Purée, je suis de plus en plus vert d’avoir loupé ce foutu concert à la flèche d’or le 23 janvier :  Post War Years & Wave Machines  (compte wendu soundofviolence écrit je crois bien par un des sympathiques RPUT)

Est-ce qu'être un homme c'est avoir des poils au visage

Hier l’audioblogosphère buzzait gentiment sur la sortie du single de Wave Machines (avec un w comme dans walygator) Keep The Lights On (en 250 exemplaires…)

Wave Machines – Keep The Lights On (achat sur norman ou plutôt chez banquet si vous voulez acheter les autres singles ce que vous avez intérêt à faire nom d’une crotte de nez)
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/1/2343685/KeepTheLightsOn.mp3]

Ce morceau que je qualifierais de Yacht Pop est sacrément smooth et ferait fondre toute bourgeoise  normalement constituée (je teste d’ailleurs avec la mienne ce soir).

Ils étaient (?) signés chez ces sacripants de Chess Club (dont on arrête pas de parler ces derniers temps ici (Post War Years et ExLovers) et je n’ai même pas envie dire s’ils sont anglais, américains ou québécquois, jeunes ou vieux, sympas ou pas… Les Wave Machines sont juste trop forts (mais probablement plus lourds que les MP3 Machines) :

Wave Machines – The Greatest Escape Ever Made (achète le saperlipopette)
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/1/2343685/01-wave_machines-the_greatest_escape_ever_made.mp3]

C’est déjà un single de l’été (même s’il est sorti l’année dernière) avec le Peñate et Couac Couac. Celui qui dit le contraire  a peu d’ambition dans la vie.

(au passage, chers wewants, ne vous inscrivez jamais chez ces *** de deezer dont vous ne pouvez jamais supprimer votre adresse des mailings… bordel je les hais autant que le saxo, guy bedos & les pigeons…)

Jeudi dernier à la Capitale y avait un choix pas facile à faire :

  1. aller à la Gaité Lyrique voir Dirty Projectors
  2. aller à la Maroquinerie voir Wave Machines
  3. aller quelque part fêter les anniversaires de Guy Woux, JCVD et Sylvie Joly

Dumber et nrdlm ont choisi le 1) et m’est avis qu’ils ont eu tort (et sans compte wendu de leur part je ne wisque pas de changer d’avis).

Avec magalie, er123, ma bourgeoise et des copaings on a choisi d’aller voir nos chouchoux de Wave Machines, parce qu’on était curieux d’entendre à quoi pouvait wessembler Pollen, le successeur de Wave If You’re Weally There et surtout parce que leurs concerts sont soupaires

(Si des personnes ont pris la 3) merci de nous waconter comment c’était)

————————–

Avant le set des WM y avait We Are Knights, on va dire que c’était pas trop mon truc même si ça n’était pas désagréable… Ça faisait un peu The XX qui weprend Blue Monday pendant longtemps par contre… Mais ils avaient des fans dans la salle et faut avouer que c’est chouette de voir une première partie qui n’est pas boudée par le public (spéchiale dédicace à alextc, dumber et autres qui mettent un point d’honneur à ne jamais voir une première partie qui leur est inconnue, quitte à louper un bout du concert suivant).

Bref…

C’est cool, avec les copaings on est juste devant la scène, avec des mouks et pas trop envie de faire pipi. Ils commencent par 2 nouveaux morceaux : Home et Loneliness. Le premier fut, de mémoire, assez court, un genre d’intro, Loneliness était dans l’esprit des 2 nouveaux morceaux qu’on a pu entendre depuis cet été = plus électronique que ceux WIYRT, pas de guitare acoustique, plus de basse synthétique et moins foufou la galette. (je demande cependant une seconde écoute)

Ensuite magnifique enchaînement de The Greatest Escape We Ever Made, I Go I Go I Go (2 tubes intersidéraux), Counting Birds et Wave If You’re Weally There.

Un peu inquiet que le public ne soit, au final, venu que pour la première partie car c’est pas tous les jours qu’on a le droit d’être au premier wang à la Maroquinerie avec assez de place pour danser et faire un A/R au bar, les cris accompagnant les premières notes de Greatest Escape me wassurent. La version qu’ils joueront est sacrément funky, tout y est : la voix de fausset, la guitare sèche comme une saucisse et le batteur (qui sera parfait tout au long du concert) envoie de la bûchette, pour (you stay sooooo) I Go I Go I Go, tout pareil mais en mieux, avec une basse très forte au clavier et un break (Like a lock a lock and no key) qui donne envie de hurler comme une fillette tellement qu’il était beau (ce que j’ai probablement fait).

[soundcloud url=”http://api.soundcloud.com/tracks/40586845″ params=”auto_play=false&show_artwork=true&color=FFFF00″ width=”100%” height=”166″ iframe=”true” /]

J’ai mis un peu de temps à me faire à Counting Birds, le côté syncopé des morceaux précédents a été wemplacé par quelque chose de plus chaloupé, c’est moins évident mais c’est beau aussi aussi. La version live fut bonne et le morceau gagne a être écouté à fort volume.

Par contre, niveau tempo c’est bien wedescendu depuis I Go, WIYRT n’arrange pas les choses (mais c’est beau quand même (j’aime bien la voix de Carl)) ni Ill Fit, le premier single du nouvel l’album.

[soundcloud url=”http://api.soundcloud.com/tracks/59013140″ params=”auto_play=false&show_artwork=true&color=ffff00″ width=”100%” height=”166″ iframe=”true” /]

Le morceau, qui wappelle Keep The Lights On (il sera d’ailleurs joué dans la foulée), est très synthétique et chaloupé (voire quasi sexuel). Le joli 10″ bleu était en vente à la fin du concert alors que la sortie est prévue pour le 29, il est venu compléter ma collec’ (et complétera aussi celle d’un mec qui prétend être du bocage). Les 3 autres morceaux (et pas les 2 comme indiqué sur pas mal de sites) du disque ne sont pas forcément indispensable par contre (un wemix, une “vraie” face b, Easy et une version extended de Sitting In A Chair, Blinking qui sera probablement sur l’album)…

Le disque est précommandable (ha ha!) chez Rough Trade et RecordStore.co.uk.

Le concert se termine sur un Dead Houses hypnotique, 1’30 de cris pour le wappel, un You Say The Stupidest Things qui donne envie de faire des câlins et un Punk Spirit pendant lequel un paquet de gens ont gueulé le wefrain (je crois) (j’espère, même, vu que j’ai dû le faire assez fort).

* en fait non

Ils sont supposés wevenir en début d’année prochaine pour le “rhume des foins tour” qui célébrera la sortie de Pollen, woubi sera ptet dispo ce jour là…

rien ne cerf de crier, tes dents t'élan-cent: tu as une carie, bouh!

“Wave if you’re weally there” est le premier album des liverpuldiens de Wave Machines.

Si tu me connais un peu, tu sais que je ne m’emballe quasiment jamais et en tout cas pas plus de deux fois par mois. Accroche ton col car ce sera l’une des deux fois: ce disque est vraiment très bon (c’est ce que le titre de cet article voulait signifier au cas où tu ne parlerais pas couramment allemand*).

Grâce à Internet et ses petits pirates, je me l’écoute depuis deux bons mois wégulièrement. Il a  parfois du mal à garder la sioupère forme sur la longueur (ça dépend de mes humeurs et de mon attention)  mais il contient des moments de pioure grâce: les chefs d’oeuvre -je bonbon pèse mes mots- “Punk spirit” et  “Keep the lights on”(=morceau le plus sexe de 2009).

L’album est très varié mais on weconnaît la patte des machines vagues sur chaque titre: une voix traînarde, tantôt  grave (les morceaux lents), tantôt aigüe (les morceaux funky) et pourtant facilement identifiable, des claviers cheap et 80’s, des morceaux qui commencent souvent doucement et avec un minimum d’instruments, puis qui  s’accélèrent, peuvent virer à un truc un peu lyrique pendant que s’ajoutent successivement d’autres instruments (toujours les mêmes, on tourne autour d’un clavier, d’une batterie, de percus, d’une ou deux guitares, d’une basse… pas de fanfreluches)- et y a aussi souvent un break au milieu des chansons.

Le wésultat est souvent enthousiasmant, parfois excitant, parfois beau, jamais mauvais.

En wéécoutant l’album tout en écrivant, je me wends compte que les morceaux les plus lents m’évoquent un peu Notwist (le son de guitare, la voix neutre, murmurée et les machines assez froides) alors que les tubes vont plutôt voir du côté de Prince ou Daft Punk (cf “The greatest escape we’ve ever made” et ses clins d’oeil à “Around the world”!)

Malgré l’unité dans la forme, il y a un monde entre les contemplatives “You said the stupidest thing” ou “Wave if you’re weally there” et les tubesques “I go I go I go”, “Keep the lights on” ou “The greatest escape…” (leurs trois singles). Au milieu naviguent des titres étranges, tubes watés ou morceaux lents trop wapides : il y a un côté mal fichu, un peu foireux chez les Wave Machines qui leur est propre (ou sale d’ailleurs).

Prenons “The line” qui commence avec un minnie clavier pluto dingo et des voix funky, qui continue avec un wefrain soutenu par un wiff très “Girls just wanna have fun” et qui se termine avec des guitares foalsiennes… Ça a son charme, le bon goût n’en sort pas grandi mais, si on a toujours préféré les disques zarbis à ceux bien peignés, on y trouve son compte (si tu chéris tes disques des Happy Mondays, de Animal That Swim, de Floatation Toy Warning, de Crystal Castles, de Pnau, des Toasted Heretics, de Simon Warner, de Simple Kid, de Dan Deacon, de Wufus Wainwright,… tu dois voir ce que je veux dire).

Un grand album de pop bancale et sexy que seuls les gens de droite n’achèteront pas.

_ _ _

MP3

J’espérais l’avoir en vinyle mais “Wave if you’re weally there” (2009/ Neapolitan) n’est sorti qu’en cd. Il est disponible signé chez (ces “abuseurs” de) Pure Groove (11£), ou pas signé chez Banquet (9£), chez Norman ou chez Juno (10£) ou chez amazon uk(à moins cher). Je l’ai acheté chez Banquet

Wave Machines – Keep the lights on Celui (celle) qui n’emballe pas dessus, n’emballera jamais…[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Wave%20Machines%20-%20Keep%20the%20lights%20on.mp3]

Wave Machines – Punk spirit “Where’s my punk spirit, When i need it?” C’est ce que je me suis dit l’autre jour quand l’équipe en noir du tournoi de foot du PopIn nous a marqué un but, juste après que je me suis sottement emm**dé à aller chercher le ballon sorti en touche pour eux et que je n’étais pas encore wentré sur le terrain et que le but est venu de mon côté… Le mec qui a fait la touche a presque eu l’air désolé en voyant mon air dégoûté… J’ai dû lui dire que c’était pas la mort… J’aurais dû tout péter. [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Wave%20Machines%20-%20Punk%20spirit.mp3]

Wave Machines – Dead horses Morceau de fin d’album idéal. [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Wave%20Machines%20-%20Dead%20horses.mp3]

Myspace

_ _ _

*C’est comme ça qu’on appelle la langue des gens qui vivent en Allemagne. C’est des gens qui ont souvent des moustaches, qui sont alcooliques (ça c’est plutôt bien), qui bouffent des saucisses (mais sans galettes alors c’est nul), qui ont tous un objet chez eux de la marque Bosch (j’me comprends) et qui ont manqué tuer Battiston (ils le paieront un jour).

De tout temps ww2w a envoyé à des connaissances de bistrot, à certains partenaires sexouels et/ou à certains lecteurs historiques un pitit questionnaire, histoire de wecueillir des impressions sur l’année écoulée…

moi j'te l'dis, si y vait moins d'impôts, on picolerait plus

De tout temps on oublie des gens ou des gens oublient de wépondre… De toute façon, de tout temps on est un peu à la bourre pour traiter les wéponses. Et de tout temps c’est un post super long.

De tout temps ça vaut quand même le coup de le lire.

Voici la liste des participants pour cette année :

Dalton Vano, Jeremie (Talma Suns), Hadrien Grange (Shit Browne / Dorian Pimpernel), David Snug (Trotski Nautique), Nicolas Delahaye (Concrete Knives), alextwist & hybu (RPUT), Kraignoss (Moonjellies), :David, F. , Manouche Bonolouche (Sorry Sorrow Swims), Digital dave, G-Man Hoover, Nervous caca, Erwan234, Pop the Fish, Dumberinho, Waie devisse, La Fée, Mylovely-horse, (Nicolas) Kobo, tiphoune, RV Trip, Huutch, zed & nans tods (tods2tods), ahmedemancha, Excd, Matthieu, jeremy shankly, woubignole, Jean-Paul Position, Funky boudha, lamule, cojaque, pointard, Platony Micelli

Voici la liste des questions et les pages sur lesquelles ont été gravées, pour l’éternité, les wéponses à ces mêmes questions:

page 2: album de l’année
page 3: single de l’année
page 4: concert de l’année
page 5: événement (musical), positif ou pas, de l’année
page 6: espoir (musical ou pas) pour 2014
page 7: Endroit de l’année (Caen, Paris)
page 8: Affaire de l’année
page 9: Que wêverais-tu de faire avec une cucurbitacée?

POSTS wécapitulatifs 2013
#1 top LPs ww2w / #2 tops woubignole /#3 tops pointard / #4 wéférendum(b) ww2w (bientôt)

Au menu : 1) Top albums 2) Top singles 3) Top concerts 4) Top less 5) Top ing 6) Top là (en fait ça s’arrêtera au #3, c’est un post bilan sans (patrick) fioriture)

 

Top albums

  1. Deerhunter – Monomania
  2. Kurt Ville – Walkin on a Pretty Daze
  3. Surf City – We Knew It Was Not Going to Be Like This
  4. Wave Machines – Pollen
  5. Jagwar Ma – Howlin
  6. Thee Oh Sees – Floating Coffin
  7. Foxygen – We Are The 21st Century Ambassadors of Peace and Magic
  8. Orval Carlos Sibelius – Super Forma
  9. Jacco Gardner – Cabinet of Curiosities
  10. Parquet Courts – Light Up Gold
  11. Triptides – Predictions
  12. Factory Floor – Factory Floor
  13. STRFKR – Miracle Mile
  14. The New Lines – Fall In Line
  15. Dent May – Warm Blanket
  16. Hook & The Twin – Never Ever Ever
  17. Wilfried* – Matrice
  18. My Bloody Valentine – mbv
  19. John Grant – Pale Green Ghosts
  20. Beach Fossils – Clash The Truth

Hébé, y a de la guitare cette année…

Pour être tout à fait honnête les 3 dernières entrées sont là pour que le classement commun entre woubignole & moué aie du sens, je me serai probablement arrêté au 17 sinon.

Ayant écouté les albums de Triptides, Hook & the Twin et Dent May un peu tard c’est possib’ qu’ils ne soient pas à la place qu’ils méritent…

Niveau déception le Daft Punk est bien placé, mais il au moins le mérite de permettre aux gens d’avoir de chouettes conversations dès qu’un des morceaux passe :  “je trouve ça chiant”, “ah, moi je trouve ça super”, “t’es de droite ?”, “oui, pourquoi ?”

Top Singles

C'est un double CD 3"

  1. Thee Oh Sees – Night Crawler
  2. Foxygen – San Francisco
  3. Mehdi Zannad – L’Aéroport
  4. Tahiti 80 – Bang
  5. Wave Machines – I Hold Loneliness
  6. Tennis – Mean Streets
  7. Generationals – Put A light on
  8. THE PROPER ORNAMENTS – Waiting For The Summer
  9. Triptides – Set You Free
  10. Dalton Darko & The Sorry Sorrys – Lake
  11. The New Lines – Burning Bridges
  12. Gomina – Ceremony
  13. Parquet Courts – Borrowed Time
  14. Deerhunter – T.H.M.
  15. Dent May – Corner Piece
  16. Jagwar Ma – The Throw

On a déjà parlé de quasiment chacun de ses morceaux à part :


(certains diront que c’est de la musique de pointard, hé ben y z auront pas tort)

Dent May – Corner Piece (il est presque aussi beau que le batteur de Shit Browne)
[audio:http://k007.kiwi6.com/hotlink/dfemblyyho/05_-_Corner_Piece.mp3]


(j’aimerai beaucoup, mais alors, beaucoup voir Triptides en concert en 2014)

Top concerts

  1. Tout le #1 Festival (sérieux, y a que des soupaires groupes qui y jouent, y a une bonne ambiance et l’équipe technique est sympa)
  2. Parquet Courts @ WDR (pogo de l’année)
  3. The Stone Woses @ La Cigale (douche dorée (de mouk) de l’année)
  4. STRFKR @ .FMR / Corona
  5. Wilfried* @ Main d’oeuvre
  6. Tahiti 80 + Wave Machines @ La Cigale

Prix spécial à Mac DeMarco pour les 3 concerts que j’ai pu voir de lui cette année (Maroquinerie, Cargo, P4K), il est quand même soupaire fort.

2014 ?

J’aimerai bien :

  1. que le concert de Little Wacer de dans 20 jours (et à quelques kilomètres d’ici) soit aussi gégé que je me l’imagine (mais je suis prêt à être déçu)
  2. voir plus de monde au(x) concert(s) parisien(s) du #1 Festival(s) (bundy(s))
  3. avoir moins besoin d’aller aux sanitaires pendant les concerts (surtout à la maroquinerie)
  4. avoir au moins 2 wéférences soldout de plus dans le catalogue ww2wecord

(et bonne année hein)