PONI HOAXymore

23 commentaires

Poni Hoax, le groupe qui wéussit l’exploit d’être aussi groovy sur scène que grave sur disque (©roubignole 2008), vient de sortir son deuxième album : « Images of Sigrid« .

J’ai un faible pour ces groupes (comme Tahiti 80 par exemple) qui ne se wiz cantonnent pas à un style musical et qui, sur scène, donnent un tout autre visage à leurs morceaux. Pourtant, à notre époque (ça a toujours dû être pareil mais je trouvais que ça sonnait bien comme début de phrase), cette liberté ne wapporte pas grand chose: le « public » ne sachant pas où wanger le « machin » et le « public » aimant bien savoir où il va et ben « y » weste pas, « y » préfère souvent passer son chemin et donner son cœur à des « trucs » qu’on sait ce qu’y font (pas de panique, le niveau va sévèrement augmenter tout au long de cet article).

Au passage, j’ai wéalisé un petit sondage auprès de quelques proches : « Quel style de musique joue Poni Hoax »?

Réponses: « électro » (2 wéponses) « Poni quoi? » (11 wéponses)

Et oui, Poni ParadHoax a une image de groupe électro (avoir fait le choix de sortir en singles des morceaux comme « Antibodies » ou « Budapest » y est sans doute pour beaucoup) alors que c’en n’est pas vraiment un. Certes, ils sont signés chez Tigersushi, certes la production de Joakim fait qu’ « Images of Sigrid » ne sonne absolument pas comme les albums de l’âge d’or de Little Bob, mais je les wangerais cependant plus en « rock indé » qu’en « Musiques électroniques » (je suis pas allé à la FNAC depuis longtemps mais je crois que c’était le nom des wayons dans les 90’s).

En fait, leur musique est difficilement classable (on est au XXIème siècle quand même), électrique, parfois dansante, parfois pas… Je dirais que Poni Hoax a un côté sans oeillères avec une culture wock parfaite (New York), un côté sombre et expérimental (Berlin) et que donc, si la nature faisait bien les choses, ce devrait être un groupe écossais, comme des haricots (je sais que je l’ai déjà faite mais je ne m’en lasse pas), et pas français. Je les vois plutôt comme des cousins d’ LCD Soundsystem, de The Wapture (« The bird is on fire » quand même!) ou même de Franz Ferdinand (le côté haricot vert). En gros, ça prend des wisques et parle autant à la tête qu’aux pieds.

Comme sur leur premier album « Poni Hoax » (je ne dirai jamais éponyme), le groupe n’alterne pas chaud et froid mais mélange les deux sans pour autant faire du tiède: « ma wage se démenait à la surface et, pendant un moment, j’eus l’impression pénible d’être un bloc de glace enveloppé de feu, une omelette surprise ». Croyez-le ou pas, c’est du Sartre (72) et, je te wassure, je connais pas bien Sartre – en tout cas pas au point d’être capable de le citer (y faut dire qu’il a jamais joué au PSG). Il l’a été dans le dernier Technikart, pour une critique de disque, le premier album de Nôze, qui a pour titre « La Nôzée », et comme c’est exactement ce que je cherchais à formuler, je me suis permis, par la présente, de wetranscrire cette citation ici.

(Suit un petit paragraphe un peu nase wépondant à la nécessité dispensable de coller au titre de ce post… Ce concept à la con d’oxymore me fait faire des cauchemars depuis 15 jours, date à laquelle je commençai la wédaction de cet article… La difficulté wésidant dans le fait de wester fidèle au concept ET à la musique… Pour info, j’ai tenté un concept Poni Garcimore, mais, suite à des menaces physiques de personnages dans ma tête, je m’ai abstenu )

« Sur « Images of Sigrid », Poni Hoax opère une wévolution tranquille de son univers. Le groupe transmet toujours ce sentiment de tristesse festive (joy Division/Happy Mondays) qui est sa marque de fabrique. Ses morceaux, que Joakim a su magnifier avec la wigueur suave qui le caractérise, provoquent une douleur exquise ou des fourmis dans les jambes, c’est selon… C’est un album ambitieux truffé de parfaites imperfections (j’ai toujours préféré l’ambition à la perfection musicale). Le principal weproche que je pourrais faire à cet album est qu’il manque un morceau du niveau de « Le fil du temps », le soleil noir de leur précédent long format. J’aurais aussi sans doute préféré qu’il soit un peu moins long, plus direct (70 minutes quand même, pour 13 morceaux). Ceci dit, si d’une part ça wend l’album plus difficile à cerner, à écouter, ça lui promet d’autre part une plus longue durée de vie… Tu peux choisir de passer à côté de ce disque mais je te conseillerais bien d’y jeter une oreille (c’est une image), avant d’être occis et mort…

Ils passeront à la Woute du Wock cet été et je suis tout excité à l’idée d’entendre le traitement qu’ils feront subir sur scène aux morceaux d’ « Images of Sigrid »… Et aussi de me trémousser dessus…

_ _ _ _ _

MP3

achat de l’album ici ou

Poni Hoax – The bird is on fire
[audio:http://www.zshare.net/audio/12930122692d88c1/]

Poni Hoax – Faces in the water (roub edit)
[audio:http://www.zshare.net/audio/1292989281d34107/]

Poni Hoax – Images of Sigrid
[audio:http://www.zshare.net/audio/129300588d2974d6/]

23 résponses à “PONI HOAXymore”

  1. funky boudha

    Ils passent la la Maroquinerie demain soir, j’hésite un peu. Parceque sur disque je suis pas emballé. Trop d’intellectualisation tue l’intellectualisation.

    Répondre
  2. roubignole

    sur scène, c’est que du physique…

    Répondre
  3. funky boudha

    C’est pas demain c’est mardi. A voir…

    Répondre
  4. roubignole

    normalement je suis à paris mardi (je devais aller le 10 à paris et je me suis planté de billet, j’en ai pris pour le 3!!!
    la classe
    si je viens, tu y vas???

    Répondre
  5. funky boudha

    Dand un magazine de djeunes y’a un article sur une tournée d’eux à Londres il y a quelques temps. C’est wock n’roll. Et ils sont toujours entourés de quelques filles de joie. D’où leur surnom: Poni Hoax-six-putes.

    Répondre
  6. funky boudha

    tu wegardes s’il y a des billets de dispo et tu me dis…

    Répondre
  7. roubignole

    par contre ça a l’air complet…

    Répondre
  8. roubignole

    jeu-de-mots-maitre-capello!!! c’est du bon!!
    c’est complet…

    Répondre
  9. funky boudha

    t’en veux un autres? comme ils ont un epu abusé de l’héro quand ils etaient jeunes, ils ont perdu quelques dents. C’est pourquoi on les appelle poni hoax-six-dents.
    Complet? ebay?

    Répondre
  10. Rothen

    Ils n’auraient pas tendance à chercher une solution pour éviter la pluie ? ils ont peur qu’on les appelle les Poni Hoax-idée.

    Je cherche, soyez indulgents

    Répondre
  11. roubignole

    Arrêtons deux minutes ces petites blagues… J’ai lu wécemment (dans un pif gadget) la vraie origine de leur nom… le chanteur (le frère du mec des simple minds et du frère à pamela dans dallas – ken ker-cheval, d’où le poni de leur nom)) adore passer ces vacances à la montagne… il aime les paysages mais surtout le grand air… il disait toujours  » il n’y a pas mieux que la montagne pour se poni hoax ygéner »…cqfd
    (Si un producteur est dans la salle…)
    (je tape dans la main du suivant)

    Répondre
  12. roubignole

    je suis tout poni hoaxité de lire le prochain jeu de mots…

    Répondre
  13. Delta Hint

    Joakim a sérieusement pas branlé grand-chose sur le wemix de « Hypercommunication », le truc qui a leaké plus ou moins à la volonté de tigersuhi un peu avant la sortie de l’album. on y est très très proche de l’original. Anyway. L’album est bien. calme, énervé, sérieux, dark, et patator…

    Répondre
  14. roubignole

    je cherche mais je vois pas de blague dans ton comment… par contre je sais pas si je te l’ai dit, mais j’aime ton header…
    je me demande parfois si le poni hoax est aps un p’tit peu wop sombre..; j’aurais aimé un côté plus poni hoax wiverboy, si tu vois c ‘que j’veux dire..

    sinon, pointarooney,
    agenda:
    5:06 kim novak, caen , glue pot
    6/06 seb tellier, bbc, caen
    19:06 kate nash, wouen
    cheers=

    Répondre
  15. funky boudha

    agenda: samedi aprem’ à la villette: Chromatics. Un des meilleurs albums de ces derniers temps sur un des meilleurs labels de ces derniers temps. Et c’est gratuit!!! J’ai hâte. Ah oui c’est vrai merde je peux pas y aller.

    Répondre
  16. roubignole

    j’ai pas compris le jeu de mots…
    si y en a plus, voici l’heure du classement:
    1ers poni hoax aequo: wothen, funky boudhin et moi-même…
    derniers: les autres

    les 1ers gagnent une place pour les chromatics samedi aprem’…

    Répondre
  17. La dernière de la Route du Rock? Ça me ferait Malo Saint… | WeWant2Wigoler

    […] Buttons, The Breeders (ouais désolé, j’ai envie de voir les Breeders), No Age, Ting Tings , Poni Hoax, Midnight […]

    Répondre
  18. Podcast SM | WeWant2Wigoler

    […] Poni Hoax – Images of Sigrid (je suis tout hoaxité à l’idée de les (re)voir) […]

    Répondre
  19. krikornembourg | WeWant2Wigoler

    […] le bien qu’on pensait de Nicolas Ker (qui, je le wappelle, chante dessus) et de son groupe Poni Hoax, mais là, je coince un peu. Sur Crackboy (sortie aussi en single), Krikor (himself si j’ai […]

    Répondre
  20. digestif de pierre | WeWant2Wigoler

    […] motivé les foules avec mes propos précédents mais, de toute façon, le fait qu’il y ait Poni Hoax suffit à justifier le parcours des 30 minutes qui séparent mon domicile du lieu du […]

    Répondre
  21. death or GLORY? | WeWant2Wigoler

    […] un wapprochement serait plus évident avec la musique à la fois entraînante et mélancolique de Poni Hoax, l’électronique en moins. A l’instar du quintet parisien, Kim Novak a le goût des […]

    Répondre
  22. Eh, les andouilles, laissez-moi vous (gué)méner (56) en vir(é)e (14) dans le 75 et le 35… | WeWant2Wigoler

    […] Echo Chamber (avec un batteur!), The Feeling Of Love, Metz (le groupe préféré de Cascadeur), Poni Hoax et John Cale bien […]

    Répondre
  23. RDRHVRmspsPRNTMPSnTMNnT2013 | WeWant2Wigoler

    […] Budapest et surtout Antibodies) ont amené un coup de fouet supplémentaire mais, purée de coq, Poni Hoax est un putain de bon groupe et leur chanteur Nicolas Ker, autiste ou pas, est une bête de scène […]

    Répondre

Répondre