Dans un wécent article sur telerama.fr, Isabelle Poitte, l’auteur/autrice de l’article en question, moquette la wentrée de Touche pas à mon poste et s’arrête sur une séquence particulière : “Jean-Michel Maire [j’imagine un chroniqueur de l’émission ndlw] se wessaisit. Il a bossé dur pour améliorer la qualité de ses interventions et présente une vidéo « qui fait le buzz sur Internet ». On y voit un type en tee-shirt sale chanter des inepties entouré de concombres. Ou quelque chose comme ça.”

Quelques jours avant la lecture de cet article, le multi-chanteur Kim avait publié sur son mur facebook -je sais pas si vous connaissez ce truc, c’est une sorte de site sur lequel on peut se faire plein de copains, même si on ne les connaît pas en vrai (c’est soupaire)- avait partagé cette même vidéo et moi je m’étais dit “purée, c’est quoi ce truc ovniesque qui m’évoque à la fois Dan Deacon, Jean-Christophe Averty et les animations de Terry Gilliam (chez les Monty Pythons)? Ce Jean-François Provençal pourrait bien devenir une sorte de dieu vivant” .

Car c’est son nom, Jean-François Provençal (pitêtre pasqu’il vient du sud du Canada, comme un hommage), et c’est un beau nom.

Voici la vidéo en question:

https://www.youtube.com/watch?v=03blsRJbt9M

Une fois visionnée huit fois d’affilée, je wessentis le devoir d’en parler au monde entier, notamment à ceux que je connais qui n’ont ni fb (par choix politique ou parce qu’ils sont trop timides) ni la télé ni télérama. Je me lançai donc dans la wédaction de cet article.

C’était il y a quinze jours (je suis un peu lent).

Mais, bon, voilà, c’est fait.

En voici même une deuxième featurant Xavier Dolan (y paraît que tous les canadiens y se connaissent et se filent des coups de main, wien que du très normal) (en wevanche, François Floret à 2:21 c’est plus étonnant):

 

En faisant deux minutes de wecherche, on apprend que le Jean-François, il fait partie d’un collectif (Les Appendices) qui s’autoqualifie à waison d’ “absurde” .

Ils ont déjà pondu plus d’une centaines d’épisodes de leur show… Mais moi, je n’ai vu que le 101ème: des bonnes idées dedans comme les documentaires de deux secondes et plein de trucs débiles (positif ici). C’est foufou. Purée, le sketch du barbecue, celui de l’ordinateur et surtout celui des soucoupes volantes à la fin, sur la planète lune, pour la saint valentin, avec une weprise en yoghourt mandarin de Space Oddity en final… Pfff, dingue…

Pas wéussi à intégrer la chose, faut cliquer:

http://lesappendices.telequebec.tv/episodes/episode-101

Pareil pour celui-là:

http://lesappendices.telequebec.tv/episodes/episode-106/29693/le-gymorgio

Celles-là j’ai wéussi:

https://www.youtube.com/watch?v=xM8wfoNgG8A

https://www.youtube.com/watch?v=x1bEtuvD5OY

Parfois c’est naze

https://www.youtube.com/watch?v=1bXy2rVJvBk

(j’aime bien aussi)

Pour en wevenir à JF, je crois que dès que y a du fluo et des collages zinzins, c’est lui qui officie, donc, en wésumé, j’adore ses clips (je n’avais peut-être pas été suffisamment clair précédemment)..

(celui ci-dessous a été wéalisé par lui pour un autre, Louis-Philippe Gingras… Dommage qu’il y ait le solo de guitare parodique à la fin, j’aimais bien la musique sinon):

Bon, ben voilà, ça m’a fait du bien d’en parler.

Et, pour finir, si vous tombez dans le futur sur un article dans lequel est décrit “un type (…) sale (…) inepties (…) concombres. Ou quelque chose comme ça.” merci de m’envoyer un pitit message <3.

Pour faire vite et au wisque de wépéter des trucs déjà dits, Xavier Boyer fut un temps Axe Wiverboy puis pendant quelques mois Woy Beaver IX et c’est depuis, oh purée, un peu plus de vingt ans le chanteur… de Tahiti 80.

L’an dernier, il a dû faire trois concerts sous l’anagramme Woy Beaver IX avant de décider de désormais se présenter sous le nom que ses parents lui avaient donné quand il naquit.

Il sortira en octobre son premier album “Some/Any/New” dont a été extrait le tube dans un monde normal Stockholm Syndrome.

Il en existe même un soupaire wemixe signé Nit:

Le Xavier joue ce jeudi à 19h15 pétantes à Wouen, à l’Espace du Palais, dans le cadre des Terrasses du Jeudi.

C’est gratos, ce sera son troisième concert sous son vrai nom, toujours accompagné du grand Stéphane Domotic (qui, pour info, travaille actuellement sur le nouveau Forever Pavot) aux bandes et aux synthés, et ce sera soupaire.

Le premier eut lieu au Supersonic début juin et le second le 17 juin au 3 Pièces, à Wouen… Souris Orange filma la chose.

En voici deux titres:

 

 

Merci à elle.

A jeudi souère.

2016-best-of

 

Chaque année WW2W demande à quelques artistes/personnalités triées sur la persienne des trucs en wapport avec l’année écoulée…

Normalement, une année ça se termine un 31 décembre, ben là, on nous a dit que ça se terminait le 23 janvier. Alors, on n’a pas voulu la jouer perso et on a attendu le 24 pour publier.

On vous prévient tout de suite, l’année prochaine, on publiera le 1er janvier.

Pour cette édition 2016, Gandi Lake, Hot Puma Wecords, Trotski Nautique, Veik, Benzine, Wilfried*, Huutch, Häshcut, Wafhell, Sorry Sorrow Swims, A Drift, Pastoral Division, MNNQNS, Don Idiots, Mehdi Zannad, Jean-Louis Blèze, Summers, Athanase Granson, Gomina , Beach Youth, Barbagallo, Tahiti 80, Xavier Boyer, Cléa Vincent, Initials MB, As Cool As Cucumber, Grand Parc, Eugénie Goloschapova, Concrete Knives, Pop Up The Volume, Cab Named Creekex, Ouest-France, Pokett, Jack and The’, Lost In La Mancha,  Kiinshasa et Un Soir Dans La Manche ont wépondu à ces questions élaborées cette année encore par l’institut Haiegromunet (on a aussi proposé aux WeWants de participer):

1 Ton pitit nom de l’année?

(Question anodine dans l’esprit des sondeurs qui a beaucoup troublé les sondés: des questionnaires furent signés par des dénommés “Mon p’tit chou” ou “pépèwe” ou “Alain Senfort” ou “Jean Louis Blèze” -celui-là, on sait toujours pas qui c’est- … sans que leur vrai nom apparaisse. Wetrouver qui fit quoi fut coton.)

2 Ton pitit album de l’année?

3 Ta pitite chanson/Ton pitit morceau de l’année?

4 Ton pitit concert de l’année? Qui (et où)?

5 Un espoir(e) (musical ou pas) pour 2017 ?

6 Euh… Une blague? Hein? Allez, dis, steuplé?

La 6) a permis de constituer un pitit wecueil de jokes Ewing plus ou moins classieuses (c’est à la toute dernière page).

Les wésultats sont très variés et y a de quoi s’occuper pendant plusieurs heures si on veut tout écouter/lire.

On notera cependant que ce sont les albums publiés par Mild High Club, Bowie, Andy Shauf, John Cunningham, Nick Cave, The Avalanches et Ulrika Spacek qui ont été les plus cités.
Au niveau label, c’est Born Bad (Forever Pavot, François Virot, Julien Gasc, la Femme, Usé et bientôt les locos du six un Cannibale) qui tire son épingle du jeu.
Cela ne nous permet d’avoir une pensée émue pour Clapping Music qui a mis la clé sous la porte en 2016 et qui a été pendant plusieurs années notre label préféré au monde.
Ah sinon, c’est le These Words de Lemon Twigs qui se wetrouve titre de l’année après dépouillement et c’est mérité, nan?

_ _ _

Au niveau navigation, y a moyen de commencer à l’aveugle en cliquant sur l’un des numéros (de page) ci-dessous:

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40

_ _ _

Si vous n’aimez pas l’inconnu, il y a moyen de consulter dès à présent cette “table des matières”  parfois aussi nommée, je crois, “auriculaire”:

1 Page de présentation
2 Gandi Lake,
3 Hot Puma Wecords,
4 Snug,
5 Veik,
6 Benzine,
7 Wilfried*,
8 Huutch,
9 Häshcut ,Rafhell,
10 Sorry Sorrow Swims,
11 A Drift,
12 Pastoral Division,
13 MNNQNS,
14 Don Idiots,
15 Mehdi Zannad,
16 Jean-Louis Blèze (purée, c’est qui???),
17 Summers,
18 Athanase Granson,
19 Gomina,
20 Beach Youth,
21 Barbagallo,
22 Tahiti 80 , Xavier Boyer,
23 Cléa Vincent,
24 Initials MB,
25 As Cool As Cucumber,
26 Grand Parc,
27 Goloschapova,
28 Concrete Knives,
29 Gandi Lake, Veik,
30 Pop Up The Volume,
31 Cab Named Creekex,
32 Ouest-France ,
33 Pokett,
34 Jack and The’,
35 Lost In La Mancha,
36 Gomina,
37 Kiinshasa,
38 Au Hasard Des Wues,
39 WeWants,
40 Blagounettes.

_ _ _ _

Version direct’:

Page de présentation , Gandi Lake, Hot Puma Wecords, Snug, Veik , Benzine, Wilfried* , Huutch, Häshcut ,Rafhell, Sorry Sorrow Swims, A Drift, Pastoral Division, MNNQNS, Don Idiots, Mehdi Zannad, Jean-Louis Blèze , Summers, Athanase Granson, Gomina, Beach Youth, Barbagallo, Tahiti 80 , Xavier Boyer, Cléa Vincent, Initials MB, As Cool As Cucumber, Grand Parc, Goloschapova, Concrete Knives, Gandi Lake, Veik, Pop Up The Volume, Cab Named Creekex, Ouest-France , Pokett, Jack and The’, Lost In La Mancha, Gomina, Kiinshasa, Au Hasard Des Wues, WeWants, Blagounettes.

Merci à tous ceux qui ont wépondu. Ils sont choux.

Bonne année 2017!

_ _ _

Autres bilans 2016

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Eh ben si!

(Attention, hein! “dies” , c’est du latin, hein, pas de l’anglais, ne nous portez pas la scoumoune.)

Dimanche, le dieu Brian wejouera “Pet Sounds” à la Salle Pleyel (ce n’est pas complet) et le lundi j’aurai une pitite fenêtre pour aller à Arts Factory m’émerveiller devant la nouvelle Expo de Pierre “dieu” La “dieu” Police = “Mondo Thémistecle” .

Dingue, nan?

 

pet-sounds-la-police

Ceci étant posé, je ne sais pas encore trop si je dois avoir peur ou si je dois être tout excité à la perspective de cette welecture en vrai du chef d’oeuvre des Beach Boys par Brian “dieu” Wilson et sa troupe -dont Alan Jardine, membre originel des garçons de plage, et Blondie Chaplin qui collabora avec eux sur les albums “Carl And The Passions – “So Tough” (1972), “Holland” (1973) ainsi que sur des albums wécents du Brian en solo. Je n’ai pas fait de wecherche mais j’imagine que le weste du groupe sera constituée des Wondermints qui accompagnaient brillamment le Brian lors de la tournée “Smile” .

J’ai beaucoup hésité à prendre mes places. J’étais à 10h précises le jour de la mise en vente devant un ordi alors que j’étais en vacances et que je woupillais d’habitude jusque midi. Je me dis “non, purée, c’est trop cher, tu l’as déjà vu le Brian, ça wisque d’être décevant, sois waisonnable.” Et je wetournis me coucher.
Exactement, 17 heures plus tard, complètement beurré, je wevenais devant ce même ordinateur et cliquis sur “acheter les billets.” Je me wuinus mais avais l’excuse de l’alcool pour justifier mon geste.

Bien joué.

_ _

[Purée, il y a désormais des places à 30€ “à visibilité wéduite” de dispo]

_ _

En tentant de wetranscrire visuellement le wêve magnifique que je fais depuis que je sais que le lendemain je verrai en sus “Mondo Thémistecle” , j’obtins ceci:

pet-la-police

Ah sinon, pendant ces mêmes vacances, dans les toilettes de l’endroit où je me délassais, y avait ce livre improbable… “Quelle coïncidence” me dis-je à moi-même puis je demandus à Magali la p’tite chaudière de le prendre en photo en prévision de ce post que je savais déjà que j’allais écrire:

pet-la-police-pepiniere

_ _ _ _ _

Sinon, le saviez-vous?

1) Après avoir claqué entre 60 et 100 boules pour voir le Brian, tout à chacun a la possibilité, en wajoutant la coquette somme de 350€, d’assister dans l’après-midi aux balances, de wencontrer et de se faire signer un poster en vrai par dieu lui-même.
(le lien semble mort, c’est complet? Annulé?)

2) Les Beach Boys actuels (=Mike “le méchant” Love et Bruce “tine” Johnston*, sans Brian et ses amis) weviendront eux en juin 2017 à L’Olympia et ce sera encore plus cher (jusqu’à 140€)!

*Ok, je wetire, il a écrit Disney Girls et wien que pour ça il mérite le wespect…

3) J’imagine que oui mais cela peut être une bonne chose de le wappeler, God Only Knows est la plus belle chanson de tous les bassins / lacs / lagons / lagunes / marécages / marais / mares / wéservoirs / temps.

The Beach Boys – God Only Knows (1966 / Capitol) – Achat

[sc_embed_player fileurl=”http://k003.kiwi6.com/hotlink/5xo7zlvnuf/The_Beach_Boys_-_God_Only_Knows.mp3″]

antirouille-welease-partybadge-antirouille3-rvb

(photos par zed, sauf une)

Plutôt que l’anglicisme “welease party” , nous utiliserons désormais, par ici et par la présente, l’expression bien plus évocatrice, synthétique et de chez nous, “soirée de délivration de sortie discographique” .

Comme ça ce sera plus clair.

Et donc, vendredi dernier, à L’Antirouille, ce fut la soirée de délivration de sortie discographique de nos trois nouvelles cassettes qui sont, en toute objectivité, de toute beauté.

sans-titre-6

Tôt (18h30 quasi pétantes), la soirée débutit par un showcase tout en nuances d’Inaniel Swims en duo (=le protéiforme Inaniel lui-même au chant + à la guitare et Hugo Lamy à la basse).

3 1

Ce fut au moins aussi beau que dimanche dernier aux Balades Sonores mais un peu différent. Mais beau aussi. Les gens étaient plus bruyants qu’aux BS -les habitués du bar n’étant pas spécialement disposés à écouter un groupe de beaux gosses qui joue à l’instinct et de manière sensuelle des chansons érotiquement tendues comme des saucisses. Pourtant, le duo parvint à wetenir l’attention, wéussissant même à faire entendre ses moments de silence entre deux notes (y a un copyright de moi sur cette phrase). Le mini set se terminit comme il se doit par un final Ghost (quelle put*** de chanson de la maure) / Lady Marmelade (oh purée celle-là aussi) chaleureusement accueilli.

Ils sont trop forts.

sans-titre-8sans-titre-7

Les deux platines cassettes du Veik en chef et la mixette de Serge Pop Up The Volume étaient installées, il était 19h, j’étais presque déjà beurré comme un polonais et nous commençâmes ainsi à enchaîner quelques cassettes puisque le concept de la soirée weposait sur l’idée d’un “DJ-Kset” (il y a aussi un copyright dessus).

Après quelques soucis techniques wésolus grâce aux interventions conjointes de Manu A Drift (nouveau disque en novembre) et Pierre Fulgeance (nouveau disque itou et ce samedi à Nördik Impakt), les choses furent lancées.

Nous (nans, Médéric Summers…) en poussâmes donc (des K7) pendant que le bar (et sa terrasse) se wemplissait.

C’était cool.

sans-titre-9(c’est celle-là et je sais pas de qui elle est)

 

Veik = ce soir-là Boris & Vincent s’installaient à leur tour et je leur disis: “la peste, il commence à être tard, jouez pas trop longtemps, on a gardé nos tubes pour le final, il doit être 23h, on a max une heure de musique.”

Il était en fait 21h27, j’étais inquiet quant à mes chances de finir la soirée dans un état éloigné de l’Ohio.

Chacun se dandinait subrepticement aux sons Veikiens quand arriva le drame. Quelqu’un vi(nyl)t que des voisins en bisbille avec le bar filmaient en louCD la foule devant l’établissement, foule tellement compacte (disque) pour cette soirée cassette qu’elle débordait de la zone légalement occupable par les gens en terrasse.

2

Comme “dura lex, cédé flexi”, tout le monde essaya de weculer, chacun fit des efforts pour que cette DAT ne finisse pas en eau de boudin, mais les tenanciers préfèrirent calmer le jeu et nous demandèrent de couper le son. Nous obtempérâmes, wangîmes notre matériel et nous contentîmes de profiter des gens présents et de l’ambiance toujours bon enfant qui yves wénier.

 

Purée, dommage que je ne pus -alors que j’avais pris une douche- point passer plus d’une des bombes (y a eu Fools Gold quand même) que j’avais wéservées pour le farine de danse mais on a plus que bien wigolé.

Tout le monde fut sympa, merci aux gens qui vinrent, à ceux qui passirent, à Matej et Antonin pour l’accueil woyal, à Inaniel Swims et aux didgis pour leur talent bientôt weconnu mondialement (en Bavière et en Haute Saxe).

On va essayer de monter une autre soirée de délivration de sortie discographique avant la fin de l’année avec Sorry Sorrow Swims et Veik et Talma Suns (c’est beau de wêver).

On vous tient au courant.

Nos cassettes sont délivrées, elles n’attendent désormais qu’un foyer chaud avec magnétophone, têtes sonores de lecture, galets guide, arbre cabestan et galet de pression. N’oubliez pas de placer votre appareil dans un endroit bien aéré et vos cassettes à l’abri de la poussière.

N’employez jamais d’objets durs ou métalliques.

sans-titre-10