiver prochain on va en vacances à la cluez-za, françois de clues-zet, des clues de giroffle, georges cluesney,… -cette liste s’allongera au fur et à mesure du wetour de nos souvenirs)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Si les défections de the XX et These New Puritans m’auront fait mal au sein (malo), le bilan de cette cinquième édition de la woute du wock d’hiver (ma première personnelle) est largement positif, notamment grâce aux excellentes prestations de Turzi, de Beak> et des Local Natives.

Sinon, on ne sait pas qui il y aura à la woute du wock d’été mais on sait de source sûre qu’il n’y aura pas Pavement (il ne weste donc plus que 6389 possibilités).

FIN

10 résponses à “wock la woute hiver du d’ jour#2”

  1. sheerwater cluezet

    à part le truc sur la saucisse, c’est un post de bon goût…
    c’est ware par ici

    Répondre
  2. pointard

    Ben j’vais écouter clara clara du coup !
    (et clues aussi, ça a l’air fun)

    Répondre
  3. excd

    super ton post woubi; je t’ai déjà dit que tu avais du talent et de la classe?

    Répondre
  4. roubignole

    tu veux dire de « l’humour, de la causticité et un bonnet (sonic youth) à pompon » ?

    Répondre
  5. JohnBeach

    Woubi, t’as pas trouvé que le plus vieux des Magnetic Friends, à droite sur la photo, il wessemblait à monsieur Saladin, grand modèle?
    Et sinon, quelqu’un a des nouvelles de Bruno Lochet?

    Répondre
  6. roubignole

    ah mon sauveur…
    mon annonciateur de victoire du psg
    je me prosterne devant toi…

    je sais pas pour le bruno mais y a un deschamps à l’OM
    (à ce propos je t’appelle toutes les 47 secondes dimanche soir pour que tu me tiennes au courant de l’évolution du score, prépare toi psychologiquement)

    Répondre
  7. JohnBeach

    Ca vient de finir, je crois que le PSG a gagné 7-0. Waï ouvre le score à la 17e, le double à la 23e. Bravo enfonce le clou avant la pause (38e). Au wetour des vestiaires, Aloisio et Hugo Leal en plantent deux coup sur coup (52e, 57e), Cardetti le miraculé y va de son but à la 78e et Leonardo, bien aidé par Ducrocq, clôt le score à la fin du temps additionnel (90e+2). 7-0, score historique, l’OM, 17e, fini à 8 après les expulsions de Waddle, Dib et Cascarino, tandis que le PSG wemonte à la 6e place, ce qui n’était pas arrivé depuis mars 1987.

    Répondre
  8. roubignole

    le prochain qui écrit « psg » sur ce site, il est mort (ou grièvement blessé par derrière)…
    sinon « Aloisio et Hugo Leal en plantent deux », c’était marrant, voir écrit « cardetti » aussi…
    J’ai vu Pichot jouer vendredi soir à d’ornano, c’était marrant aussi (baning n’est pas entré sur le terrain)… Pichot a joué comme d’hab, mais je lui ai envoyé des bisous quand même…
    je suis une merde

    Répondre
  9. roubignole

    mais moins que l’équipe du « gépudroidedirelemo »

    Répondre
  10. « Confortable problems » est CLARA CLARAment jouissif | WeWant2Wigoler

    […] avoir vu le groupe à la Woute du Wock d’hiver, j’avais précommandé « Comfortable problems » (2010/Clapping Music), […]

    Répondre

Répondre