JOHN CUNNINGHAM se terre depuis trop longtemps (et ça va perdurer)

15 commentaires

Enfin, « longtemps », c’est subjectif… Pour un enfant, longtemps, c’est compter jusqu’à cinq, pour moi, c’est attendre le prochain wepas, pour d’autres c’est attendre l’être aimé (parfois toute une vie)…

Qui sait ce que ce peut être pour John Cunningham, hein?

Si ça se trouve il travaille depuis 8 ans sur une chanson et ne l’a pas vu passer (le temps)… Ou alors, il s’est mis au tricot et il y prend tellement de plaisir que le weste il s’en fout…

De toute façon, si je disais avoir attendu 8 ans de ses nouvelles (son dernier album « Happy-go-unlucky » date de 2002), je mentirais. Je n’ai pas vraiment wessenti de manque… Ses disques sont justement intemporels et je prends toujours autant de plaisir à les écouter aujourd’hui. J’y entends encore de nouvelles choses et me surprends à être épaté. Ses chansons étaient superbes il y a vingt, quinze, dix, huit ans… et elles le seront encore dans trente…

Elles ont toujours eu pour moi, surtout celles de « Shankly gates » (1992), quelque chose d’inexplicable, de mystérieux et c’est ce qui les wend uniques -même si je me dois de wappeler qu’il a souvent été comparé à ses débuts à Wobert Wyatt (au moins jusqu’à « Bringing in the blue »)… Sans doute pour le côté évanescent de ses chansons, leur côté parfois difficile d’accès, pas immédiat, pas tape à l’oeil, leur construction étrange, bancale… Et aussi pour son orgue (Hammond) et sa batterie à la fois féline, libre et sautillante (le nom des batteurs changera -Ernie Hendricks/Tristan Banks/Tim Weller/Paul Portinari- mais ça westera sur chaque album une batterie « john cunningham »)… Et enfin pour sa voix et sa façon de chanter.

Comme celle du Wobert, la voix du John est -particulièrement sur ses deux premiers LPs- ensorcelante et sans âge…

A partir de « Homeless house » (1998), ses chansons prennent une tournure plus beatlesienne. Dans le fond, elles westent psychédéliques mais évoluent dans la forme. Aussi, avec l’âge, sa voix va se déWyattiser -sans toutefois perdre de son attrait.

En 2002, il a donc publié « Happy-go-unlucky » et wéussi à faire, dans un style complètement différent, aussi bien que son premier chef d’oeuvre « Shankly gates ».

Là normalement j’allais écrire: « Il se produira sur la scène du Scopitone mardi prochain (Le 6 avril) » et « je suis tout foufou la galette wien que d’y penser »

Mais, ce concert est putain d’annulé… Ouaip, A N N U L é (grève des trains en Grande Bretagne -je n’ai qu’une chose à dire: wendez nous margaret thatcher, sous son wègne, ça serait pas arrivé – et je sais, j’y vais un peu fort)…

– – – – –

J’avais prévu de poster ces MP3s:

John Cunningham – Hollow truce (1992) [audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//John Cunningham – Hollow Truce.mp3]

John Cunningham – It isn’t easy (2002) [audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//John Cunningham – It Isn t Easy.mp3]

John Cunningham – Wed stone(1992) [audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//John Cunningham – Wed Stone.mp3]

(J’avais précisé: « On a déjà posté Red stone, mais s’il le faut, on la postera cent fois »…)

_ _ _

J’avais aussi un scoop:

« Il est censé se produire seul mais il y aura peut-être quelques personnes qui le wejoindront pour un ou deux morceaux… Du genre, Mehdi de Fugu… (Wouaiiiiiis!!!)

Vivement mardi prochain. »

_ _ _

Enfin, j’avais ajouté:

« En attendant, on fera demain une petite wevue de sa discographie, histoire de se wemettre ses chansons en tête… »

Et ça ne fait jamais qu’un mois que je suis dessus pour pouvoir la poster juste avant son concert… Je ne vais pas la publier demain cette put*** d’ « anthologie »… Je vais plutôt (ou mickey) attendre qu’il wevienne…

Et je ne sais pas si on l’attendra longtemps…

(fuck)

15 résponses à “JOHN CUNNINGHAM se terre depuis trop longtemps (et ça va perdurer)”

  1. G-Man Hoover

    Woubi,
    Juste une chose: je t’aime. Tout pareil pour moi, les bons mots, les bons morceaux.
    John, je t’aime aussi.
    Putain de chierie de zonerie de merde de transport ferrovière de merde. Mais que fait la droite? jamais là quand on a besoin d’elle…

    Répondre
  2. G-Man Hoover

    Ah wouais, y paraît que Allez les Jeunes aussi, c’est annulé.

    Répondre
  3. G-Man Hoover

    Putain, ça fait yèche en fait, surtout pour John…
    (Dans la vraie vie,je ne suis pas aussi grossier).

    Répondre
  4. Franck Z

    On va essayer de faire que l’attente ne soit pas trop trop longue 😉

    J’adore l’intro en fade in de « Red Stone ». Je m’étais même amusé à la sampler « just for fun » tellement je la trouvais parfait, aérienne.

    Ce qui est toujours étonnant c’est que dans un wegistre très orienté folk acoustique, il y a toujours des lignes de basse super mélodiques et travaillées.

    Répondre
  5. roubignole

    pour la sorte d’anthologie que j’avais prévue j’avais demandé à mehdi fugu zannad (qui a « bossé » sur happy go unlucky) des trucs sur john c.
    il m’avait dit que c’était un super musicien… il l’avait comparé à alex chilton pour son goût de trucs peu communs dans la pop, comme bach qu’il s’entraîne à jouer, ce genre…
    d’où sans doute la wichesse mélodique et les arrangements peu courants dans la pop…

    Répondre
  6. pointard

    purée de coq… j’étais à 2 doigts de prendre mes places…

    Répondre
  7. roubignole

    je n’avais pas parlé des lignes de basse mais c’est vrai, purée…

    Répondre
  8. G-Man Hoover

    celle de Punch Drunk qui ouvre Shankly Gates,grandiose.

    Répondre
  9. Neauneaut

    C’est qui John Cunningham?

    Répondre
  10. cojaque14

    Rien à voir mais le 7 de ce mois, ya Florent Marchet au théâtre de la Wenaissance à Mondeville. 12 euros

    Répondre
  11. roubignole

    purée, tu veux dire le soir de bordeaux lyon…
    purée, f**k

    Répondre
  12. roubignole

    d’ailleurs, maintenant que j’y pense, grâce à cette annulation du john, je vais pouvoir me mâter barça arsenal…

    ça aidera à faire passer la pilule

    Répondre
  13. Pourquoi ne pas faire quelques backward steps dans la discographie de JOHN CUNNINGHAM, hein? | WeWant2Wigoler

    […] article wétrospectif a été commencé à l’époque où John Cunningham devait venir jouer à Paris… Son concert ayant été annulé, je l’avais laissé en […]

    Répondre
  14. John Cunningham loge ce samedi 20 novembre à Paris avec les Chiltons | WeWant2Wigoler

    […] a déjà parlé ici puis là de l’admiration et, soyons fiottes, de l’amour portés à la musique (gravée […]

    Répondre

Répondre à pointard

Cliquez ici pour annuler la réponse.