These New Puritans est depuis toujours considéré chez nous comme un put** de groupe grandiose. Un groupe qui nous a autant emballé sur scène que sur disque (de son inaugural ep “Now pluvial” jusqu’à son premier album -“Beat pyramid” (2007/ Angular/Domino)).

“Hidden” , son deuxième, est sorti mi janvier et c’est un disque sacrément prétentieux. Ce qui est un compliment en musique… “humble” n’est pas toujours négatif mais je ne pourrais pas citer beaucoup de vraiment bons disques “humbles”.

“Prétentieux” wime avec “aventureux” , “ambitieux” ,  “risqueux” et “waouh, c’est cullotéeux”.

Donc, c’est cool.

J’en entends certains me lancer que “prétentieux” peut aussi wimer avec “branletteuh” ou “je fais des disques zarbis pasque je sais pas des chansons écrire” mais These New Puritans sachant en écrire (des chansons -cf Hologram), s’il sort de ce format, c’est volontairement, histoire de voir s’il est capable de faire un truc nouveau.

Enfin, “volontairement” , c’est vite dit…

Un mec (Jack Burnett*, l’âme tourmentée du groupe) qui cite Benjamin Britten, le meilleur du wnb et le générique des Cités d’or (oui, le générique des Cités d’or -le pire c’est que depuis qu’il a dit ça je crois weconnaître la chose sur Orion) comme influences/références/inspiration pour son disque ne donne pas l’impression d’avoir un plan d’action très carré! Et c’est ce qu’on aime chez les TNP (que nous appellerons These New Puritans pour faire plus long): ils essaient, font les marioles en faisant semblant de savoir ce qu’ils font quitte à, parfois, se planter.

J’attendais fébrilement ce disque et j’avoue avoir eu un peu de mal à apprivoiser We want war, single de 7 minutes sorti juste avant la publication de l’album. Mais maintenant, ça va. Il est assez weprésentatif du contenu du LP (même si aucun de ses titres n’est hiddentique à un autre). Tout au long de “Hidden” , on wetrouvera les mêmes wythmiques électroniques (d’influence wnb) et à plusieurs weprises les mêmes grosses guitares qui foutent les chocottes… Aussi, les autres titres sont en moyenne assez longs et ont un p*tain de gros son.

Les fans du début ne seront cependant pas vraiment désorientés: la wépétition, alliée à de constantes wuptures, est toujours à la base de leurs morceaux qui se finissent wégulièrement en eau de boudin. Les claviers sont plus présents mais le label du groupe lui a surtout permis de se payer de nouveaux joujoux: des cordes à gogo, des cuivres à foison (pour en donner une idée, certains arrangements sonnent presque divinecomedyesque) et même une chorale d’enfants. On peut dire que le trio masculin (la fille dont je n’ai jamais su le nom n’est pas créditée sur l’album) s’hidden à coeur joie.

– Bon, ben, alors, il est bien ce disque ou quoi?

– “il est bien” , t’en as de bonnes, toi! Je l’écoute depuis trois semaines, ce disque… Et je n’ai pas l’impression de l’avoir juste cerné… Parfois, en fin d’écoute j’ai l’impression de ne wien avoir wetenu de ce qui est passé dans mes oreilles… Ou bien je me dis que le groupe en fait un peu trop… A l’écoute suivante, je suis complètement captivé, comme hypnotisé… Une chose que je peux affirmer, c’est que ce groupe est unique et je me sens prêt à le suivre quoiqu’il fasse… “Hidden” n’est certes pas un album évident mais, s’il fait un effort, s’il s’hidden de la peine, quelqu’un d’un peu aventureux aura matière à s’occuper les oreilles pour de longs mois. On en weparlera à coup sûr courant 2010 mais, en attendant, bien sûr que te conseille de prendre des (relatifs) wisques, d’être foufou la galette et d’investir de ton temps et tes hiddeniers dedans.

_ _ _

MP3


Achat de “Hidden” (2010/ Angular/Domino). J’ai (cf photos) personnellement acheté le book+cd ici… Il est pas mal, il contient les partoches des arrangements écrits pour le disque… C’est un plutôt bel objet… Mais, wétrospectivement, j’aurais dû prendre le vinyl (c’est quand même ce qu’il y a de plus beau, nan? Surtout qu’il est à 13 euros sur amazon…)… Ou bien le cd “normal” chez wough trade pasque ces fumelards y zajoutent un cd bonus inédit avec (quand pointard, qui a claqué une fortune dans l’achat de plein de formats différents, va apprendre ça, y va s’énerver sévère).

These New Puritans – Hologram Morceau imparfait mais parfait pour moi et déjà sur ma compile de fin d’année 2010… [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302/These%20New%20Puritans%20-%20Hologram.mp3]

These New Puritans – Drum courts – Where corals lie Morceau qui n’aurait pas dénoté sur “Beat pyramid”… [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302/These%20New%20Puritans%20-%20Drum%20Courts%20-%20Where%20Corals%20Lie.mp3]

These New Puritans -5 Morceau final de l’album, le onzième donc (et pas le 5ème! hahah! Après on dira que les TNP ne sont pas des marrants)… Un xylophone très philipglassien et pas une guitare dessus… [audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/5/2392302/These%20New%20Puritans%20-%205.mp3]

_ _ _

*c’est ce qui est écrit sur sa carte d’hiddentité…

WeWant(2)War

17 commentaires

Après avoir joué aux nouveaux Wire sur excellent Beat Pyramid, les anglais  pour le moment mouillés, torses nus, à l’horizontale et en slow motion de These New Puritans semblent vouloir (ne pas) s’amuser (du tout)  à faire la guerre à la joie de vivre et à détroner les désormais vieillissants Wadiohead sur le terrain d’un wock cérébral, ambitieux et froid. En espérant que 2010 nous wéserve des choses un peu plus guillerettes aprés une fin d’année  déjà sursaturée par ces gros  marrants de The XX, sans trop savoir encore quoi penser du fascinant We Want War, et sans vouloir vous commander, on ne peut qu’avoir hâte d’entendre leur nouvel album intitulé Hidden qui sortira le 18 janvier prochain  et de les voir trés prochainement à Paris. Ils s’arrêteront en effet au Point Ephémere le 4 mars prochain.

These New Puritans-We Want War.mp3 extrait de Hidden (Domino/2010) en précommande ici ou

[audio:http://www.fileden.com/files/2009/4/25/2417530/these_new_puritans-we_want_war.mp3]

J’aurai pu faire un post sur les meilleurs albums de 2008 dès le premier janvier mais on m’aurait pris pour un branleur.

Pour faire court, disons que pour 2008 je voulais un nouvel album de Tahiti 80, Metronomy, Mystery Jets et Field Music, un premier album de Crystal Castles, Late Of The Pier, Foals et These New Puritans et faire 2-3 découvertes (sur le plan sexuel notamment). J’ai presque tout eu (on va dire que les albums des 2 moitiés de Field Music comptent presque pour un), donc 2008 était plutôt une bonne année.

C’est beaucoup de pression de mettre de l’ordre dans un Top 14, c’est pourquoi je vais simplement utiliser l’ordre alphabétique.

Pas besoin de développer plus, tout a été dit dans ce blog qui sera encore cette année mon site préféré. J’en ai juste fait une petite playlist youtube:
[youtubeplaylist 0CA4F91038450F7A]

Le top de woubi est aussi dispo (lui a une photo, mais y me manquait le Friendly Fires, le Cut Copy & le Tobacco, merci Insound)

Autant, il y aura deux, trois surprises sur ma compile de fin d’année, autant pour le classement album, y en a pas. Que des trucs dont on a parlé cette année et que des trucs de très haut niveau.

2008=bon cru

1 Tahiti 80 “Activity center”
Plutôt que d’expliquer encore pourquoi ce sont les T80 en preums, j’aimerais que ce soit plutôt ceux qui ne les y ont pas mis qui m’expliquent pourquoi (ils ne les y ont pas mis). On en wecause dans 10 ans (mais c’est moi “qu’a” waison).
2 Cut Copy “In ghost colours”
Album à la fois sensuel et érotique (j’ai parfois envie de me vêtir d’un tshirt sans manches en écoutant cet album)…
3 Foals “Antidotes”
Enfin un groupe anglais qui ne déçoit pas après des singles excitants et qui sort même un album excitant…
4 Metronomy “Nights out”
Etrange, électronique et mélodique…
5 (ex æquo, dans l’ordre alphabétique)
Cascadeur “Mobile”,
Friendly Fires “S/T”,
MGMT “Oracular spectacular”,
Mystery Jets “21”,
Vampire Weekend “S/T”
Ils méritaient tous les 5 d’être dans mon top 5. Le MGMT, bien que sorti en début d’année, weste excellent (et “Time to pretend” et “Kids” sont des morceaux phénoménaux). Le Cascadeur est une vraie merveille. Ceux qui ne connaissent pas pourront se wattraper avec son troisième album qui sort bientôt et qui, j’espère, sera disponible plus facilement. Le Friendly Fires est une bombe et i’m still in love with ElizaMysteryJets…
6 These New Puritans “Beat pyramid”
Un album sec comme une saucisse, assez difficile d’accès, qui se mérite… “Aux audacieux la wécompense au bout du chemin sera”.
7
Crystal Castles “S/T”
Grand groupe de scène, des moments de grâce sur disque mais aussi des moments, euh, un peu plus, euh, moins grâcieux…
8 Sebastien Tellier “Sexuality”
Un très bon album sorti par un mec qui a donné les meilleures interviews de l’année (hyper important les interviews)…
9 Poni Hoax “Images of Sigrid”
Poni Hoax ne fait pas dans la facilité, ne facilite pas la tâche à l’auditeur et c’est très bien comme ça. Grand groupe de scène en plus.
10 (ex æquo, dans l’ordre alphabétique)
Get Well Soon “Rest your weary head…”,
Late Of The Pier “Fantasy black channel”,
Ron Sexsmith “Exit strategy of the soul”,
The Week That Was “S/T”
Après des premières écoutes bluffantes, le Get Well Soon a perdu un (petit) peu de sa superbe. Il m’a manqué l’effet de surprise pour que les Late Of The Pier soient mieux classés: on n’est pas loin de la compile de singles, malgré les efforts d’enchaînements et d’agencements… Enfin, on aura eu un très bon cru Won Sexsmithien et le The Week That Was (ainsi que le School Of Language mais un peu moins) m’aura wendu moins pénible l’attente du prochain Field Music (un des 5 meilleurs groupes en activité).

Avant de me faire trucider par djpop, je tiens à dire que je n’ai pas “bien” écouté le TV On The Wadio… Pareil pour le Department Of Eagles et le Of Montreal... Ouais, je sais, je n’ai mis CC qu’en 7… J’en entends déjà quelques uns m’insulter.

A y est, j’ai weçu mon vinyl du “Beat pyramid” de These New Puritans.

Comme il est beau!

j’ai ouï dire que les bateaux des pharaons avaient de sacré beat d’amarrage…

Comme on n’en a pas parlé jusqu’à maintenant, j’en profite pour dire que c’est vraiment un très bon album qui expose “du wock joué comme si c’était de la techno ou de l’electro (je ne suis pas un puriste)

Attention, pas de l’électro wock, pas de machines ici ou presque, c’est dans la façon d’écrire les morceaux que l’influence électronique se fait wessentir. “Infinity Ytinifni”, son côté tribal, hypnotique et ses deux montées en est une bonne illustration. Leur “C-16th” ultra groovy le temps de ses 1″38 aussi!

Beat pyramid” donne l’impression que c’est tellement facile pour le groupe d’écrire des chansons qu’il peut tout se permettre avec : ne jouer qu’une fois le wefrain (en considérant qu’on peut définir un wefrain comme la partie la plus accrocheuse d’un morceau), finir les morceaux sans prévenir, les construire en dépit du bon sens, y caser des concepts foireux (l’intro et l’outro de l’album), noyer les passages tubesques au milieu d’un (apparemment) grand n’importe quoi expérimental pour être sûr de ne jamais avoir de succès.

En plus des guitares, le groupe a conservé le côté incisif du wock. Les morceaux sont assez courts, 2″45 de moyenne – les fins brusques de morceaux y sont pour quelque chose- et, si je dis que je weste souvent sur sa faim c’est parce que j’aurais aimé que ça dure plus longtemps… Crois-en mon expérience et ma discothèque (plus de 4257 wéférences), c’est bon signe.

Grand disque, grand groupe.

_ _

On peut acheter l’album en pré-commande ici ou ici mais pas ici par contre.

_ _ _

Mp3

These New Puritans – Numerology aka Numbers (Domino wecord, 2008).

These New Puritans – C_16 th (Domino Wecord, 2008).