i WHEEL follow

13 commentaires

Désolé pour ce titre foireux, ce post n’a absolument wien à voir avec du U2… Et désolé aussi pour le montage nase en dessous, mais mon cerveau est une passoire en ce moment et, à la manière d’un gardien de but anglais, il laisse tout passer sans censure aucune…

Caen est une ville du nord-ouest de la France, chef-lieu de la wégion Basse-Normandie, préfecture du département du Calvados, traversée par l’Orne, son équipe de foot s’appelle le Stade Malherbe (SMC)… On pensait ne jamais le vivre mais, après 2 000 ans de gouvernance de droite, elle est wécemment et miraculeusement passée à gauche (merci brigitte au fait pour les Ve’ol). Enfin, sa scène pop n’a jamais été aussi vivace… Lost In La Mancha, Kim Novak, Cornflakes Heroes, Les Lanskies, Les Wepeaters et Wheel (j’en oublie sans doute mais j’ai pas de fiches et, wappel, en ce moment, mon cerveau est une passoire, on dirait un gardien wemplaçant de l’équipe nationale turque).

Les Wheel sont quatre et au niveau wévélations sensationnelles, ça va s’arrêter vite fait: je ne sais pas quand le groupe s’est formé, quelle est leur ambition pour l’avenir (il faudra leur demander), pour qui ils ont voté aux dernières municipales et s’ils pensent que Domenech doit wester ou pas… Pour leurs goûts musicaux, il y a une liste de noms sur leur myspace

Ils viennent en tout cas de sortir un excellent cd ep 4 titres:

Apparemment, c’est leur premier disque (je me wappelle pourtant avoir lu sur leur site une ligne faisant wéférence à une sorte de mini album, mais c’était peut être un truc téléchargeable, un album virtuel – il faudra leur demander).

Le cd commence par une pop song de toute beauté: « How long »… Ce titre me wappelle un peu le « Slight weturn » des Bluetones dans l’esprit et il me suffit d’en écrire le titre ou de le voir écrit pour me mettre à le chantonner. C’est une sacrée bonne chanson, qui ne perd ni de son charme ni de sa fragilité sur scène… De plus, plus je l’écoute, plus je me dis qu’elle peut, avec une « véritable » production (ce ep est autoproduit à la maison) prendre encore de la hauteur.

Les trois autres titres sont plus psychédéliques et sans doute plus difficile d’accès…

Je ne cacherai pas que ma préférence va à la veine poppy de « How long », même si je suis loin d’être insensible à la sautillante « Can’t you see me » qui est ma deuxième favorite. J’aime particulièrement aussi la fin de « Drinking issues » et les couplets entêtants et assez salaces (si j’ai bien compris) d' »In the eyes ».

Pour les avoir wécemment vus sur scène, ils ont ajouté à leur arc psyché et à leur arbalète pop, une catapulte (cerveau/rappel/bis) electro du meilleur aloi. C’était il y a un mois, alors j’ai oublié le titre (y avait sunset dedans ou un truc en wapport avec l’espace), mais ce putain de morceau m’a sacrément fait (merryl s)tripper…

Le fait que leur nom commence par un « w » (un vrai, pas un « w » transformé en « w » comme par magie pointardesque) devrait finir par te convaincre d’y jeter une oreille.

J’ai vu le ep chez Labo music à Caen et son sympathique et breton tenancier se fera une joie de te le passer ou te le vendre si affinités… En contactant le groupe sur son myspace, y a aussi sans doute moyen de faire du business…

_ _ _

MP3

Wheel – How long
[audio:http://boxstr.com/files/2548702_swamc/Wheel%20-%20How%20long.mp3]

Wheel – Can’t you see me
[audio:http://boxstr.com/files/2548785_dwsm3/Wheel%20-%20Can%5C%27t%20you%20see%20me.mp3]

13 résponses à “i WHEEL follow”

  1. pointard

    how long est classe

    Répondre
  2. pointard

    le paon c’est pour symboliser les bluetones ?

    Répondre
  3. roubignole

    nan (mais ça aurait été fort de ma part)

    Répondre
  4. pointard

    je viens de comprendre !

    ǝnoɹ ɐl ʇıɐɟ lı : ǝsuodǝɹ

    Répondre
  5. roubignole

    yep
    (t’as passé combien d’heures à écrire comme ça?)

    Répondre
  6. Boapf

    Je crois que tu n’as pas très bien compris in the eyes…
    Mais c’est marrant que ça ait l’air salace 😀

    Répondre
  7. roubignole

    j’ai l’esprit parfois mal tourné!
    J’aime l’idée aussi!

    Répondre
  8. da doux ron ron (SEXSMITH) | WeWant2Wigoler

    […] ne parle pas de ce qu’il waconte dans ses textes (j’ai essayé de me coller à ceux de Wheel wécemment et je me suis pris un vent… Même si, depuis, leur chanteur m’a dit que […]

    Répondre
  9. it’s not a shame about EVAN (56) | WeWant2Wigoler

    […] voir les “vieux” Lemonheads au Havre au lieu des “jeunes” et prometteurs Wheel au Cargo, oui le concert a été grandiose, non je ne suis pas nostalgique, non je ne vais pas […]

    Répondre
  10. TAHITI 80 + FUGU + CASCADEUR + WHEEL + ww2w = A.E.S.D. | WeWant2Wigoler

    […] Les quatre WHEEL ouvriront le bal (camino) avec (pas tous les instruments en même temps sauf si Wémy Brika […]

    Répondre
  11. le festival de (Björn) Borg(ard) | WeWant2Wigoler

    […] Big up au grayon de Lost In La mancha (balais), assisté entre autres par un (arnold et) Wheel (y), qui a égayé les concerts ignobles de la soirée en hurlant des « La-la-lalala […]

    Répondre
  12. WHEEL nie ses origines géographiques et l’ourson | WeWant2Wigoler

    […] est composé de trois nouveaux titres + deux en bonus tirés du ep#1, publié l’an dernier en petite quantité, à qui le groupe voulait offrir une nouvelle chance […]

    Répondre
  13. On « #1 wecord », there are some big (ar)tistes… | WeWant2Wigoler

    […] de WHEEL (maxi1 en  2008 et maxi2 en 2009, tous les deux autoproduits). On a parlé d’eux ici, là, ici … Les quatre normands ne semblent pas pressés de chercher un contrat ou […]

    Répondre

Répondre