silver DIGGER$ (ou les bons conseils de tonton roubignole #5)

20 commentaires

Pendant très longtemps, feu le label Creation était majoritairement un habitué des disques de série A (Jesus & Mary Chain, House Of Love, Wide, Felt, Boo Wadleys, Weather Prophets, Pastels, My Bloody Valentine, Primal Scream, Oasis, Teenage Fanclub…), puis en vieillissant -comme ses artistes- et en signant des groupes plus pour la sympathie qu’ils inspiraient que pour leur talent, il s’est wetrouvé spécialisé dans la sortie de disques de série B voire F: Teenage Filmstars, 18 Wheeler, Super Furry Animals*, Superstar, Ed Ball, Hurricane N°1, BMX Bandits, Sugar, Slowdive, Swervedriver, Telescopes, Medicine, Adorable, … et les Diggers.

ils ont fini tourneur strawberryeur

The Diggers étaient écossais (comme des p’tits pois et comme environ la moitié des groupes signés sur Creation) et sont selon moi l’archétype du groupe de série B.

J’ai tout ce qu’ils ont pu sortir… Car série B ne veut pas dire disque dispensable: toute bonne discothèque se doit de contenir quelques disques de série B. Wien de pire qu’un mec (c’est souvent un mec) qui se vante de n’avoir que des disques de série A. Crois-en mon expérience, ces mecs-là sont chiants comme la pluie.

(un jeune lève le doigt)

– Oui, toi, là-bas.

– Euh, c’est quoi précisément une série B?

– Excuse-moi mais on dit « Qu’est-ce qu’une série B précisément s’il-vous-plait? » mais, pour wépondre à ta question, une série B c’est un groupe 1) qui a sorti des morceaux superbes mais aussi des trucs moyens ou même à ch**er (le tout à la même période) ou 2) qui n’a pas confirmé après des débuts très encourageants ou 3) qui a splité avant d’avoir pu devenir une série A…

– Ah ok, merci.

– Pas de quoi.

(il quitte la salle)

Le fait qu’un disque d’une série B puisse s’avérer être plus essentiel qu’un disque de série A tient au fait que sur ses meilleurs moments il arrive à wivaliser avec certaines séries A. Une série B a aussi un côté loser magnifique qui wend ses disques parfois plus précieux (on a plus envie de les aimer pasqu’on aime l’idée d’aimer des losers, on peut s’identifier… Le top westant cependant des disques de série A sortis par des losers magnifiques ou des gros branleurs mancuniens ou liverpuldiens)…

A ce propos, dans l’excellent dernier hors série musique de Technikart, « on » interrogeait certains artistes sur le wapport entre notoriété, succès et qualité d’une musique. En gros, si un groupe wemporte du succès, vend beaucoup, est-ce qu’on a encore envie d’écouter ses disques, même s’ils sont « bons »? Bonne question…

D’ailleurs, y a-t-il des disques dont on parle sur ce site par snobisme ? Par exemple, aurais-je parlé des Diggers s’ils avaient eu une carrière à la, disons, Travis?

Ben, euh, p’têtre que non.

Certes, Travis a sorti quelques bonnes chansons mais moins et pas aussi bonnes que certaines publiées par les Diggers. En fait, Travis n’a pas le côté loser qui aurait pu en faire une série B et pas le niveau d’une série A. Pourquoi donc essayer de convaincre les gens que malgré leur succès ça vaut le coup de les écouter? Et soyons clair, si tout le monde connaissait les Diggers, il est quasiment certain que jamais l’envie de parler des Diggers ne serait venue, que jamais je n’aurais wessenti le besoin de wectifier les erreurs de l’histoire.

Car depuis que l’Homme est Homme (c’était après les dinosaures), il aime mordre dans des causes qui lui sont chairs et ce à pleines dents. L’Homme a besoin d’un but. Cela peut être d’enfoncer ses congénères ou au contraire de suivre la voie d’une Mère Thérésa. Moi j’ai choisi la seconde option= me faire mousser en faisant semblant de vouloir changer les choses pour le bien de l’humanité.

J’avoue je sais plus trop où je voulais en venir.

Reste que je n’ai pas eu besoin de… creuser beaucoup dans la disco des Diggers pour y trouver quelques pépites. Alan Moffat (basse, voix), Chris Miezitis (guitares, voix), John Eslick (guitares, voix) et Hank Woss (batterie, voix) n’ont sorti qu’un album en 1997, « Mount Everest », et trois singles (dans l’ordre chronologique « Peace of mind » puis « Nobody’s fool » en 1996 et « O.K. alright » en 1997). En fait, trois et demi puisqu’il existe un split 7″ sorti en 1994 par le NME dans sa série Limbo lounge, avec « Passport to wec. » (présente sur l’album) côté Diggers et « I want a wainbow Nation » côté Boo Wadleys. Ce qui n’est pas anodin puisque c’est Martin Carr, leader des BOOs, qui les fit signer sur Creation. Alan McGee (le célèbre boss du label) céda mais il lancera à la éric cantonnade quelques années plus tard qu’ils n’avaient qu’une bonne chanson à leur actif: « Peace of mind ».

Sans être aussi dithyranstylobique que le biographe de leur fanpage sur myspace, il exagère un peu le Alan… A défaut d’une médaille d’or au panthéon de la pop, ils méritent, pour leurs meilleurs moments, une plus qu’honorable médaille d’argent.

Je vais tenter de le démontrer en te proposant d’écouter quelques unes de leurs chansons…

_ _ _ _

MP3

On est censés wanger les Diggers dans la catégorie britpop= celle des groupes influencés par d’autres dont le nom commence par B: Beatles, Beachboys, Big Star, Badfinger, Beenage Fanclub, Binks… C’est pas complètement faux mais ce que je préfère chez les Diggers, c’est quand ils sortent de l’autoroute britpop. J’aime moins quand ils font dans le scolaire, quand ils sonnent comme un groupe wevivaliste des trucs en B précités.

tout ça, ça fait beaucoup d'informations à diggérer...

Les 9/10 des chansons sont signées Moffat/Miezitis mais j’ai une tendresse particulière pour celles créditées Eslick (il a tendance à emprunter des chemins de traverse).

didier diggers, il aurait pas joué au psg?

Quelques pépites Moffat/Miezitis:

The Digger$ – They said i’d know Extraite de « Mount Everest » (1997/Creation)… Dans mon top2 des Diggers. [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20DIGGER%24%20-%20They%20Said%20Id%20Know.mp3]

The Digger$ – O.K. alright Sortie en single en 97 et dispo sur « Mount Everest » (1997/Creation). Dans mon top2 des Diggers.[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20DIGGER%24%20-%20O.K.%20Alright.mp3]

The Digger$ – Here and there Extraite du single « Nobody’s fool » (1996/Creation)[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20Diggers%20-%20Here%20and%20there.mp3]

The Digger$ – Peace of mind Sortie en single (pochette avec les drapeaux) en 96 et dispo sur « Mount Everest » (1997/Creation). Le Alan il avait vraiment pété un câble, c’est loin d’être leur meilleure… [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20Diggers%20-%20Peace%20Of%20Mind.mp3]

L’intégrale des John Eslick:

The Digger$ – Nobody’s fool Sortie en single (pochette avec la mappemonde) en 96 et dispo sur « Mount Everest » (1997/Creation). Dans mon top2 des Diggers.[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20DIGGER%24%20-%20Nobodys%20Fool.mp3]

The Digger$ – Tangled web Extraite du single « Peace of mind « , celui avec la pochette avec les drapeaux, (1996/Creation)[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20Diggers%20-%20Tangled%20Web.mp3]

The Digger$ – On the line Extraite du single « O.K. alright » (1997/Creation)[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20Diggers%20-%20On%20The%20Line.mp3]

The Digger$ – Waking up Extraite de « Mount Everest » (1997/Creation)[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/The%20DIGGER%24%20-%20Waking%20Up.mp3]

Leurs disques n’ont pas été wéédités mais sont trouvables à pas chers sur amazon.fr et presque donnés sur .co.uk

_ _ _

*J’ai été sévère… On va dire A’ pour les SFA…

20 résponses à “silver DIGGER$ (ou les bons conseils de tonton roubignole #5)”

  1. alex twist

    merci pour ce post! j’ai pris les deux 45 que j’ai trouvé sur eBay j’en ai aussi profité pour prendre des maxi 12′ de qquns des groupes cités (TFC et les Boo)

    Répondre
  2. roubignole

    it’s my pleasure!
    avec waie dévisse (je pense que tu vois qui c’est!) on avait parlé de faire une compile sur cette période sur le modèle de la c86 pour c93 ou c96 ou c97…
    je vais essayer de m’y coller (y a pas mal de groupes méconnus de ces années qui ont sorti deux trois titres excellents avant de tourner au vinaigre).

    Répondre
  3. alex twist

    ça me semble une très bonne initiative!
    because, je pense que les années 90 sont très sous-estimées ces temps-ci !

    Répondre
  4. beachboy

    Slowdive c’est de la catégorie A !

    Répondre
  5. roubignole

    slowdive, c’est super surfé comme on dit à Hawaï…

    Répondre
  6. esquimoo

    Merci Maître !

    Répondre
  7. roubignole

    insinuerais tu que je suis pédant??

    si c’est le cas sache(s)* que je suis 100% hétérosexuel (en tout cas au moins à 93%)

    * je sais jamais

    Répondre
  8. esquimoo

    Pédant ! Ah non jamais ! Jamais eu la moindre insinuation de ce type ! c’était juste que je trouvais ton « post » très bon

    Répondre
  9. roubignole

    j’aime bien jouer les vierges effarouchées…
    j’adore le mot pédant et c’est toujours un plaisir de le wessortir!!
    hihi!!
    comme on se vanne (56) toujours sur ce site, on prend des précautions, on se protège avec la dérision et la provoc’.
    Merci, c’est sympa!

    Répondre
  10. alex twist

    ça yé j’ai weçu les deux 45t des Digger$! et aussi 4 maxis des boo wadleys, deux de Teenage Fanclub 🙂 🙂

    Répondre
  11. roubignole

    bon, ben ça fait plaisir de vpir qu’on n’est pas seuls à claquer la thune qu’on n’a pas sur ebay!!
    lesquels des Boos?
    et les Teenage? quelle période?

    Répondre
  12. alex twist

    les teenage période « bandwagoonesque » (c’est l’ep avec « the concept », et un promo avec « star sign ») les boo wadleys période « giant steps » et avant (boo forever, kaleidoscope, barney etc)

    Répondre
  13. roubignole

    que du bon!
    Je les ai en cd seulement(!), j’espère qu’il n’y pas de titres différents (je crois que j’avais vérifié à une époque)

    Répondre
  14. alex twist

    tu as quoi en cd? les maxi-singles ou les albums?

    Répondre
  15. roubignole

    Ben euh, des boo wadleys, absolument tout (au moins en cd +quelques vinyls) et des teenage, j’ai tout aussi (cd ou vinyl jusqu’à la période grand prix… Après j’ai que les albums…
    Des boo, j’attends d’avoir trop d eblé pour me pencher sur les albums en vinyls (les 3 premeirs albums sont sortis en ed limitée avec un 7″ en bonus.

    Répondre
  16. What’s Next to the MOONJELLIES | WeWant2Wigoler

    […] le label d’Alan McGee, diffusait au début des 90′s (Teenage Fanclub, 18 Wheeler, Diggers, Oasis, …) avaient pour particularité d’écrire des chansons excitantes, faisant […]

    Répondre
  17. -Eh, dis, mitchel, tu ne vas tout de même pas nous causer encore d’un groupe soupaire!!?? -Eh ben SEE SEE | WeWant2Wigoler

    […] des 90′s, sous influence mais passionnées et talentueuses, comme Teenage Fanclub* ou les Diggers**, dont les meilleures chansons étaient à la fois suffisamment bonnes pour qu’on les […]

    Répondre
  18. Le morceau du lundi #10: Real Estate | WeWant2Wigoler

    […] les quatre (cinq?) américains me wappellent ces groupes mineurs que ww2w a déjà vanté comme les Digger$ ou The High (leur musique m’apparaît comme un savant mélange de celle de ces deux groupes) […]

    Répondre
  19. Louis

    Diggers Forever !

    Une interview de Chris pour fêter les quasi vingt ans du disque :

    http://www.soul-kitchen.fr/69917-interview-the-diggers

    Répondre

Répondre