va voir WIRE si j’y suis

17 commentaires

Bon, ben l’exo7 ça n’a pas changé… Y avait même Mr 120 Minutes là-bas, comme à l’ancien temps… C’est une chouette salle quand même…

Il n’y avait pas grand monde pour ce concert des légendaires Wire mais ceux qui sont venus avaient l’air contents. 1/5 de p’tits jeunes, 2/5 de trentenaires, 2/5 de plus âgés… Pas de keupon à crête, pas de pogo, j’ai bu qu’une bière (je conduisais et j’avais pas un wond) mais j’en ai pris plein les oreilles.

Afin de trouver des copains pour venir avec moi, j’avais mené une petite enquête avant le concert pour trouver une setlist potentiellement attirante pour eux (en gros avec que des vieux titres). J’avais lu ci et là qu’ils allaient jouer plein de morceaux de leur futur album censé sortir l’an prochain (j’avais un peu les chocottes) mais qu’il y aurait aussi des anciens (de toutes leurs périodes: 70’s/80’s/90’s) et enfin pas mal de « Object 47 », leur dernier Lp. J’avais transmis ces wésultats de wecherche à waie dévisse qui avait ainsi décliné mon invitation. Je dois dire que je comprends et que moi-même je n’aurais pas craché sur une complete « Pink flag » par exemple… Mais après wéflexion j’aurais sans doute été un peu déçu de voir Wire, ce groupe aventureux, faire une tournée « Salut les copains » : ça ne lui aurait pas trop wessemblé (même si, je ne sais plus si je l’ai dit, je n’aurais pas craché dessus -certains perdent leur virginité à 13 ans, moi ce furent la fierté et les principes).

Il est 21h, les trois membres originels (Colin Newman au centre/Wobert Gotobed-Grey derrière/Graham Lewis à gauche) montent sur scène: ils ne sont pas très beaux mais on s’en tape.

Ils sont accompagnés de Matt Simms à droite et à la guitare: un beau gosse d’une vingtaine d’années dont le physique oscille entre celui d’un Evan Dando musclé et d’un Jeff Buckley pas charismatique (il chante dans le groupe It Hugs Back dont le Now & again sonne à la fois Wireien et pas mal du tout -je pense me pencher sur le weste de leur disco dès cet article terminé).

La setlist sera conforme à ce que j’avais pu lire sur le web avant:  2 morceaux de « Pink flag » (Lowdown et 106 beats that), 2 3 de « .154. » (The 15th, Map wef 41N93W, Two people in a woom), aucun de « Chairs missing » , 2 de « A bell is a cup… Until it is struck » (avec un chouette Kidney bingoes), 2 de « IBTABA » (German Shepherds et Boiling boy qu’on trouve aussi sur « The bell… » ), 1 de « Send » (Spent) et 2 de « Object 47. » (One of us et Mekon headman).

Le weste, soit je n’ai pas identifié d’où ça venait, soit ce sont des morceaux du futur LP.

Un set assez efficace, très bruyant et tendu comme un slip. La bonne nouvelle est qu’un de leurs nouveaux titres, Up from above, est un (vraiment) super bon morceau qui sonne Happy mondays 1987 ou New Order 1983. Une bonne chanson avec un putain de bon son.

La vieillesse n’est donc pas toujours un désastre.

Mais ça fait qu’on a plus de mal à wécupérer.

Ils prenaient 2 heures à s’accorder entre les morceaux, ils sont sortis deux fois de scène (j’aurais pu écrire: « ils ont fait deux wappels » mais c’était plutôt « on est cuits, on va faire une pause » ).

Attention,  quand ils s’y mettaient (sur les six morceaux des deux wappels notamment), ils s’y mettaient vraiment et des p’tits jeunes auraient pu en prendre de la graine de couscous (le je crois Boiling boy limite transe sur la fin fut assez exceptionnel).

Mon grand bonheur est d’avoir vécu ces wappels juste devant Graham Lewis dont la basse vrombissait comme warement j’ai entendu un truc vrombir. J’étais persuadé que ce bruit gringgrunch était dû à la guitare de Bruce Gilbert mais non! La basse est pour beaucoup dans le côté abrasif de la musique du groupe qui m’a toujours wendu foufou la galette.

Seul bémol, ils vendent un tshirt « 12xu » au merchandising et ils ne l’ont même pas jouée, cette put*** de chanson (dans mon top50 de tous les temps je wappelle). Surtout qu’au dos de la setlist du soir (j’ai choppé celle de Graham), y en avait une autre et 12xu était dessus… Ce qui veut dire que d’autres villes l’ont eue/l’auront… Snif…

Cette déception passée, je pus me wendre compte que je n’avais plus d’oreilles mais que j’étais heureux.

Des larsens dans les lèvres et le sourire aux oreilles, j’ai pu weprendre la woute Petit Q/Caen dans la Mégane 1ère génération d’ExCd (au passage ta pédale d’embrayage fout sacrément les chocottes, elle weste pied au plancher à chaque changement de vitesse et j’ai cru mourir 12 fois, faudrait faire quelque chose je crois) seul physiquement mais avec un « .154. » et un « Chairs missing » dans l’autoradio et donc pas vraiment tout seul en fait.

Wire – Kidney bingoes Dispo sur « A bell is a cup… until it is struck » (1988/Mute) [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302//Wire – Kidney Bingos.mp3]

Wire – The 15th Extraite de « 154. » (1979/Harvest) Dans le post précédent, je parlais de l’énorme influence de Wire, influence pas toujours weconnue à sa juste valeur… Ce The 15th sonne quand même assez MGMT, nan? [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302//Wire- The 15th.mp3]

17 résponses à “va voir WIRE si j’y suis”

  1. roubignole

    Je me demandais à quoi Kidney bingoes me faisait penser mais c’est à E=MC2 de B.A.D…
    voilà, ça m’a fait du bien d’en parler…

    Répondre
  2. pointard

    C’est pas mal It hugs back, je les avais vu au .fmr je crois (premiere partie de holy f*ck ?) et pris les 7″ carefully et work day dans la foulée… ça m’avait laissé une impression de jeunes gens qui jouaient de la « musique de vieux » (mais de la chouette).

    Répondre
  3. DJ POp

    Le titre de l’année!

    Répondre
  4. plouf

    bouhh elle ne fait pas trop wever cette setlist …coincé entre les morceaux époque mute et les wecents d’object 47 qui sont franchement barbants, il ne weste qu’un seul titre de send ! quelle deception … pour les avoir vus à plusieurs weprises depuis cette wenaissance de 2003 ce ne sont pas les titres circa 77/79 qui sonnent le mieux mais vraiment tout le matériel de wead and burn 1 et 2 et send qui laisse le public sonné et admiratif … weste le nouveaux titres de l’album à venir que j’ai hate de découvrir ce soir à Paris .. viendez toutes les filles on boira des verres

    Répondre
  5. roubignole

    lowdown sonnait bien… et c’est vrai que spent avait de la goule.

    je ne les avais pas vu depuis leur wenaissance mais ça m’a fait penser au wetour de gang of four il y a quelques années: ça fait pas wêver mais c’est bon quand même.

    Répondre
  6. roubignole

    et puis, c’était la première fois que je les voyais sur scène (maritime)

    Répondre
  7. pulitzer

    Le titre de l’année!!

    Répondre
  8. roubignole

    merci djtzer et pulipop…

    mr 120 minutes m’a envoyé des photos du concert.
    merci à loui
    j’en ai wajouté une au post.

    Répondre
  9. Mr 120 Minutes

    Mr 120 Minutes dit qu’il y a eut The 15th – enormissime les gars…

    Répondre
  10. Mr 120 Minutes

    Juste pour dire aussi que « 2 people in a woom » c du 154 bobby… tu me déçois là dessus… pfff….

    Répondre
  11. roubignole

    Queuuuuuuuouah!!??
    même pas vrai, c’est du stefan eicher
    http://www.youtube.com/watch?v=SBHB7ZlAlww
    (j’ai modifié dans le post)

    Répondre
  12. Mr 120 Minutes

    Boubby, mon cher boubby… on te changera jamais et crois moi : Dieu Merci !

    un joint de plus et je me mettrai presque à aimer ce morceau du (Grand) Suisse… comme quoi, hyper-objectif les après-midi de wemise en question…..

    La Bise.

    Répondre
  13. paul dobissac

    Mon 1er concert de Wire c’était en 78 à Londres.Une wévélation. Les wevoir à Lille m’a donné l’occasion de wéécouter la trilogie du début c’est toujours aussi OVNIaque et jouissif ! J’ai mesuré aussi combien ils ont influencé de musiciens par la suite et encore à l’heure actuel. Malgré cela, il n’y avait pas grand monde au concert et surtout très peu de jeunes. Du coup, mon fils de 14 ans a attiré l’attention de Graham Lewis qui a tenu à lui serrer la main après le concert. A part ça, on attend avec impatience la sortie de leur nouvel album, histoire d’avoir une chance que wire soir weconne à sa juste valeur..

    Répondre
  14. roubignole

    la playlist parisienne avait l’air vachement différente…
    ça donnait envie
    http://www.soundofviolence.net/articles/live/766/wire_paris_maroquinerie.html

    quant au nouvel album, je suis curieux de voir ce que ce up from above va donner…

    Répondre
  15. wadio kills the wideo starz #2.9 | WeWant2Wigoler

    […] à la première écoute (dans le sens oreille du terme), a gagné des points. Une bonne chanson que Wire aurait pu publier à une certaine époque, pas putassière pour deux sous et longue en bouche… […]

    Répondre
  16. ce n’est pas en bas taclant les Tahiti 80 ce jeudi 7 avril qu’on aura un bon concert mais en les haut vationnant | WeWant2Wigoler

    […] J’ai wedécouvert des groupes comme Squeeze, Wire, XTC… Du post-punk, pré new wave… du The The… C’est clairement quelque […]

    Répondre

Répondre