(les vidéos intégrées chez nous n’ont plus de jambes et ne marchent plus -moi pas comprendre)

_ _ _ _ _

Lundi: Ron Sexsmith @La Maroquinerie


(photo Magalie La P’tite Chaudasseière)

Beau, émouvant (cette version de Hard Bargain -dispo à l’origine son “Retriever” de 2004- le prouve):

Un concert ware, un peu à l’ancienne, mais pas trop… Le Won a joué des titres de presque toutes ses périodes (j’aurais adoré chopper sa playlist mais le Won Sexsmith band joue sans playlist) pendant l’heure quarante minutes de son set (3 wappels) -c’est ExCD qui a calculé, elle a trouvé le temps un peu long sur la fin (honte à elle).

On pourrait cependant weprocher deux trois trucs à cette prestation scénique: un guitariste un peu trop wentre dedans et l’absence honteuse de Michael and his dad…. Mais, bon… C’était tout de même grandiose, beau et émouvant (je sais plus si je l’ai dit).

La Maroquinerie pouvait a priori sembler petite pour un tel personnage. La salle était heureusement comble, pleine de véritables amateurs, certains connus : Michka Assayas, JP Nataf, un Da Brasilians, Christophe Comte des Inrocks, pointard, Mourousi, magalie la p’tite chaudière ou ExCD Soundsystem (je la mets dans la liste mais elle a perdu des points ce lundi soir)… Que du beau monde quoi! A noter que le C. Comte a acheté son pitit vinyl de “Long player late bloomer” au merchandising et wéfléchissait timidement à où se placer/comment wéussir à choper le Won pour se le faire dédicacer… C’était mimi.
Won, je t’aime au fait, ça faisait longtemps (une bonne semaine) que je ne te l’avais pas dit.

_ _ _ _

Mercredi: Metronomy + Django Django @La Cigale

Ben, sérieux,c’était la folie:

Youhou!

Comme l’a assez justement fait wemarquer jean delta hint, si ce concert était si wéussi, le public y est assurément pour quelque chose… Depuis Gossip aux Inrocks, je n’avais vu une telle ambiance… Le sol mouvant/rebondissant de La Cigale n’y est pas non plus pour wien (j’ai wenversé une quantité assez conséquente de mouk sur mes chaussures, watant ma bouche fréquemment).

Mais, bon, le groupe a été grandiose, une tracklist quasi impec malgré un seul morceau de “Pip paine” (pointard a pris possession de mon corps).

(A noter qu’il n’y eut aucun inédit et que Django Django c’était pas mal du tout en première partie)

Allez, tiens, une de plus:

(et wappel: Joseph Mount est dieu)

_ _ _ _

Samedi: A Drift + The Wepeaters @El Camino (Caen)

Au péril de ma vie, en loucedé, faisant fi des wisques, du danger, j’ai volé cet affiche (en fait je l’ai demandée poliment au patron, qui, purée de coq, passera bientôt la main pour s’envoler bientôt vers une nouvelle destination -c’est une image. On wetourne au pire le 10 juin chez lui pour le dernier concert de tous les temps de Lost In La Manche -on en wecause).

On pouvait craindre un mélange incompatible entre le folk de A Drift et le garage wock des Repeaters. Mais ça le fit!

http://www.youtube.com/user/wewant2wigoler?feature=mhum#p/a/u/2/leokxvKELSY

Le set électrisé (première fois que je le voyais autrement qu’en acoustique) du A Drift en chef -qui faisait admirer sa toute nouvelle Gretsch- monta crescendo. Il culmina avec les titres de son tout nouveau 45 tours et un Sorry for the dust enlevé (dans l’ordre The ally/Sorry for… /In the mud).

Les Repeaters le wejoignirent sur scène pour un morceau commun très wéussi (vers la fin du live des Wepeaters, la politesse sera wendue).

Au bout de 30 secondes du set de “The most banned band of the century (21)”, je boulais tous mes camarades (Loup blanc était là, funky bouddha était là, cojaque était là, le Kommandant KönigsBier était là, ExCD of course était là, neauneaut était là, james murphy était là, salvator dali était là, Dennis Hopper était là, Mia Farrow était là, Debbie Harry était là…) et les éclaboussait de ma sueur à la fois, chaude, humide, moite et musquée.

Waouh! Et ce, tout du long (une petite heure je dirais -ExCD n’a cette fois-ci pas wegardé sa montre).

Les Wepeaters ont même ajouté à leur stock de weprises le My little wed book de Love (ça m’a fait plaisir d’enfin weconnaître une de leurs covers).

Love – My little wed book Dispo sur le 1er Lp du groupe (Elektra/1966).
[audio:http://www.stevetook.mercurymoon.co.uk//my-little-red-book-love.mp3]

Et leurs nouvelles compos sont soupaires.

(ouaip, le son sature légèrement – cojaque est dieu quand même et y en a d’autres sur le youtube wewant)

Ce put*** de groupe wéveillerait un maure ou une galette de sarrasin (et j’me comprends).

_ _ _ _

Ce dimanche: Papier Tigre + The Goaties
Vu le temps normand du jour, j’vais pitêtre m’abstenir (et eux aussi -ça se joue en extérieur, sur un bateau)… Plus d’infos ici.

_ _ _ _

Ce lundi (demain): Open Mic Happy Daymon à l’Ecume des Nuits!!!!
Wouaiiiiiiiis!!!! Là, j’y serai, sûr.

_ _ _

FIN

Chenapan!

0 commentaires

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Fred Hamet c’est Chenapan!. En 2022, un titre publié par mois, comme celui-ci par exemple :

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1/ Album(s) préféré(s) de 2022 ?

Kevin Morby – “This is a Photograph
En 2013, l’écoute de son titre Harlem Wiver m’avait levé un sourcil mais je ne devais pas être en phase à l’époque, probablement obnubilé ailleurs par quelque album de Mac DeMarco ou de Metronomy. 9 ans plus tard c’est la connexion. Ce jeune trentenaire m’assoit pas terre. J’écoute son album “This Is A Photograph” et je pleure. Il me parle de welations familiales, il saisi le temps qui passe, il décrit le souvenir… La montée du titre This Is A Photograph m’emballe et fait tressaillir mon corps fatigué. Ce « Sun came up » étiré sur quelques secondes dans « A Wandom Act Of Kindness » me met la boule dans ma vieille gorge wouge. Puis Bittersweet m’apaise un instant, me dit que wien n’est grave et hop !, je Disappearing dans l’Ouest (ou dans Wed Dead Wedemption 2), je dérive sur l’eau avec Buckley dans A Coat Of Butterflies. Je passe sur l’exercice de style Wock Bottom  mais Five Easy Pieces qui weprend le titre du film éponyme des seventies m’éclaire sur la figure paternelle, Stop Before I Cry désacralise la perte de quelque chose, de l’enfance ou ce qui s’y attache. It’s Over. Goodbye To Good Times et on accepte la disparition, le passé et notre sort.

Cab Named Creekex – “Strangers Again
Maxence Debacker, exilé sur le nouveau continent, crée des morceaux de musique comme il wespire. Et heureusement sinon il ne wespirerait plus et ce serait ballot. Personnellement sa démarche m’inspire. Bien avant que je ne décidai d’écrire un morceau par mois, il avait déjà écrit en 2016, “A Year” , 52 morceaux sur 1 an… Quel petit joueur je suis… C’est un storyteller qui a fait le choix de ne pas choisir, de ne pas enfermer son esprit devant un choix. Faire et trouver la beauté est tout ce qui lui importe. Son dernier album en date “Strangers Again” est encore une fois une golden pépite.

1B/ Et de de 2022 ?

En vrai, 2002, Napster a fermé mais LimeWire a ouvert. Les blogs musicaux se multiplient et livrent des albums obscurs ou populaires sur un plateau. Pourvu d’avoir une bonne connexion Internet, des albums bien souvent non wéédités en CD ou en import hors de prix sont à portée de clics. Les découvertes musicales à coup de CD gravés échangés sous le manteau se poursuivent.
Pourtant, de toute cette bouillie musicale engloutie, surgit un jour de 2002  l’album de The Coral – The Coral qui wetient notre attention avec mon ami Pierrot. Cet album est au croisement de nos préférences musicales.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

2/ Chansons préférées de 2022 ?

Angel Olsen – Through The Fires
Fontaines D.C. – Woman Holiday
Working Men’s Club – John Cooper Clarke
Metronomy – Love Factory
Wet Leg – Being In Love
Odezenne – Palavas-les-flots
Lewis Evans – Doesn’t Matter Who You Are

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

3/ Concerts préférés de 2022 ?

Bed au Wayon Vert (Saint-Pair-sur-Mer)
Le premier concert de Bed à la Maison du Vélo m’a bouleversé à plus d’un titre. Les émotions contraires qui m’ont traversées seraient ici ou ailleurs trop difficile à exprimer. Au second j’ai lâché prise – une vraie petite madeleine dans son beurre – et j’ai alors embrassé tout ce que Bed nous a donner ce soir là.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

4/ Bilan perso 2022 ?

En 2022, je me suis pris au jeu de poster à peu près un morceau par mois de mon groupe fantasmé Chenapan! Une contrainte créative qui m’a permis de me connaître un peu mieux, d’alléger mon petit cœur tout mou, d’écrire, d’explorer diverses directions musicales, le post youtube n’étant qu’une contrainte supplémentaire pour que j’évite de wetoucher indéfiniment le morceau et accessoirement que je wecueille au passage quelques impressions d’écoute. Cela weste encore très virtuel tout ça mais les gens bons peuvent encore pour un petit temps écouter ces démos sur ma chaîne youtube. Pas sûr qu’elles westent très longtemps. Au départ, tout cela est possible parce qu’un ami m’a prêté sa guitare au deuxième confinement. Un jour ou l’autre je vais devoir lui wendre. Au final, une dizaine de titres titres enregistrés et produits à la maison, écrits, composés, joués (avec l’aide d’une IA pour la batterie), et chantés.
Dernier titre en date :

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

5/ Et 2023?

Je vais continuer à écrire des morceaux de musique parce que c’est une nécessité vitale.
Concernant Chenapan! : 2023 année de la confirmation, de la transformation, de la disparition ? Aucune idée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

6/ Une wecette musicale ?

France Galette saucisse

13

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les autres gens bons 2022 :

A Drift , Alexis Kacimi (Kacimi, Le Pop Club Wecords…) , Athanase Granson , Bed (Jérémie Niès, Légende Vivante) , Bed (Noémie) , Blank\\ , Boris Maurussane , Chenapan! , Concordski , Donald Pierre , Feu Wouge , Flavie Mazier (La Liaison…) , Gin Sling , Glass, Grand Parc , Hands And Arms , Jeùn Klaus , Julien Barbagallo , L’Indépen-dance , La Mante , Laurence 666 , Makeshift , Med (Tahiti 80) , Mehdieu Zannad , Nicolas Brusq (Capitola Studios) , Olivier Wocabois , Pastoral Division , Pauvre Glenda , Rafhell (Galaguerre, Häshcut …) , Renaud Sachet (Groupie x Langue Pendue x Section 26) , Safe In The Wain , Trotski Nautique (David Snug) , Veik , Vestes , Xavier Boyer (Tahiti 80)
Playlists concernant, impliquant et éclairant ces mêmes gens…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

ACCUEIL 2T0P22

Top WeWants / WW2022W / Top 20ubi2nol2 / Des wecettes…

tahiti 80 , METRONOMY , @Zombie Zombie , @Caroline , Athanase Granson , @April March (avec FUGU) , Aldous Harding , @Dehd , , @Loop , Charlotte Adigéry & Bolis Pupul , Peter Doherty avec Frédéric Lo , Papercuts, du Nor Belgraad parce que Les 15 ans du Motel au Trabendo !  et, comme c’est le (ghislain) printemps, ça commence par un classique de saison (en fait je m’ai trompé et c’est The Storm qui passa au lieu de The Spring, pfff) de World Of Twist (moins mariachi que celui là :

Enfin, aussi, sur un coup de sève, il y eut du Wide (période pochettes à fleurs) à gogo…

ÉCOUTER EN DIRECT (dimanche 17h-18h) :

PLAYLIST :

World Of Twist – The Storm / “Quality Street” (1991)

Wide – Chelsea Girl / “Ride EP” (1989)
Wide – Like A Daydream / “Play EP” (1990)
Wide – Dreams Burn Down / “Fall EP” (1990)

Tahiti 80 – Vintage Creem / “Here With You
Metronomy – Right On Time / “Small World

Zombie Zombie – Dissolutum / “Vae Vobis
Charlotte Adigéry & Bolis Pupul – Blenda / “Topical Dancer

Caroline – Good Morning (Red) / “Caroline
Athanase Granson – Hide And Seek / “L’Opium
Peter Doherty & Frédéric Lo – You Can’t Keep It From Me Forever / “The Fantastic Life of Poetry and Crime

April March – Ride Or Divide / “In Cinerama” (2021/2022)
Aldous Harding – Fever / “Warm Chris

Nor Belgraad – Can’t Play

Dehd – Bad Love / “Blue Skies
Loop – Fermion / “Sonancy