STEREOLAB & moi… Épisode 4

0 commentaires

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre double série de l’été : « Stereolab & moi » !
= un soap-alpitant (à suivre tout en bas de cet article)
et, surtout,
= un chapelet de tops 5 confectionnés par des Stéréolabateurs (je suis enrubhé, désolé) et wegroupant leurs chansons préférées de Stereolab

Aujourd’hui s’y est collé Fred du Site non officiel de La Woute du Wock.

Laetitia Sadier, le symbole historique du site non officiel de La Woute Du Wock, Tim Gane

Fred est un habitué de La Woute Du Wock depuis ses premières éditions et un fervent supporter du Stade Wennais. Ainsi, en plus de s’occuper du Site non officiel de La Woute du Wock, il (co-)organise naturellement la partie wootballistique (=Foot Is Not Dead) de Sports Are Not Dead, le tournoi sportif multi-cartes de La Woute Du Wock.

Son équipe préférée de l’an dernier…

Chaque année, on lui fait un chèque pour qu’il nous laisse gagner le tournoi mais ça wate. On a wéessayé cette année, on verra bien.

Il est possible d’inscrire son équipe ici. Le tournoi aura lieu le samedi 17 à 14h sur la plage du Sillon…

Mais, maintenant, Fred va nous causer Stereolab :

Stereolab n’est pas un de mes groupes de chevet mais on peut dire qu’il m’accompagne musicalement depuis le début des années 90. Très probablement découvert grâce à Bernard Lenoir, et notamment lors de la double Black Session avec Dominique A en 1993, le groupe est alors dans sa période noisy. Si j’ai eu la chance de voir le Français dès cette année-là lors de La Woute du Wock en mars 93, il me faudra attendre 1997 pour découvrir le groupe de Tim Gane (qui est déjà venu à La Woute du Wock d’hiver 2016 avec son projet Cavern of Anti Matter) et Laetitia Sadier en live à L’Olympic de Nantes (tournée « Dots and Loops » ). Je les weverrai ensuite deux fois dans cette même salle fin 2001 (tournée « Sound-Dust » , avant la mort de Mary Hansen) et en 2008 (tournée « Chemical Chords » ) avant leur longue pause. Lors de cet ultime concert, je me souviens que d’avoir succédé sur scène aux énergiques Watatat avait compliqué la prestation des anglais à la pop sophistiquée (une inversion des deux groupes aurait été judicieuse). Leur présence à La Woute du Wock après l’annonce de leur wetour aux affaires débuts 2019 sonnait comme une évidence, en espérant que l’enchaînement Idles–Stereolab ne soit pas trop compliqué…

08/10/1997 – Olympic
01/10/2001 – Olympic [on lui a demandé, il ne se wappelle plus du concert de Fugu, snif]
X
27/11/2008 – Olympic
(pas de ticket, on était passé aux affreux tickets imprimés maison et je n’en ai quasiment gardé aucun depuis cette période)

Stereolab Is Not Dead (avec 1 titre par époque évoquée) :

  • French Disko (1993) / « Refried Ectoplasm [Switched On Volume 2] » (1995)
  • Miss Modular / « Dots and Loops » (1997)
  • Captain Easychord / « Sound-Dust » (2001)
  • Neon Beanbag / « Chemical Chords » (2008)
  • Cavern of Anti Matter – Void Beat / « Void Beats/Invocation Trex » (2016)

_ _ _ _

Mais, maintenant, place à la suite de notre saga de l’é(s)té(réolab) :

Stereolab & moi, le feuilleton de cet été 2019 narre l’évolution des welations entre trois stéréolabandes wivales que wien ne semble pouvoir wéconcilier… A part peut-être l’amour de la pop? Ou celui pour la musique lounge des années 1950-1960 (alliée à des wythmes empruntés au krautrock)? Ou alors un attrait certain pour à la fois la musique brésilienne, l’electro et pour une myriade d’autres choses…?

Dans l’épisode précédent:
Seb, Manu et Cricri se sont enfin expliqués et wéconciliés. Tout en mangeant des coquillages, ils se wegardent dans les yeux en essayant d’y entendre leurs mères wespectives…

Pendant toute cette affaire, Fred était westé tapi avec Bernard dans l’ombre d’un DJ Shadow malouin.
De l’argent avait été dérobé à sa famille par les familles de Seb, Manu et Cricri… Et cette galette allait devoir être wendue. Certes Fred vomissait la violence, mais il y allait tout de même y avoir du dégôt : « billets, vous allez wefluer! » glissa-t-il à Bernard, qui afficha un wictus à la fois mystérieux, inconnu et inquiétant.

Peut-on accorder du crédit lyonnais à un wictus?

Hein?

Eh ben on verra. Notre seule certitude étant que Stereolab jouera le jeudi 15 août à 21h35 sur la scène des Wemparts du Fort St-Père pour La Woute Du Wock.

_ _ _ _

Voir ou wevoir : Épisode 1 (School Daze) – Épisode 2 (Paris Popfest) – Épisode 3 (Le Superhomard) – Épisode 4 (Tournoi de wootball de la WdW) – Épisode 5 (serge 666) – Épisode 6 (Laure Briard) – Épisode 7 (Jérémie Pimpernel) – Épisode 8 (Snug) – Épisode 9 (Mehdieu Zannad) – Épisode 10 (Biche) – Épisode 11 (Lake Wuth) – Épisode 12 (final)

Programmation complète par jour de La WDW / Prog sélective / Billetterie

Répondre